Gyroselle de Henderson (rose) et érythrone d'Orégon (blanches), Réserve naturelle de chênes de Garry de Cowichan, C.-B. (Photo de CNC)

Gyroselle de Henderson (rose) et érythrone d'Orégon (blanches), Réserve naturelle de chênes de Garry de Cowichan, C.-B. (Photo de CNC)

Pie-grièche migratrice de l’Est (Photo de Dave Menke, avec la permission de USFWS)

Pie-grièche migratrice de l’Est (Photo de Dave Menke, avec la permission de USFWS)

Pie-grièche migratrice de l'Est

La pie-grièche migratrice de l’Est, qui figure parmi les espèces d’oiseaux en déclin rapide en Amérique du Nord, est un oiseau chanteur unique en son genre.

Caractéristiques physiques

Cet oiseau à l’aspect délicat chasse tel un oiseau de proie. Son masque noir autour des yeux évoque celui du raton laveur. En se servant de son bec puissant et crochu pour tuer, la pie-grièche migratrice de l’Est empale ses proies (le plus souvent, de gros insectes) sur des épines ou sur le barbelé des clôtures. Comme la pie-grièche n’est pas dotée de serres puissantes lui permettant de saisir sa proie tel un rapace, cette technique lui permet de déchiqueter et de dévorer sa proie ou de la conserver pour la consommer plus tard.

Statut de conservation

Les aubépines présentes dans de nombreuses parties de l’alvar Carden sont des lieux de nidification traditionnels pour la pie-grièche migratrice de l’Est, considérée comme une espèce en voie de disparition dans l’Est du Canada.

Canadian distribution of eastern loggerhead shrike (Map by NCC)

(Cliquer pour agrandir)

La pie-grièche migratrice de l’Est est l’un des premiers oiseaux à revenir au Canada chaque printemps, migrant vers le Nord du pays en avril, après avoir passé l’hiver dans le Sud des États-Unis. La pie-grièche est un exemple classique d’espèce sensible à la superficie de l’habitat, car à l’instar de nombreux oiseaux des prairies, elle a besoin de grandes superficies de terres dégagées pour se sentir suffisamment à l’aise pour nidifier.

Le Canada ne compte plus que cinq aires de reproduction régulières pour la pie-grièche migratrice de l’Est, et elles sont situées en Ontario et au Manitoba. En Ontario, CNC gère des propriétés abritant des populations connues ou potentielles de pie-grièche migratrice de l’Est, situées sur le site ornithologique de l’alvar Carden, dans les plaines du lac Rice, la réserve naturelle Scheck, la partie nord de la péninsule Bruce et l’île Manitoulin.

Pleins feux sur nos sympathisants

Destinations Nature - Explorez nos propriétés