Anémone pulsatille (photo de Karol Dabbs)

Anémone pulsatille (photo de Karol Dabbs)

Anémone pulsatille

L’anémone pulsatille est une jolie plante à fleurs qui porte plusieurs noms, dont celui de pulsatille de Pâques et, plus communément, de crocus des prairies. Cette vivace duveteuse n’est pas à proprement parler un crocus, mais plutôt une anémone appartenant à la famille des renonculacées.

Cette espèce croît dans les régions nordiques du Canada, comme le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest, et de l’est de la Colombie-Britannique jusqu’au Manitoba.

Oubliez l’hirondelle, cherchez l'anémone!

Dans les provinces des prairies, l'anémone pulsatille est un très bon indicateur annonçant que l’hiver est définitivement fini et que le temps doux est là pour rester. Même lorsque le printemps tarde à venir, cette petite fleur résiste au froid, au vent et à la neige, grâce au fin duvet blanc qui la recouvre.

La légende derrière la fleur

Prairie crocus in full bloom (Photo by NCC)

Prairie crocus in full bloom (Photo by NCC)

Une légende grecque attribue la création de l'anémone au vent de l’Ouest, Zéphyr. Un amour interdit entre lui et Anémone, une nymphe, aurait mis en colère Flora, la déesse des fleurs. Cette dernière aurait banni la nymphe de sa cour pour la punir. Lorsqu’Anémone mourut, le cœur brisé, Zéphyr persuada Vénus de la transformer en une fleur qui éclorait dès l’arrivée du printemps. Fait intéressant, « anémone » provient d’un mot grec qui signifie « vent ».

Emblème provincial

L’anémone pulsatille a officiellement été adoptée comme fleur officielle du Manitoba en 1906. L’idée de désigner un emblème floral provincial a tout d’abord été lancée par la Société d’horticulture du Manitoba. S’en est suivi d’un vote effectué par les écoliers de la province. La petite fleur printanière a été désignée grande gagnante, tandis que le lys rouge orangé et la rose aciculaire ont respectivement remporté la deuxième et la troisième place.

Lentement mais sûrement

Comme beaucoup d’autres, cette espèce dépend du vent et des abeilles pour se reproduire en nature. Cultivée, elle est souvent plantée dans les jardins pour sa beauté et sa résistance aux saisons. Toutefois, l’anémone pulsatille est une plante à croissance lente; les jardiniers doivent donc être patients et attendre trois ou quatre ans avant de pouvoir admirer les fleurs de ce qu’ils auront semé.

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197