Réserve de chênes Gary de Cowichan, Colombie-Britannique (photo de Tim Ennis/CNC)

Réserve de chênes Gary de Cowichan, Colombie-Britannique (photo de Tim Ennis/CNC)

Tortue des bois (Photo de Ryan M. Bolton)

Tortue des bois (Photo de Ryan M. Bolton)

Tortue des bois

Statut de l'espèce

Sa popularité met ce reptile en péril. La tortue des bois est considérée comme une espèce en péril tant à l'échelle fédérale (menacée) que provinciale (en danger de disparition). Son habitat se restreint aux cours d'eau et rivières des zones boisées du nord de l'Amérique du Nord. Au Canada, on ne la retrouve qu'en Ontario, au Québec, en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick.

Cette tortue semi-aquatique a une longue durée de vie (une tortue sauvage âgée de 32 ans a été répertoriée, et une autre en captivité étant âgée de 58 ans). Au Canada, cette tortue doit attendre jusqu'à 17 ou 18 ans avant d’atteindre sa maturité sexuelle. Ce trait caractéristique contribue au statut précaire de cette espèce, puisque les tortues peuvent être ramassées ou tuées bien avant d'avoir atteint l'âge de la reproduction.

Comme pour bien des espèces, la disparition de son habitat constitue une autre menace; la tortue des bois est également intolérante à la pollution de l'eau. Les populations actuelles sont petites et de plus en plus isolées.

Fait intéressant sur la tortue des bois

La tortue des bois est reconnue pour frapper ses pattes sur le sol en imitant le son de la pluie. Elle attire ainsi les vers de terre hors du sol pour s'en nourrir.

Impacts du commerce illégal

Puisque la tortue des bois n'est pas agressive envers les humains et qu'elle est intelligente, elle est souvent capturée dans la nature pour être destinée au commerce des animaux de compagnie. Toutefois, le retrait d'animaux sauvages de leur habitat naturel a de graves répercussions sur les populations, particulièrement pour une espèce en péril comme la tortue des bois.

Mesures prises par CNC pour protéger la tortue des bois

En Ontario, Conservation de la nature Canada (CNC) protège l'habitat de la tortue des bois et minimise les perturbations telles que l'utilisation de véhicules tout terrain (VTT) risquant de tuer les adultes ou de détruire les nids. Des efforts soutenus sont aussi déployés pour créer des sites de nidification appropriés qui seront fréquentés par la tortue des bois. En raison du commerce illégal d'animaux, CNC ne communique pas l'emplacement des populations de tortues des bois qu'elle protège ou gère.

Vous voulez aider?

L'éducation est un élément clé de la protection de cette espèce. Lorsque les gens seront mieux informés des effets du commerce illégal sur l'ensemble des espèces sauvages, la demande pour ces animaux diminuera. Ne retirez jamais des tortues ou d'autres espèces animales de leur milieu de vie naturel. Si vous achetez des animaux dans une animalerie, à moins que le vendeur ne puisse certifier que l'animal ou la plante n'a pas été capturé dans son milieu naturel, abstenez-vous de l'acheter.

Votre don à CNC est très important et contribue à la conservation de la tortue des bois.

Pour en apprendre  davantage sur les tortues de l'Ontario, consultez les ressources en ligne suivantes :

En apprendre plus sur les tortues de l'Ontario.

Nature Serve Explorer (en anglais seulement)

Registre public des espèces en péril

Royal Ontario Museum: Ontario's Biodiversity

COSEWIC Assessment and Status Update on the Wood Turtle In Canada

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197