Paruline orangée (photo de Bill Hubick)

Paruline orangée (photo de Bill Hubick)

Espèces en péril 101

Bleu mélissa mâle (photo tirée du site www.anorchardaway.com)

Bleu mélissa mâle (photo tirée du site www.anorchardaway.com)

Qu’est-ce qu’une espèce en péril?

Les espèces en péril sont les espèces végétales et animales qui risquent de disparaître de la planète à l’état sauvage. Il existe plus de 300 espèces animales et végétales considérées comme « en péril » au Canada. La survie d’une espèce peut être compromise par divers facteurs, et trouver la cause et la solution du problème représente souvent un processus scientifique complexe.

Qui détermine si une espèce est en péril?

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) est un comité national d’experts qui évalue et désigne la faune et la flore en voie de disparition au Canada. Créé en 1977, ce comité est formé de membres provenant d’organismes de gestion de la faune des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, d’experts de la communauté scientifique et de spécialistes des connaissances traditionnelles autochtones et communautaires. Conservation de la nature Canada a participé activement au processus, son vice-président à la conservation, Michael Bradstreet, étant membre du comité à titre d’expert scientifique non gouvernemental depuis dix ans.

Termes importants associés aux espèces en péril :

Programme de rétablissement
Un programme de rétablissement est un document décrivant les objectifs à court et à long terme visant le rétablissement d’une espèce en péril, fondé sur la meilleure information scientifique disponible.

Équipe de rétablissement
Une équipe de rétablissement est un groupe de personnes qui collaborent dans le but de concevoir un programme de rétablissement pour une espèce en voie de disparition ou menacée. Les équipes de rétablissement sont formées de membres provenant de la collectivité, des établissements universitaires, des ministères, des parcs, des musées, d’organismes non gouvernementaux et d’autres organismes de conservation qui offrent bénévolement leur temps afin de superviser la planification et les activités de rétablissement et de conservation des espèces en péril.

Habitat essentiel
Il s’agit de l’habitat nécessaire à la survie ou au rétablissement d’une espèce sauvage classée en péril. Il est déterminé comme étant l’habitat essentiel dans le programme de rétablissement ou dans le plan d’action consacré à cette espèce.

Quelles sont les lois en vigueur pour protéger les espèces en péril?

Les espèces en péril et les habitats nécessaires à leur survie sont protégés par différentes lois fédérales, provinciales et territoriales. La pièce maîtresse de la législation fédérale en matière de protection des espèces en péril est la Loi sur les espèces en péril. La Loi sur les espèces en péril vise à respecter l’engagement du Canada en vertu de la Convention internationale sur la diversité biologique. L’objectif de cette loi est de protéger les espèces en voie d’extinction.

Elle oblige le gouvernement canadien à tenir compte des recommandations du COSEPAC lorsqu’il dresse la liste des espèces classées en péril en vertu de cette loi.

Quels sont les différents niveaux de risque de disparition?

Le COSEPAC utilise sept dénominations pour déterminer le niveau de risque de disparition d’une espèce. En vertu de la Loi sur les espèces en péril, le COSEPAC classe dans sept catégories les espèces en péril, en fonction du niveau de danger auquel elles font face actuellement:

Disparue – espèce sauvage qui n’existe plus nulle part sur la Terre.

Disparue du pays – espèce qu’on ne trouve plus à l’état sauvage au Canada, mais qu’on trouve ailleurs.

En voie de disparition – espèce sauvage exposée à une disparition de la planète ou à une disparition du pays imminente.

Menacée – espèce sauvage susceptible de devenir en voie de disparition si rien n’est fait pour contrer les facteurs menaçant de la faire disparaître.

Préoccupante – espèce sauvage qui peut devenir menacée ou en voie de disparition en raison de l’effet cumulatif de ses caractéristiques biologiques et des menaces reconnues qui pèsent sur elle.

Données insuffisantes – catégorie qui s’applique lorsque l’information disponible est insuffisante pour déterminer si une espèce est en péril.

Non en péril – espèce sauvage qui ne risque pas de disparaître.

Grizzlys, Glendale, C.-B. (Photo de Klaus Gretzmacher)

Grizzlys, Glendale, C.-B. (Photo de Klaus Gretzmacher)

Quelles sont les mesures prises par CNC pour protéger les espèces en péril?

Partout au Canada, le personnel et les partenaires de Conservation de la nature Canada (CNC) jouent un rôle clé dans la protection des espèces en péril du pays. Ils travaillent ensemble à recueillir des indices et à élaborer des programmes visant à recenser, à protéger ou même à réintroduire les espèces en péril du Canada.

CNC participe à d’importants travaux qui contribuent au bien-être de ces espèces. Nous travaillons sur le terrain en surveillant les espèces et en améliorant leur habitat, nous recherchons et planifions les habitats à conserver pour assurer la survie des espèces et nous participons à la conception de programmes de rétablissement d’espèces en péril.

Au cours des cinq dernières années (2007 à 2012), grâce au financement du Programme de conservation des zones naturelles du gouvernement canadien, CNC a contribué à la protection des habitats de 117 espèces en péril au pays. Vous aussi pouvez contribuer à l’épanouissement de ces espèces en appuyant notre travail de conservation et d’intendance.

Sources :

Environnement Canada – Espèces en péril
Faune et flore du pays
COSEPAC
Registre public des espèces en péril

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197