Mon arbre : un texte inspirant

C’est dans l’esprit des fêtes que nous vous offrons de lire le texte que nous a fait parvenir une généreuse sympathisante et donatrice.

Ce texte inspirant nous rappelle que, quel que soit notre âge, nous pouvons toujours être inspiré par la nature qui nous entoure, en plus d'en reconnaître toute la beauté.

Voici la lettre de Madame Irène Bilodeau, de Saint-Venant-de-Paquette (Québec), suivi de son texte pour lequel elle a remporté un prix de participation!

Bonne lecture!


Sherbrooke (Québec), 20 octobre 2016

M. John Lounds
Président et chef de la direction
Conservation de la nature Canada

Monsieur,

J’ai toujours admiré la nature, et spécialement les arbres si majestueux, qui nous donnent fraîcheur et beauté en toute saison.

Pour participer à un concours sur les arbres et la forêt à protéger, j’ai composé un texte intitulé : « Mon arbre » qui m’a valu un prix pour cette participation. C’était en juillet 2016, et le concours était organisé par le village de Saint-Venant-de-Paquette en Estrie. Nous étions plus de quatre-vingts personnes à y participer, mais j’étais la seule de participante dans ma Résidence pour aînés.

Je vous envoie ce texte avec un don pour votre fondation.

Merci de me lire.

Irène Bilodeau


MON ARBRE

Je suis un érable des champs qui a poussé près d’une maison ancestrale, et qui continue de projeter son ombre et sa fraicheur aux habitants de cette maison.

Mon tronc, assez imposant, est attaché solidement au sol par de grosses racines visibles en surface, au ras de la terre. Je suis un érable d’un certain âge. J’ai vu plusieurs générations de personnes y passer. Je donne une impression de solidité et de ténacité.

J’ai résisté aux vents et aux tempêtes. Au printemps, je me pare de jeunes feuilles d’un vert tendre et prometteur. En été mes feuilles sont d’un vert plein de santé et de vigueur. Dès septembre, mon feuillage se revêt de mille couleurs. Depuis les simples courants dorés jusqu’aux vermeils les plus écarlates. Le soleil et la gelée sur mes feuilles sont comme le pinceau de l’artiste qui y trace les plus belles décorations.

Mon arbre a plusieurs branches, les unes sont plus imposantes que d’autres. Les plus basses, par exemple, sont plus grosses en diamètre, parce que souvent, sur ces branches, on y accroche un câble pour une balançoire où un enfant s’y installe pour des moments de réflexion ou de lecture.

En hiver, bien que dépouillé de mes atours, je donne abri aux oiseaux les plus braves, qui décident de passer la saison froide avec moi. J’accepte le vent et les tempêtes qui me dont ployer sous leur force, et j’attends le mois de mars et la fonde des neiges patiemment.

Le soleil plus chaud fait circuler ma sève abondante et sucrée, que mes propriétaires recueillent avec soin dans un contenant attaché à une goudrelle insérée dans mon tronc. Cette saison du printemps me met particulièrement à l’honneur, car je suis entouré de soins et d’amour.

Ma sève sucrée transformée en délicieux sirop et tire d’érable fait les délices de mes amis.

Je suis heureux d’être un érable. En toute saison, je me sens apprécié à partir de ma sève le printemps. Ma fraîcheur en été, mes riches coloris en automne et mes rameaux hospitaliers en hiver.

Lorsque je serai devenu trop vieux et que mon tronc sera ravagé par la sécheresse ou la maladie, on me coupera, à rase le sol, et je donnerai à mes hôtes une bonne chaleur, douce et durable, pour alimenter le feu de leur foyer.

J’ai en plus, l’insigne honneur de figurer par ma feuille sur le drapeau de mon pays, le Canada, et j’en suis très fier.

Irène Bilodeau (82 ans)

Pleins feux sur nos sympathisants

Destinations Nature - Explorez nos propriétés