Port Joli, Nouvelle-écosse (photo de Mike Dembeck)

Port Joli, Nouvelle-écosse (photo de Mike Dembeck)

Inventaires de base 101

Andrea Mosher, Port Joli, Nouvelle-écosse (photo de CNC)

Andrea Mosher, Port Joli, Nouvelle-écosse (photo de CNC)

Qu’est-ce qu’un inventaire de base?

Peu de temps après l’acquisition d’une nouvelle propriété par Conservation de la nature Canada (CNC), ses employés dressent un inventaire de base du terrain. CNC obtient ainsi un aperçu de la propriété et des espèces et écosystèmes qu’elle abrite au moment de l’achat.

On consigne dans l’inventaire les espèces végétales et animales d’importance et les autres particularités remarquables propres à la propriété, par exemple les activités humaines ou les perturbations naturelles qui pourraient menacer les plantes, les animaux et les habitats recensés. Les données recueillies dans l’inventaire sont ensuite utilisées pour créer un plan de gestion qui permet d’établir les actions de conservation du territoire nécessaires à la pérennité de la propriété.

Quels sont les préparatifs pour effectuer un inventaire de base?

Quelques jours avant de se rendre sur la propriété, les employés de CNC s’occupent des préparatifs pour cette journée. Ceux-ci comprennent notamment les étapes suivantes :

  • organisation du transport et plan de voyage;
  • examen d’une carte de la région et relevé de la propriété;
  • contact avec les partenaires ou propriétaires pertinents de la région pour les informer de la visite;
  • planification et préparation des accessoires appropriés : appareil GPS, carte et boussole, trousse de premiers soins, chasse-moustique, bottes en caoutchouc, etc.;
  • création d’un plan de sécurité détaillé.

Comment les employés choisissent-ils un site pour les placettes d’échantillonnage?

Bien souvent, les employés connaissent déjà les divers couverts végétaux du site, et ils ont pu les intégrer dans leur GPS avant leur arrivée. Cependant, cette information n’est pas toujours précise. C’est pourquoi les employés de CNC procèdent à des échantillonnages de la zone et consignent leurs observations chaque fois que la végétation ou le type d’habitat change. Ils notent également les milieux de transition, c’est-à-dire les milieux où l’on passe d’un type d’habitat à un autre (par exemple, d’une forêt à une berge).

Que font ensuite les employés?

Généralement, un membre de l’équipe enregistre les données alors que l’autre membre prend des photos et procède à un relèvement géographique du site par GPS. À l’endroit du relèvement, des photos sont prises face au nord, au sud, à l’est et à l’ouest de façon à conserver un enregistrement visuel du terrain. Les employés notent les différents types d’espèces végétales du site, notamment les arbres, les arbustes, les herbacées, les mousses et les graminées. Ils notent également les animaux aperçus ou entendus sur le site, ainsi que tous les indices de présence animale, comme des empreintes, des excréments, des abris, de la fourrure. Les employés notent également les perturbations récentes du milieu, par exemple les inondations, les feux de forêt ou les signes d’activités humaines (c.-à-d., les bâtiments et structures).

À quelle fréquence répète-t-on cette étape?

Les employés effectuent un inventaire chaque fois que la végétation change sur le terrain.

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197