Marais, lac Winnipeg, Man. (Photo de CNC)

Marais, lac Winnipeg, Man. (Photo de CNC)

Aire naturelle Interlake (Entre-les-lacs)

Prairie à herbes hautes, Région Entre-les-Lacs, Man. (Photo de CNC)

Prairie à herbes hautes, Région Entre-les-Lacs, Man. (Photo de CNC)

L'aire naturelle Interlake (Entre-les-Lacs) abrite une incroyable variété d'espèces sauvages. C'est une mosaïque de 1 309 260 hectares (3 235 253 acres) de boisés, de vastes terres humides, de caractéristiques karstiques uniques, de rivages et de prairies indigènes. La taille et l'intégrité relative de cette aire naturelle, son relief unique et varié et sa localisation, soit la zone de transition entre les prairies et la forêt boréale, se combinent pour créer un milieu réunissant un ensemble d'espèces rarement observées à si courte distance les unes des autres. C'est dans cette région que se trouve également la prairie d'herbes hautes, désignée en voie de disparition. On y trouve aussi des zones karstiques abritant des alvars, un type d'habitat peu commun à l'échelle mondiale, des terres humides d'importance internationale et des plages spectaculaires.

La santé des habitats naturels de l'Interlake, plus particulièrement ses milieux humides et ses zones riveraines, contribue à celle des lacs Winnipeg et Manitoba qui la bordent. Cinq zones importantes pour la conservation des oiseaux (ZICO) s'y trouvent, y compris les marais côtiers du delta et de Netley-Libau qui sont d'importance internationale. Les formations calcaires présentent des caractéristiques karstiques uniques. On y trouve également des tanières d'hivernage qui abritent les plus grandes concentrations de serpents au monde. De plus, l'habitat des falaises intérieures abrite le pelléade de Gastony, une espèce de fougère en voie de disparition.

La région d'Interlake englobe l'étendue la plus septentrionale de prairie d'herbes hautes en Amérique du Nord. C'est aussi le site de l'un des deux seuls vestiges de prairie d'herbes hautes à l'échelle du paysage qui subsistent au Manitoba (l'autre étant l'aire naturelle des prairies d'herbes hautes de CNC située le long de la frontière américaine). Ces prairies abritent plusieurs espèces en péril, dont l'hespérie du Dakota (un papillon), le cypripède blanc (une orchidée) et le penstémon digitale.

Pleins feux sur nos sympathisants

Macareux de l'Atlantique (Photo de Bill-Caulfield-Browne)