Échelles de conservation

Conservation de la nature Canada (CNC) a pour objectif de conserver les plus grandes richesses de notre pays en matière d’habitats naturels et d’espèces.
Notre processus de conservation se déroule selon trois échelles d’étude :

  • écorégions
  • aires naturelles
  • propriétés et projets

Pourquoi travailler à différentes échelles?

Les problèmes que nous tentons de résoudre apparaissent souvent sous un jour différent lorsqu’abordés à une autre échelle.

Tout comme il est impossible de distinguer la forêt dans son ensemble en se tenant près des arbres, il est également difficile de comprendre l’importance des espèces et des écosystèmes d’une propriété sans les situer dans leur environnement plus vaste et au-delà.

Lorsque l’on répertorie une espèce particulière sur une propriété, par exemple, on pourrait penser, sur la base des données obtenues, que l’espèce en question se porte bien. Mais si cette propriété abrite la seule population en santé et en importance de l’écorégion toute entière, il devient primordial de protéger cette espèce.

D’un point de vue semblable, il n’est pas utile de retirer la mauvaise herbe sur une seule propriété, si une grande infestation sévit dans toute la région environnante. Conséquemment, pour mieux comprendre une menace à laquelle fait face une espèce donnée, nous devons aussi considérer jusqu’à quel point cette menace est étendue ou localisée dans une région, afin de contrer efficacement les impacts négatifs de cette menace sur l’espèce et son habitat.

Ainsi, dépendamment du problème abordé par CNC, les efforts de conservation seront parfois entrepris dans plusieurs écorégions. Dans d’autres cas, ils seront restreints à des milieux naturels précis ou déployés uniquement sur les propriétés de CNC.

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197