Réserve de chênes Gary de Cowichan, Colombie-Britannique (photo de Tim Ennis/CNC)

Réserve de chênes Gary de Cowichan, Colombie-Britannique (photo de Tim Ennis/CNC)

Harfang des neiges (photo de Chris Moncrieff)

Harfang des neiges (photo de Chris Moncrieff)

Harfang des neiges

L’un des hiboux les plus connus au Canada en raison de son plumage blanc, le harfang des neiges porte très bien son nom. Il constitue sans aucun l'une des espèces les plus emblématiques du Nord canadien. Contrairement à la plupart des hiboux, le harfang des neiges est un oiseau diurne plutôt que nocturne. Pour en avoir la preuve, visitez ce lien! Cet oiseau de proie évalue les distances avec précision, ce qui lui permet de fondre sur sa proie et de la saisir du premier coup. Les cercles de plumes qui entourent ses yeux réfléchissent les ondes sonores vers ses oreilles, une caractéristique pratique en cas de vision restreinte.

Apparence physique

Le plumage des mâles adultes est généralement parfaitement blanc, alors que celui des femelles est plus sombre et arbore des plumes striées de brun foncé. Le harfang des neiges mesure presque 1 mètre et son envergure atteint près de 1,5 mètre. C’est l’un des plus grands hiboux d'Amérique du Nord.

Habitat

On observe cet oiseau tout au long de l’année dans les régions arctiques de l’Amérique du Nord, de l’Europe et de l'Asie. Au cours de la saison de reproduction, on peut le voir à la limite forestière, dans le nord du Canada, dans les hautes toundras vallonnées comportant des pics de terre élevés où il se s'installe son nid. Certains harfangs des neiges peuvent même traverser l’océan Atlantique pour migrer entre la Russie et le Canada. Des membres du personnel d’intendance de Conservation de la nature Canada (CNC) ont observé ces oiseaux sur plusieurs propriétés de CNC, comme celle de Pointe-Saint-Pierre, située en Gaspésie, au Québec.

Alimentation

Le régime alimentaire de cet oiseau prédateur se compose notamment de lièvres arctiques, de lagopèdes, de renards et d’oiseaux marins. Cependant, les lemmings sont sa proie préférée. Le harfang des neiges avale en entier ses proies les plus petites; il doit capturer l’équivalent de 7 à 12 souris par jour pour satisfaire ses besoins alimentaires.

Quelles sont les mesures prises par CNC pour protéger cette espèce?

Bien que le harfang des neiges ne soit pas une espèce en péril, il a besoin d’endroits sécuritaires pour s’abriter et se nourrir. CNC travaille à la protection des milieux naturels du Canada afin que les espèces communes comme les espèces en péril puissent bénéficier d’un habitat sûr où vivre.

Pour en savoir davantage sur les espèces communes telles que le harfang des neiges, cliquez ici.

Pleins feux sur nos sympathisants

Destinations Nature - Explorez nos propriétés