Prairie à herbes hautes (Photo de CNC)

Prairie à herbes hautes (Photo de CNC)

Célébrons 55 années de conservation de la nature au Canada

Prairie manitobaine (Photo de CNC)

Prairie manitobaine (Photo de CNC)

Les grandes herbes verdoyantes ondulent doucement, alors qu’une brise légère parcourt la propriété de Conservation de la nature Canada (CNC) dans les prairies à herbes hautes du Manitoba. Acquise par l'organisme en 1990 à des fins de conservation, cette propriété abrite plus de 6 000 acres (2 428 hectares) de prairies sauvages d’une grande rareté.

Les prairies à herbes hautes ne sont qu’un exemple des nombreux écosystèmes vulnérables et indispensables du Canada que CNC protège depuis 1962.

Cette année, CNC célèbre ses 55 ans de conservation de la nature au Canada. Chef de file en conservation de terres privées et organisme sans but lucratif, CNC a contribué à la protection de 2,8 millions d’acres (plus de 1,1 million d’hectares) d’un océan à l’autre depuis ses modestes débuts. Fondé par un groupe de naturalistes, l’organisme est né de l’idée que la nature et les milieux naturels doivent être protégés au bénéfice des espèces qui y vivent et des générations futures.

Milieux humides de Minesing, Ontario (Photo de Nottawasaga Valley Conservation Authority)

Milieux humides de Minesing, Ontario (Photo de Nottawasaga Valley Conservation Authority)

Au cours des 5 dernières décennies, CNC a œuvré à la protection de l’habitat de plus de 200 espèces en péril au Canada. Au Nouveau-Brunswick, notre propriété de Johnson’s Mills a permis de conserver l’habitat de nidification vulnérable du pluvier siffleur. Dans nos propriétés des Rocheuses, en Colombie-Britannique, et des montagnes Vertes, au Québec, nous protégeons et restaurons certains des corridors fauniques les plus importants de l'Amérique du Nord. Chaque jour, CNC déploie des efforts pour protéger davantage de milieux naturels pour encore plus d'espèces.

Au fil des ans, CNC a tissé des liens importants avec d’autres chefs de file de la conservation au Canada.

Des mois, et dans certains cas des années, ont été nécessaires pour acquérir certaines des propriétés protégées par CNC et ses partenaires; leur restauration et leur conservation sont encore en cours. C’est en 1971 que CNC a réalisé son premier projet de conservation, dans le marécage de Minesing, près de Barrie, en Ontario. Aujourd’hui, plus de 9 800 acres (4 000 hectares) ont été conservés à cet endroit, en partenariat avec la Nottawasaga Valley Conservation Authority, créant ainsi l’une des plus vastes zones protégées du sud de l’Ontario. Cela a été rendu possible par des réussites successives qui font aujourd’hui toute la différence et dont les bienfaits continueront de se faire sentir pour les générations à venir.

Nous devons absolument travailler de concert avec les organismes et les défenseurs de la nature pour protéger autant de terres que possible, aussi rapidement que possible.

Pipit de Sprague (Photo de Steve Zack)

Pipit de Sprague (Photo de Steve Zack)

Malgré nos nombreux succès des 55 dernières années, la nature perd encore du terrain. La liste des espèces en voie de disparition ne cesse de s’allonger et nous sommes témoins de la perte et de la fragmentation d’habitats essentiels. Depuis 1962, les populations du pipit de Sprague, du bruant à ventre noir et d’autres espèces d’oiseaux des prairies ont décliné de plus de 80 %. En outre, plus de 187 000 acres (76 000 hectares) de milieux humides sont disparus dans le sud de l’Ontario, et le développement industriel n’a cessé de progresser dans nos régions nordiques. Nos milieux naturels sont également confrontés à de nouvelles menaces, dont la présence d’espèces envahissantes et les changements climatiques.

À quoi ressemble l'avenir de CNC et de la conservation des terres au Canada? Au fur et à mesure que la nature perd du terrain, sa valeur devient plus évidente et cela affine notre vision de ce que notre monde devrait être. L’avenir de la conservation doit reposer sur trois piliers fondamentaux : les aires protégées, l’utilisation durable de la terre et des eaux, et le lien entre les gens et la nature.

La région des prairies à herbes hautes est un exemple concret de l’engagement à long terme de CNC envers la conservation. En effet, CNC continue d’œuvrer à sa protection en collaborant avec des partenaires et des propriétaires locaux. Les terres qui y sont conservées abritent désormais plus de la moitié de la population canadienne de platanthères blanchâtres, une espèce d’orchidée en voie de disparition au Canada et dans son aire de répartition mondiale.

La prairie à herbes hautes est l’un des nombreux exemples des réussites de CNC au cours des 55 dernières années. Avec l’appui des Canadiennes et des Canadiens à travers le pays, tous unis pour promouvoir la conservation, CNC continuera de protéger divers habitats et les espèces qui y vivent, maintenant et pour l’avenir.

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197