Gyroselle de Henderson (rose) et érythrone d'Orégon (blanches), Réserve naturelle de chênes de Garry de Cowichan, C.-B. (Photo de CNC)

Gyroselle de Henderson (rose) et érythrone d'Orégon (blanches), Réserve naturelle de chênes de Garry de Cowichan, C.-B. (Photo de CNC)

Tortue verte (Photo de P. Lindgren)

Tortue verte (Photo de P. Lindgren)

Tortue verte

La tortue verte, malgré son nom, n’est pas toujours de couleur verte.

Description

La tortue verte, aussi appelée tortue franche, possède une carapace olive, marron, grise ou noire, parfois mouchetée. Elle mesure habituellement moins d’un mètre de longueur, mais peut parfois atteindre jusqu’à un mètre et demi. Sa large carapace plate est légèrement dentelée à l’arrière.

Ses nageoires avant en forme de pagaie sont dotées d’une seule griffe, plus longue et recourbée chez les mâles. Ces derniers possèdent aussi une queue préhensile se terminant par une griffe aplatie.

Aire de répartition et habitat

Même si au Canada, la tortue verte n’est observée qu’au large de la côte ouest de l’île de Vancouver, à l’échelle mondiale on la retrouve à la fois dans l’Atlantique et le Pacifique.

La tortue verte peut migrer sur une distance de 2 000 kilomètres en haute mer. Elle fréquente les hauts fonds à une profondeur de 3 à 5 mètres, à la recherche de nourriture, et aime se prélasser sur les récifs et les formations rocheuses.

Statut de l’espèce

Espèce menacée (selon l’Union internationale pour la conservation de la nature).

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197