Lac Tatlayoko, Colombie-Britannique (photo de Tim Ennis/CNC)

Lac Tatlayoko, Colombie-Britannique (photo de Tim Ennis/CNC)

Un projet de conservation amorcé il y a 15 ans dans une vallée de la région de Chilcotin (C.-B.) maintenant achevé

29 novembre 2016
Vancouver, C.-B.

 

Conservation de la nature Canada (CNC) a annoncé l’achèvement d’un projet de conservation en plusieurs étapes dans la région de Chilcotin, en Colombie-Britannique. Après 15 ans de travail, plus de 2 700 acres (1 100 hectares) sont maintenant protégés dans la vallée Tatlayoko.

L’aire de conservation Joerg Fischer était la pièce manquante. Elle a été créée grâce à un don de terres de l’homme d’affaires Joerg Fischer et de son épouse, Hannelore, à l’organisme national de conservation CNC. Le couple souhaitait s’assurer de la conservation à long terme de cette vallée, dont ils sont tombés amoureux dans les années 1980 lors d’un voyage depuis leur pays d’origine, l’Allemagne.

Cette aire de conservation de 72 acres (29 hectares) était la dernière propriété privée non protégée située à l’extrémité nord du lac Tatlayoko. Elle est adjacente à l’aire de conservation du ranch du lac Tatlayoko, qui a été acquise en 2000 par Conservation de la nature Canada de Joerg et Hannelore Fischer. Cela avait marqué le début d’un projet de conservation visionnaire visant à garantir que les systèmes naturels et la faune de la vallée continuent de prospérer.

La vallée Tatlayoko abrite une faune riche, dont des grizzlys, des cerfs mulets, des cougars et des pékans. On y retrouve également des espèces figurant sur la liste des espèces en péril de la Loi sur les espèces en péril, notamment la grenouille à pattes rouges du Nord (préoccupante) et le pic de Lewis (menacée). Les milieux humides situés à la tête du lac Tatlayoko représentent une aire particulièrement importante pour les dizaines de milliers d'oiseaux qui utilisent la vallée comme corridor migratoire.

Une portion des terres de ce projet a été donnée à Conservation de la nature Canada dans le cadre du Programme des dons écologiques du Gouvernement du Canada, qui offre des avantages fiscaux aux particuliers et aux organisations qui donnent des terres d’un grand intérêt sur le plan écologique. Ce projet a également profité d’un financement du Gouvernement du Canada par l’intermédiaire du Programme de conservation des zones naturelles.

FAITS SAILLANTS

  • En 2000, le ranch du lac Tatlayoko est devenu le premier et le plus grand projet de conservation de CNC dans la vallée du lac Tatlayoko. S’étendant sur 536 acres (217 hectares) à l’extrémité nord du lac, le ranch est la pierre angulaire d’un important réseau de terres protégées dans la vallée. Après avoir conservé ce ranch, CNC a également protégé le ranch Lincoln Creek, ainsi que les propriétés Enchantment, Skinner Meadow, lac Moore et, maintenant, l’aire de conservation Joerg Fischer.

  • La vallée Tatlayoko est un corridor crucial entre les forêts pluviales de la côte du Pacifique et les prairies de la région centrale intérieure.

  • La vallée constitue un habitat particulièrement important pour les espèces de carnivores à grand domaine vital, notamment le cougar, le loup gris, le pékan, le grizzly et l'ours noir.

  • L’aire de conservation Joerg Fischer se caractérise par des forêts anciennes de sapins de Douglas des Rocheuses, parsemées de prairies de graminées.

  • La vallée Tatlayoko se situe dans le territoire traditionnel de la Nation Tsilhqot’in — bref d’assignation — et de la bande Homalko (Xwemalhkwu)  — avis d’intention.

IMAGES

Des photos et des cartes (en anglais) sont disponibles (télécharger par Dropbox).

CITATION

« Avec la pression du développement qui augmente partout en Colombie-Britannique, la vallée Tatlayoko représentait une occasion unique de protéger un vaste milieu naturel fonctionnel, avant qu’il ne soit profondément altéré par l’activité humaine. Conservation de la nature Canada est heureux d’avoir réussi à créer, avec ses partenaires, un réseau de conservation dans la vallée, après 15 ans d’efforts. »
Tanya Wahbe, directrice des programmes de la côte Ouest, Conservation de la nature Canada

« Je tiens à remercier Joerg et Hannelore Fischer de nous avoir aidés à faire de cette nouvelle aire de conservation une réalité. Le Gouvernement du Canada est fier d’appuyer leurs efforts de conservation par l’intermédiaire du Programme des dons écologiques et du Programme de conservation des zones naturelles. En travaillant ensemble, nous protègerons cet important habitat faunique pour les générations futures.
L’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Hannelore et moi sommes vraiment fiers de ce que nous avons accompli ici, à Tatlayoko. Nous nous étions promis de conserver cet endroit magnifique, et maintenant, grâce à notre partenariat avec Conservation de la nature Canada, nous avons réalisé ce rêve. »
Joerg Fischer, donateur de la terre

À PROPOS

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces animales et végétales qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC a contribué à la protection de 2,8 millions d’acres (plus de 1,1 million d’hectares) d’un océan à l’autre, y compris près de 1 million d’acres (400 000 hectares en Colombie-Britannique).

Le Programme de conservation des zones naturelles (PCZN) du Gouvernement du Canada est un partenariat unique entre les secteurs privé et public administré par Conservation de la nature Canada (CNC). À ce jour, le Gouvernement du Canada a investi 345 millions de dollars dans le PCZN pour protéger notre patrimoine naturel. De plus, des fonds de contrepartie de plus de 500 millions de dollars ont été amassés par CNC et ses partenaires.

Pour en savoir plus sur le Programme des dons écologiques, visitez www.ec.gc.ca/pde-egp

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC (en anglais) |  twitter.com/NCC_CNCMedia (bilingue)

- 30 -

Renseignements

Lesley Marian Neilson
Directrice des communications - Région de la Colombie-Britannique
250 661-2969

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197