Randonneur, Darkwoods et lac Kootenay, C.-B. (Photo de Gordon MacPherson)

Randonneur, Darkwoods et lac Kootenay, C.-B. (Photo de Gordon MacPherson)

Toute une acquisition! Le plus important projet de conservation de terres privées au Canada prend de l’ampleur

21 juin 2019
Nelson, C.-B.

 

Conservation de la nature Canada ajoute 7 900 hectares à l’aire de conservation Darkwoods, située dans les monts Selkirk du Sud, en Colombie-Britannique


Conservation de la nature Canada (CNC) a le plaisir d’annoncer l’acquisition de 7 900 hectares (19 500 acres) de rare forêt pluviale intérieure tempérée dans les monts Selkirk du Sud. Grâce au soutien d’un large éventail de donateurs, l’organisme national de conservation a pu acquérir cette grande étendue de terres privées situées au cœur de l’aire de conservation Darkwoods.

Les terres nouvellement conservées englobent la majeure partie du bassin versant Next Creek, qui est dorénavant entièrement protégé au sein de la propriété Darkwoods. Cette acquisition complète l’aire de conservation Darkwoods en comblant le « trou » qui se trouvait en son centre à sa création par CNC en 2008 (voir la carte ci-après).

En demeurant non protégée, la propriété Next Creek menaçait l’intégrité écologique d’un vaste réseau de terres protégées de plus de 1 100 kilomètres carrés. La propriété deviendra partie intégrante de l’aire de conservation Darkwoods, ce qui permettra d’en accroître la superficie de 14 %.

CNC a amassé près de 20 millions de dollars pour l’acquisition des terres du bassin versant Next Creek et pour la gestion à long terme de l’aire de conservation Darkwoods. Le Gouvernement du Canada, par l’entremise du Programme de conservation des zones naturelles (PCZN), a fait des investissements essentiels dans ce projet, tout comme le gouvernement provincial de la Colombie-Britannique. Le Columbia Basin Trust, le Fish & Wildlife Compensation Program, la Sitka Foundation, le Regional District of Central Kootenay, FortisBC et la McDanel Land Foundation ont aussi grandement contribué au financement. Le projet a aussi bénéficié des dons généreux de nombreuses personnes, notamment : Carla Reed, Andrew Beckerman, Michael et Kathy Gallagher, Eric Grace, MGSP Yacht, Peter Roberts et Lynda Griffiths.

L’aire de conservation Darkwoods et la propriété Next Creek bordent le lac Kootenay, entre Nelson et Creston. Les risques découlant d’activités industrielles ou récréatives accrues ou non durables dans la région ont fait de l’acquisition de la propriété Next Creek la plus grande priorité de conservation de CNC en Colombie-Britannique.

Darkwoods fournit un habitat essentiel à près de 40 espèces en péril, dont les espèces suivantes figurant dans la Loi sur les espèces en péril : le grizzly (préoccupant), le carcajou (préoccupant), le faucon pèlerin (préoccupant), le caribou de montagne (menacé) et le pin à écorce blanche (en voie de disparition). La forêt qui recouvre ces terres est un rare exemple de forêt pluviale intérieure tempérée intacte. On l’appelle parfois « forêt de neige », puisqu’elle reçoit la majeure partie de son humidité de la neige. Ce type de forêt n’existe presque nulle part ailleurs sur la planète. 

Citations

« La conservation du bassin versant Next Creek et l’agrandissement de l’aire de conservation Darkwoods représentent une occasion extraordinaire de concrétiser une vision en matière de conservation née il y a plus de dix ans. Nous sommes plus que reconnaissants envers les personnes et les organismes qui ont cru en cette vision, dont les retombées auront une portée internationale en matière de conservation de la nature. »

–Nancy Newhouse, vice-présidente de Conservation de la nature Canada, région de la Colombie-Britannique 

« Les efforts de Conservation de la nature Canada pour acquérir et gérer des terres à des fins de conservation ont été et demeurent un élément clé de la restauration de la connectivité de l’habitat du grizzly. Ces efforts ont mené à l’amélioration du statut de conservation de cette espèce dans certaines parties du sud-est de la Colombie-Britannique et ont même permis le rétablissement d’une population menacée de grizzlys. La collaboration entre CNC et les scientifiques qui étudient le grizzly a permis d’appliquer les données scientifiques du domaine de la conservation là où elles ont la plus grande incidence.

– Dr Michael Proctor, Ph.D., Trans-border Grizzly Bear Project

« J’aimerais féliciter Conservation de la nature Canada pour son travail assidu en vue d’agrandir et d’assurer la gestion de l’aire de conservation Darkwoods. De récents rapports scientifiques ont montré que notre biodiversité est menacée, et le gouvernement fédéral prend des mesures pour restaurer la nature et les habitats des espèces végétales et animales que nous chérissons. Grâce aux efforts déployés par des partenaires comme Conservation de la nature Canada pour préserver notre patrimoine naturel, notre gouvernement fait des progrès en vue de doubler la superficie de nature protégée sur les terres et dans les océans du Canada. Les mesures qui sont prises aujourd’hui pour conserver la propriété où se trouve le ruisseau Next permettront plus tard à nos enfants et à nos petits-enfants de se rapprocher de la nature et de profiter de toute sa splendeur. »

– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Notre gouvernement est fier de collaborer avec Conservation de la nature Canada, le gouvernement fédéral et d’autres organismes afin de protéger davantage les valeurs écologiques importantes du bassin versant Next Creek. Cette région fournit des habitats essentiels aux espèces sauvages, dont certaines sont menacées. Nous avons à cœur de préserver le patrimoine naturel de la Colombie-Britannique, reconnue comme la province qui possède la plus grande diversité biologique et le plus fort pourcentage de zones protégées au Canada. Ce patrimoine constitue une grande partie de notre identité et nous souhaitons que nos enfants et petits-enfants aient comme nous le privilège de profiter des attraits de cette province magnifique et diversifiée. »

– George Heyman, ministre de l’Environnement et de la Stratégie de lutte contre les changements climatiques de la Colombie-Britannique

Faits saillants

  • La protection de corridors écologiques dans les Rocheuses canadiennes est essentielle à la survie d’espèces de mammifères à grand domaine vital comme le grizzly, l’ours noir, le wapiti, le carcajou, le caribou et la chèvre de montagne. 
  • L’agrandissement de Darkwoods par l’acquisition de la propriété Next Creek permettra la mise en œuvre d’un plan de grande envergure pour la restauration des zones de la propriété ayant par le passé fait l’objet d’une exploitation forestière. 
  • Grâce à l’ajout des terres du bassin versant Next Creek, le réseau de terres protégées dans les monts Selkirk du Sud est maintenant de plus de 1 100 kilomètres carrés. 
  • La pièce maîtresse de ce réseau est l’aire de conservation Darkwoods de CNC. Établie en 2008, celle-ci est inscrite dans les annales comme étant la plus importante acquisition de terres privées à des fins de conservation de toute l’histoire du pays. 
  • Les forêts uniques en leur genre de cette aire, parfois appelées « forêts de neige » puisqu’elles reçoivent la majeure partie de leur humidité du manteau neigeux, abritent la plus grande diversité d’arbres en Colombie-Britannique. 
  • Les propriétés Darkwoods et Next Creek alimentent 17 bassins hydrographiques et plus de 120 lacs alpins. Les réseaux hydrographiques d’eau douce sont importants pour le maintien de la santé globale de la pêche dans le lac Kootenay. 
  • Les propriétés Darkwoods et Next Creek sont situées dans le territoire traditionnel des nations Ktunaxa, Syilx et Sinixt.
  • Le présent communiqué constitue le point culminant de nombreuses années de travail et se rapporte à l'annonce faite en novembre 2018

À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de plus de 1,1 million d’hectares (2,8 millions d’acres) d’un océan à l’autre, dont plus d’un quart de ces zones protégées se situent en Colombie-Britannique. Pour obtenir des renseignements supplémentaires, visitez conservationdelanature.ca.

Le Programme de conservation des zones naturelles (PCZN) du gouvernement du Canada a été mis en œuvre dans le but d’accélérer le rythme de la conservation des terres dans le sud du Canada. CNC et ses partenaires ont bonifié les fonds fédéraux investis dans le programme de partenariat public-privé avec des contributions de contrepartie. Les habitats conservés dans le cadre du PCZN consolideront la protection des corridors naturels et d’autres zones protégées.

Le PCZN a pris fin le 31 mars 2019. Il a été remplacé par le Programme de conservation du patrimoine naturel (PCPN) du Canada, qui continuera de soutenir les aires nouvellement protégées et conservées par l’acquisition de terres privées et de droits sur celles-ci.  

Vidéo et images

Images et cartes : https://www.dropbox.com/sh/vsncsy6zts8s1cc/AABJ6psmLP_KztcZmQ1SuIcaa?dl=0
Séquences vidéo non montées : https://vimeo.com/343262502

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC (en anglais) |  twitter.com/NCC_CNCMedia (bilingue)

- 30 -

Renseignements

Lesley Marian Neilson
Directrice des communications et de la mobilisation - Région de la Colombie-Britannique
250 661-2969

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197