Boisé Papineau, Laval, Qc (Photo de CNC)

Boisé Papineau, Laval, Qc (Photo de CNC)

Lynx du Canada (Avec l'autorisation de Darlene Stack)

Lynx du Canada (Avec l'autorisation de Darlene Stack)

Lynx du Canada

Habitat

Canadian distribution of Canada lynx (Map by NCC)

(Cliquez pour agrandir)

Le Lynx du Canada est l’un des trois félins sauvages habitant la forêt boréale du Canada. Cette espèce se trouve principalement sur l’île du Cap‑Breton (N.-É.) et à Terre‑Neuve, ainsi que dans les zones boisées du nord du Nouveau‑Brunswick.

Caractéristiques physiques

Ces créatures, que l’on peut observer en de rares occasions, sont plus petites que le couguar et légèrement plus imposantes que le lynx roux.

Le lynx du Canada possède deux caractéristiques distinctives que sont de longues touffes de poils ornant ses oreilles et des pattes arrière plus longues que celles du lynx roux. Doté de larges pattes recouvertes d’un pelage épais et rugueux, il peut écarter ses doigts, ce qui lui permet de se déplacer plus facilement dans la neige comme s’il portait des « raquettes ».

Ces larges pattes permettent aussi au lynx du Canada de vivre dans un habitat plus nordique que le lynx roux, en lui permettant de chasser dans la neige profonde, réduisant ainsi la rivalité pour la nourriture. Comme le lynx du Canada ne court rapidement que sur de courtes distances, il doit traquer sa proie et se tenir en embuscade à proximité de celle-ci.

Statut de conservation

Même si la population de lynx du Canada occupe la majeure partie des forêts boréales ou de l'extrême Nord, où vit également le lièvre d’Amérique (sa principale source de nourriture), l’espèce est en déclin dans un certain nombre de provinces de l’Est du Canada, notamment au Nouveau‑Brunswick et en Nouvelle-Écosse.

Mesures prises par CNC pour protéger cette espèce.

Le plan de conservation de l’aire naturelle du bassin versant de la rivière Restigouche, au nord du Nouveau‑Brunswick et au Québec, est l’une des mesures prises par Conservation de la nature Canada (CNC) pour répondre aux besoins du lynx du Canada en matière d’habitat. Les plans de conservation d’aires naturelles (PCAN) sont destinés à  promouvoir les écosystèmes essentiels et les espèces d’une région spécifique, et à préciser les mesures qui s’imposent pour protéger la flore et la faune de cette région.

Le bassin versant de la rivière Restigouche est un couloir naturel situé au centre des Appalaches, au nord du Nouveau‑Brunswick et contigu au Québec. Cette zone s’étend sur plus de 6 000 kilomètres carrés et constitue un couloir naturel vital pour des espèces telles que le lynx du Canada.

La conservation de l’habitat dans l’aire naturelle du corridor de la Restigouche aidera CNC à protéger des mammifères dont l’aire de répartition est étendue, tel que le lynx du Canada.

Pour un complément d’information, consulter  ces ressources en ligne :

Faune et flore du pays

COSEPAC

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197