Une extension à l’aire de conservation de Sage and Sparrow

30 mars 2015
Osoyoos, Colombie-Britannique

 

Conservation de la nature Canada ajoute des terres à son aire protégée des prairies du sud de l’Okanagan


Conservation de la nature Canada (CNC) et ses partenaires ont le plaisir d’annoncer l’addition d’une parcelle de 320 acres (130 hectares) à l’aire de conservation Sage and Sparrow, dans la région de l’Okanagan-Similkameen Sud. D’une superficie atteignant 3 340 acres (1 350 hectares), ce territoire protégé est un refuge de classe mondiale pour plusieurs espèces des prairies rares ou menacées.

Nommée “Kit Carr” d’après le nom du premier occupant de la propriété, Christopher (Kit) Donahue Carr, cette propriété représente la quatrième parcelle à être incluse à l’aire de conservation sans cesse croissante de Sage and Sparrow.  

La propriété Kit Carr est plus qu’un simple habitat de prairies de plus à Sage and Sparrow. Cette nouvelle acquisition rehausse le profil écologique de l’aire de conservation grâce à la présence d’un lac occupant quelque 10 acres (4 hectares), ainsi qu’une forêt de sapins Douglas. Les lacs et les milieux humides qui y sont associés sont précieux dans cet environnement de steppes peuplé de graminées, et la forêt offre un habitat au petit-duc nain, une espèce vulnérable, ainsi qu’à divers pics-bois et plusieurs espèces rares. 

Avec le recensement de plus de 50 espèces en péril sur le territoire de Sage and Sparrow, l’expansion de cette aire de conservation paraît cruciale pour les efforts de protection des écosystèmes de prairies indigènes en Colombie-Britannique.  

Située au sud-ouest d’Osoyoos, l’aire de conservation de Sage and Sparrow est au coeur d’un corridor migratoire qu’empruntent les espèces se déplaçant entre les zones désertiques de l’ouest des États-Unis et les prairies sèches de l’intérieur de la Colombie-Britannique. 

Cette initiative de 750 000 $ a pu être réalisée grâce au soutien du Gouvernement du Canada, par l’intermédiaire du Programme de conservation des aires naturelles, la fondation Sitka, la Burrowing Owl Winery, le South Okanagan Naturalists’ Club, la Okanagan Similkameen Parks Society et d’autres donateurs privés. Ce montant couvre les coûts de développement du projet, le prix d’achat et un fonds de dotation pour l’intendance à long terme et la gestion de la propriété.

CITATIONS : 

« Je ne voulais pas voir ces paysages transformés », affirme George Thompson, le propriétaire ayant vendu ses terres à CNC. « Je sais que Conservation de la nature Canada en prendra grand soin. » 

« Nous sommes tellement heureux d’avoir pu ajouter la propriété Kit Carr à l’aire de conservation Sage and Sparrow », soutient Barb Pryce, directrice des programmes pour la région intérieure Sud, à CNC en Colombie-Britannique. « Les prairies du sud de l’Okanagan sont un trésor écologique, abritant un grand nombre de plantes et d’animaux qui ne vivent nulle part ailleurs dans la province. La conservation de ces régions est une grande priorité. »

« Notre gouvernement s’est engagé à préserver la prospérité du Canada à long terme en protégeant et restaurant nos terres et nos cours d’eau, ainsi qu’en rapprochant les Canadiennes et Canadiens de nos espaces naturels uniques », mentionne Dan Albas, député d’Okanagan-Coquihalla. « Cet important investissement met en lumière la valeur de nos engagements annoncés lors de la mise en place du Plan de conservation national. »

FAITS :

  • L’écosystème des prairies est l’un de quatre écosystèmes les plus menacés au Canada.
  • Cette région abrite une variété d’espèces d’amphibiens, de reptiles, d’oiseaux et de mammifères, certaines ne vivant nulle part ailleurs au Canada, ni même ailleurs dans le monde. 
  • Ce territoire fait partie d’un corridor migratoire crucial pour les espèces qui voyagent entre les zones désertes de l’ouest des États-Unis et les prairies sèches de l’intérieur de la Colombie-Britannique.  
  • Les forêts matures de la propriété Kit Carr sont essentielles pour le petit-duc nain, une variété de pic-bois, et beaucoup d’autres espèces encore. 
  • Le lac de Kit Carr est un atout important et rare dans cette région déserte, et procure un habitat à la sauvagine et à d’autres animaux comme le crapaud du Grand Bassin, la tortue peinte de l’Ouest, la salamandre tigrée de l’Ouest.
  • Ce projet a été financé en partie grâce au Plan de conservation national du Gouvernement du Canada, par le biais du Programme de conservation des zones naturelles (PCZN), qui est un partenariat public-privé unique, géré et dirigé par CNC. Jusqu’à présent, 245 millions de dollars ont été investis par le gouvernement du Canada dans le PCZN, avec des fonds jumelés de plus de 400 millions de dollars recueillis par CNC et ses partenaires pour la protection de notre patrimoine naturel. Un octroi additionnel de 100 millions de dollars a été annoncé en mai 2014 dans le cadre du Plan de conservation national, afin de permettre à CNC de poursuivre le Programme. 

À PROPOS :

Conservation de la nature Canada est le chef de file en matière de conservation de terres privées au pays, œuvrant pour protéger nos milieux naturels les plus précieux et les espèces qu'ils abritent. Depuis 1962, l’organisme et ses partenaires ont contribué à la protection de plus de 2,7 millions d’acres (1,1 million d’hectares), d’un océan à l’autre. Plus du quart de ces terres protégées se trouvent en Colombie-Britannique : www.conservationdelanature.ca/cb. 

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC (en anglais) |  twitter.com/NCC_CNCMedia (bilingue)

- 30 -

Renseignements

Lesley Marian Neilson
Communications Manager
British Columbia Region
250-661-2969

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197