Projets vedettes

  • Canyon Horseshoe, Alb. (photo de CNC)

    Canyon Horseshoe

    Le site naturel du canyon Horseshoe est l'un des plus connus des badlands canadiens.

    C'est Leila Nodwell, décédée en avril 2000, qui fut à l'origine de ce projet de conservation. Leila croyait fermement qu'il était important de conserver le canyon dans son état naturel; elle y a d’ailleurs travaillé de nombreuses années comme guide-interprète. En hommage à la mémoire de Leila, la famille Nodwell a acheté une parcelle de 320 acres (130 hectares), comprenant la moitié ouest du canyon, et CNC en a par la suite fait l'acquisition.

    L'autre partie du canyon appartient à des propriétaires locaux, également engagés à conserver le canyon dans son état naturel.

     

  • Propriété de Waldron, Alberta (photo de Kyle Marquardt)

    La conservation du Waldron

    Fondé en 1883 par Duncan McNab McEachran, de Montréal, et financé principalement par Sir John Walrond-Walrond, le projet de conservation Waldron est une propriété située dans les contreforts sud de l’Alberta, au cœur d’une large vallée, entre le parc provincial Bob Creek Wildland Park (région du Whaleback) à l’ouest et la réserve forestière Porcupine Hills à l’est, le long du versant oriental des Rocheuses.

    Pour en savoir davantage >

     

  • Fleurs sauvages sur Pine Ridge, Alb. (photo de Bob Lee)

    Parc de Waterton

    CNC s'est intéressé à la région du Parc de Waterton en 1997, lorsqu'une importante section de terrain, aux limites du parc national des Lacs-Waterton, fut mise en vente. CNC savait qu'il s'agissait d'une priorité de conservation urgente et cruciale.

    Au cours des années suivantes, CNC, soutenue par la Fondation W. Garfield Weston, a travaillé de concert avec les propriétaires fonciers pour négocier des ententes qui les aideraient à protéger leurs terrains à long terme, soit par un achat direct ou par l'entremise de servitudes de conservation.

    Pour en savoir davantage >

     

  • Ranch OH, Alb. (photo de Karol Dabbs)

    Ranch OH

    La conservation de sites tels que celui du ranch OH et la vision de propriétaires comme Doc Seaman illustrent bien ce qu'est un paysage fonctionnel, c'est-à-dire un territoire qui permet de répondre aux besoins économiques des communautés locales tout en tenant compte de la conservation des milieux naturels.

    Le ranch OH, d'une superficie de 16 000 acres (6 500 hectares), procure un habitat à plusieurs espèces, notamment la chevêchette des Rocheuses, la paruline tigrée, le tétras à queue fine, l'omble à tête plate et le pin flexible.

    La propriété est adjacente à l'un des principaux habitats provinciaux du grizzli, ciblé par la province de l'Alberta dans le cadre de ses efforts pour protéger cette espèce vulnérable. Elle est également contiguë à d'autres terres de la Couronne de la région de Kananaskis et permet ainsi de créer des liens et des espaces ouverts avec d'autres habitats fauniques d’importance et d'autres terres protégées.

     

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197