La conservation en milieu boréal et arctique au Canada

L’approche de Conservation de la nature Canada (CNC) pour protéger et veillez sur les milieux naturels dans les régions boréale et arctique au Canada est différente que celle qu’il privilégie dans le sud du pays.

Les régions boréale et arctique représentent plus de 80 % de la superficie terrestre du Canada et 85 % de ses littoraux. Malgré l’accroissement des pressions causées par le développement, les écosystèmes du Nord demeurent en grande partie épargnés par les activités industrielles passées. Ils offrent ainsi des occasions sans précédent de mettre en œuvre une approche proactive de la conservation. Ces vastes régions sont parcourues par certaines des dernières rivières à courant libre (qui s’écoulent librement). Leurs immenses forêts et tourbières stockent des quantités colossales de carbone, atténuant ainsi les effets des changements climatiques. On y trouve des mammifères à grand domaine vital comme le caribou, le loup, la martre et le lynx aujourd’hui disparus de bien des régions qu’ils occupaient jadis. Des centaines d’espèces d’oiseaux dépendent du milieu boréal pour se reproduire. L’Arctique canadien abrite pour sa part des populations d’importance mondiale d’oiseaux marins, d’ours blancs et de narvals.

Narvals (Photo de Oceans North)

Narvals (Photo de Oceans North)

Dans les régions boréale et arctique, peu de terres sont du domaine privé. La responsabilité de la gestion de ces terres et de ces eaux est donc partagée entre des gouvernements (autochtones, fédéral, provinciaux, territoriaux et municipaux), des entreprises (qui peuvent détenir des droits d’exploitation des ressources naturelles dans les secteurs minier, forestier et de l’énergie), des communautés autochtones (dont les territoires traditionnels s’étendent sur ces terres), et d’autres habitants du Nord canadien.

CNC reconnaît que la conservation efficace des régions boréale et arctique au Canada nécessite une vaste collaboration et des solutions créatives et novatrices. 

Le Nord et CNC

CNC appuie le leadership de ses partenaires et collaborateurs en conservation en partageant avec eux ses compétences et son expertise dans les domaines suivants :

  • soutien technique aux partenaires pour la création d’aires protégées et la planification de l’aménagement du territoire afin de contribuer à déterminer et cartographier les terres et les eaux de grande valeur sur le plan de la conservation;
  • acquisition et annulation de droits et d’intérêts à l’égard de ressources naturelles pour permettre la création de nouvelles aires protégées et de conservation souhaitées par nos partenaires;
  • planification et élaboration de programmes de gestion et d’intendance pour des aires de conservation afin de maintenir ou d’améliorer les caractéristiques ou valeurs naturelles d’importance et d’aider les collectivités à diriger l’intendance de leurs terres conservées.

Exemples de projets de conservation appuyés par CNC dans les zones boréale et arctique

  • Stratégie de conservation régionale crie (Québec)
  • Labrador Nature Atlas (atlas de la nature du Labrador) et plan de conservation du Labrador
  • Parc sauvage provincial Birch River (Alberta)
  • Aire marine nationale de conservation Tallurutiup Imanga (Nunavut)
  • Parc national Vuntut et zone spéciale de gestion Van Tat K’atr’anahtii (plaine Old Crow) (Yukon)

Pour plus d’information sur ces projets ou pour discuter de la possibilité d’un partenariat avec CNC, veuillez écrire à north@natureconservancy.ca.
  

Pour faire un don en appui au programme ou à des projets de conservation de CNC
dans le Nord canadien, veuillez cliquer ici.

Pleins feux sur nos sympathisants