Polémoine de Van Brunt (Photo de Joanie Bélanger, BEA)

Polémoine de Van Brunt (Photo de Joanie Bélanger, BEA)

Épinettes noires (Photo de CNC)

Épinettes noires (Photo de CNC)

Épinette noire

À quoi ressemble cette espèce?

L’épinette noire peut atteindre jusqu’à 30 m de hauteur et son tronc de 23 à 36 cm de diamètre. Sa cime est caractérisée par une plus forte densité de branches.

Les aiguilles courtes, raides et bleu-vert de l’épinette noire sont situées le long de ses branches retombantes et orientées dans toutes les directions des brindilles. Ses cônes ("cocottes") sont petits, brun violacé et en forme d’œuf et peuvent demeurer sur l’arbre jusqu’à 30 ans. L’écorce de l’épinette noire est mince, écailleuse et brun verdâtre foncé.

Canadian distribution of black spruce (Map by NCC)

(Cliquer pour agrandir)

Où pousse-t-elle?

On retrouve l’épinette noire dans toute la région boréale de l’Amérique du Nord, de l’Alaska à Terre-Neuve-et-Labrador, voire jusqu'au New Jersey plus au sud. Plus de 80 % de son aire de répartition mondiale se trouve au Canada. Cette espèce croît habituellement dans les lieux froids et inondés, comme les tourbières et les marais, mais également sur des terres situées plus en hauteur.

Comme cette espèce se reproduit-elle?

L’épinette noire est une espèce semi-sérotineuse, ce qui veut dire que ses cônes libèrent leurs graines après un feu. Elle se reproduit également par marcottage, soit lorsque ses branches les plus basses touchent le sol et s’enracinent, donnant ainsi naissance à de nouvelles pousses. Cette stratégie permet à l'épinette noire de se reproduire dans des environnements hostiles où d’autres espèces d’arbres ne peuvent survivre.

Quel est son rôle écologique?

En plus de constituer l’espèce d’arbre dominante de la forêt boréale canadienne, l’épinette noire joue plusieurs rôles importants dans les écosystèmes où on la retrouve. Par exemple, lorsque ses branches sont recouvertes de neige, elle offre une couverture thermique aux animaux, notamment au caribou des bois. De plus, ses graines constituent la source principale de nourriture des écureuils roux, des mésanges, des sittelles et des becs-croisés des sapins, tandis que les lièvres d’Amérique, les souris et les campagnols se nourrissent de ses pousses et les tétras du Canada (oiseaux) se nourrissent de ses aiguilles. Certaines espèces d’oiseaux, y compris le roitelet à couronne rubis et la paruline à couronne rousse, nichent dans l’épinette noire.

Quel est son statut de conservation?

Heureusement, l’épinette noire est très répandue et abondante. Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature, sa population est stable. L’épinette noire est l’emblème arboricole de la province de Terre-Neuve-et-Labrador.

Quelles mesures prend CNC pour protéger l’habitat de cette espèce?

CNC protège de nombreuses propriétés dans la forêt boréale où on trouve l’épinette noire. La propriété Kurian, à l’est de Winnipeg, est dominée par des marécages peuplés d’épinettes noires. On retrouve également cette espèce sur la propriété de la baie Big Trout, sur la rive nord du lac Supérieur.

 

 

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197