Gyroselle de Henderson (rose) et érythrone d'Orégon (blanches), Réserve naturelle de chênes de Garry de Cowichan, C.-B. (Photo de CNC)

Gyroselle de Henderson (rose) et érythrone d'Orégon (blanches), Réserve naturelle de chênes de Garry de Cowichan, C.-B. (Photo de CNC)

Petit prêcheur (Photo de CNC)

Petit prêcheur (Photo de CNC)

Petit prêcheur

Le petit prêcheur doit son nom à sa ressemblance avec un prêcheur se tenant en chaire.

Identification

Sa spathe (feuille en forme de sac) protège l’épi, ce qui empêche le pollen se trouvant sur les minuscules fleurs situées à la base de l'épi ne soit emporté par les pluies printanières. Cette plante est aussi caractérisée par de grandes feuilles poussant sur de longues tiges.

On peut observer le petit prêcheur au début du printemps, alors qu'il émerge du tapis forestier d'habitats humides. À la fin de l’été, il forme des grappes de baies rouges et la plante subsiste durant l’automne. Sa racine blanche, ressemblant à un petit navet, était utilisée par les Premières Nations pour soulager les maux d’estomac et intestinaux.

Question de genre

Le petit prêcheur présente des caractères mâles, femelles ou non sexués une année donnée. En effet, si une plante femelle produit des fruits en abondance une année, il se peut que la suivante il ne lui pousse qu’une feuille et qu’elle prenne des caractères mâles. À l’inverse, une plante mâle peut avoir une croissance exceptionnelle une année et prendre celle d’après des caractères femelles, notamment produire davantage de feuilles. Cependant, seules les grandes plantes femelles peuvent produire des baies.

Habitat

Cette plante est abondante dans son aire de répartition qui couvre l’Ontario, le Québec et les Maritimes.

Statut de conservation

Le petit prêcheur n’est considéré en péril qu’à l’extrémité occidentale de son aire de répartition, soit au Manitoba. Toutefois, il est confronté à la menace croissante que constituent les espèces envahissantes, tels l’herbe à ail et le nerprun, qui empiètent de plus en plus sur les habitats boisés de l’est du Canada.

Mesures prises par CNC pour protéger cette espèce

Une gestion durable et régulière des forêts que CNC a aidé à préserver dans toute son aire de répartition contribue à protéger des habitats boisés au bénéfice du petit prêcheur et des autres plantes et animaux de la forêt.

Pleins feux sur nos sympathisants

Macareux de l'Atlantique (Photo de Bill-Caulfield-Browne)