Écostage Katimavik - Québec (Montréal)

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de 2.8 millions d’acres (plus de 1,1 million d’hectares), d’un océan à l’autre. CNC travaille en collaboration avec des partenaires selon une approche basée sur la science, afin d’accomplir de grandes réalisations en conservation, pour le bénéfice de la nature et de tous les Canadiens. Avec un bureau national situé à Toronto et sept bureaux régionaux à travers le pays, CNC arrive à obtenir des résultats concrets.

Objectif et description générale

L’éco-volontaire Katimavik participera à deux projets en géomatique :

1. Inventaire des photographies terrain et mise sur pied d’une base de données

Conservation de la nature Canada (CNC) visite annuellement ses propriétés et servitudes afin d’effectuer des inventaires des infrastructures, communautés animales ou végétales et des autres phénomènes, perturbations, infractions, etc. observés sur le terrain. Des photographies terrain sont prises lors de ces visites pour appuyer et documenter ces observations. Un besoin existe pour dresser l’inventaire de ces photographies, sélectionner les photographies les plus utiles et les organiser dans une base de données à caractère géospatial.

2. Cartographie web des photographies terrain de l’organisme

Avec la base de données à caractère géospatial contenant la localisation précise des photographies terrain ainsi que d’autres attributs, une cartographie web devra être réalisée. Cette carte en ligne devra être facile à utiliser et permettre de localiser et de visualiser rapidement les photographies sur les différentes propriétés et servitudes de CNC. Les employés en conservation de CNC sans spécialisation en géomatique devront être capables d’utiliser facilement la carte web pour accéder aux informations autant à partir du bureau que sur le terrain. De plus, la carte en ligne devra permettre aux employés en conservation d’ajouter de nouvelles données et de nouvelles photographies suite au retour d’une visite terrain. Le support à l’équipe de conservation concernant la carte en ligne devra être assuré par le volontaire.

Tâches et responsabilités

L’éco-volontaire devra travailler dans une base de données de type geodatabase (ESRI) pour y intégrer la localisation des photographies terrain. Une bonne partie des photographies n’ont pas de localisation géospatiale, donc celle-ci devra être numérisée manuellement pour compléter la base de données. Plusieurs attributs de la table de données devront être emplis et les photographies terrain devront être migrées vers un hébergement central accessible en ligne. L’éco-volontaire devra également compiler les métadonnées pour la nouvelle base de données.

La cartographie web sera réalisée et hébergée au moyen d’ArcGIS Online. Une bonne connaissance de l’environnement ArcGIS 10.x, de Microsoft Excel, ainsi que d’ArcGIS Online est requise. Une connaissance des langages de balisage HTLM, XML et GML est requise et une connaissance du langage Python est souhaitable.

La carte web sera accessible par les employés de l’équipe de conservation au moyen de tablette utilisant Arc Collector et les données disponibles hors-ligne. Le volontaire devra avoir une connaissance de cette application pour assurer le support.

Un souci du détail et des connaissances de base sur les espèces en péril au Québec et au Canada sont nécessaires afin d’analyser correctement les photographies terrain. L’éco-volontaire ne doit toutefois pas avoir peur de poser de questions afin d’aller chercher l’information manquante concernant les photographies (date, localisation, éléments photographiés, etc.). L’observation des photographies doit également lui permettre de mettre de côté des photos qu’il juge non-pertinentes aux fins des besoins d’intendance des propriétés et servitudes de l’organisme, ou encore de repérer les photographies qui sont potentiellement des doublons.

Durant tout son mandat, l’éco-volontaire sera sous la supervision d’un géomaticien. Il devra faire preuve d’autonomie dans son travail (sens de l’organisation, etc.). Il devra être en mesure de communiquer avec les chargés des projets de conservation ainsi que de coordonner les différentes étapes de son travail. Enfin, il devra avoir un bon souci du détail, une bonne éthique professionnelle ainsi qu’une capacité à synthétiser l’information colligée.

Résultats attendus 

  • Mise sur pied d’une base de données géospatiales répertoriant les photographies terrain, leur localisation, leur date, leur emplacement (url) ainsi que plusieurs autres attributs.
  • Rédaction des métadonnées techniques de la nouvelle base de données.
  • Mise sur pied d’une cartographie web (Arc Online) permettant d’afficher et de diffuser rapidement cette nouvelle base de données.
  • Le support avec l’utilisation de la base de données, de la carte web et sur l’application Arc Collector est assuré auprès de l’équipe de conservation.

Compétences

  • Formation en géomatique, capacité de gestion de bases de données requises
  • Connaissance des environnements ESRI (ArcGIS Desktop 10.x, ArcGIS Online) et des environnements Microsoft (Excel, Word) requise
  • Connaissance des langages de balisage HTLM, XML et GML requise; connaissance du langage Python souhaitable.
  • Autonomie, souci du détail, sens de l’observation et sens de l’organisation
  • Maîtrise de l’anglais un atout.

Conditions d’emploi

  • Etre disponible du 11 janvier  au 30 mars 2018
  • Avoir entre 18 et 30 ans (au début de stage) 
  • Être citoyen canadien ou avoir le statut de résident permanent
  • Habiter au Québec depuis au moins 6 mois
  • Bénéficier du régime de la RAMQ ou avoir une assurance privée
  • Avoir une maîtrise fonctionnelle de la langue française
  • Avoir minimalement complété des études collégiales ou un diplôme équivalent
  • Démontrer un intérêt marqué pour les questions environnementales et le développement durable. Une expérience en environnement constitue un atout. 
  • Être motivé à participer à un programme d'apprentissage et d'engagement citoyen
  • Ne pas avoir déjà participé au programme Éco-stage

Autre informations

Le stagiaire reçoit une allocation de subsistance de 1250 $ par mois pour couvrir leurs frais de base (nourriture, transport, hébergement). Il ne s’agit pas d’un salaire versé par le programme Éco-stage, mais bien d’un montant qui assure la disponibilité des éco-volontaires à temps plein durant le stage (3 mois). Afin de recevoir l’allocation, l’éco-volontaire dont :

  • Être disponible auprès de leur organisme pour 30 heures du lundi au jeudi ;
  • Participer obligatoirement à l’élaboration d’un projet collectif tous les vendredis de 9h à 17h ;
  • Être responsable d'organiser lui-même leur transport et leur hébergement ;
  • Participer obligatoirement à la formation de préparation en groupe d'une durée de deux jours en début de stage ;
  • Participer obligatoirement au colloque de fin de programme qui a pour objectif de partager leurs apprentissages et souligner leurs réalisations.

CNC offrira 3 titres de transport mensuel de la STM pour l’île de Montréal.

Pour poser votre candidature

Il est important de postuler sur le site internet de Katimavik :

  1. Visitez notre site internet pour découvrir le programme : https://katimavik.org/fr/devenir-volontaire/#sinscrire
  2. Vérifiez que vous remplissez les conditions d’admissibilité : https://katimavik.org/fr/devenir-volontaire/#critadm
  3. Remplissez le formulaire d’inscription en ligne : https://katimavik.org/fr/devenir-volontaire/#sinscrire
  4. Complétez votre dossier de candidature en envoyant les pièces justificatives à ecostage@katimavik.org

Date limite : 29 novembre 2017 

Pour toute question relative aux stages Katimavik : 514-868-0898 # 5 ou ecostage@katimavik.org

Nous remercions tous ceux qui ont soumis leur candidature pour leur intérêt envers Conservation de la nature Canada. Nous communiquerons seulement avec les candidats qui auront été sélectionnés pour une entrevue.

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197