Anse Little Musquash, N.-B. (Photo de CNC)

Anse Little Musquash, N.-B. (Photo de CNC)

Conservation de la nature Canada agrandit la réserve naturelle de l'estuaire de la Musquash

23 mai 2019

 

L'organisme de bienfaisance à but non lucratif protège 2 km de littoral sur la baie de Fundy


Une des aires de conservation les plus importantes de la baie de Fundy s’agrandit. Conservation de la nature Canada (CNC) accroît en effet l’étendue de sa réserve naturelle de l’estuaire de la Musquash, près de Saint John, en conservant 163 hectares (402 acres) sur l’anse Little Musquash.

L’aire nouvellement conservée inclut 2 km de littoral à l’état sauvage sur la baie de Fundy, des milieux humides côtiers et des forêts matures. La propriété a été confiée à CNC par les sœurs Janine Blaine et Debbie Christiansen, et leurs maris Bill Blaine et Todd Christiansen, tous de l’État du Maine. Elle portera le nom de propriété Philip E. Plante, en l’honneur du père des deux sœurs.

En plus du nouveau site, CNC protège déjà plus de 2 230 hectares (5 500 acres) dans la réserve naturelle de l’estuaire de la Musquash, la plus grande réserve naturelle de CNC au Canada atlantique.

Le secteur de l’anse Little Musquash est particulièrement important en raison de sa diversité écologique; marais salés, landes côtières, vasières, caps rocheux, forêts d’épinettes noires et de sapins baumiers offrent des habitats essentiels pour les espèces sauvages. Reconnu comme l’un des estuaires de rivière les plus sauvages subsistant sur la baie de Fundy, l’estuaire de la Musquash et ses vastes milieux humides d’eau douce et salée offrent une source de nourriture essentielle à plusieurs espèces d’oiseaux migrateurs en raison de son emplacement sur la voie migratoire de l’Atlantique, une des principales routes de migration d’oiseaux d’Amérique du Nord.

À une certaine époque, l’estuaire de la Musquash était convoité pour devenir un parc industriel et un site d’enfouissement. Des membres de la communauté se sont toutefois opposés au projet avec succès, et ont plus tard donné leurs propriétés à CNC pour aider à la création de la réserve naturelle de l’estuaire de la Musquash.

En 2006, l’estuaire de la Musquash est devenu la seule zone de protection marine (ZPM) au Nouveau-Brunswick, reconnaissant ainsi son importance pour les espèces terrestres et marines de la baie de Fundy, et pour la pêche commerciale. La réserve naturelle est maintenant une destination de plein air populaire, et CNC y entretient deux sentiers de randonnée, soit à Five Fathom Hole et à Black Beach. L’anse Little Musquash est accessible à pied par la route Little Musquash, une ancienne route côtière non pavée et non entretenue.

Ce projet de conservation a été rendu possible grâce au soutien du Gouvernement du Canada, par le Programme de conservation des zones naturelles et le Programme des dons écologiques. Le Gouvernement du Nouveau-Brunswick, la Donner Canadian Foundation, le William P. Wharton Trust, la Gosling Foundation, la Crabtree Foundation, la J.T. Clark Family Foundation, le U.S. Fish and Wildlife Service, en vertu du North American Wetlands Conservation Act, et plusieurs donateurs privés ont aussi appuyé ce projet.

Citations

« Conservation de la nature Canada souhaite exprimer sa reconnaissance aux familles Blaine et Christiansen pour lui avoir confié cette propriété. Nous souhaitons également remercier le Gouvernement du Canada, le Gouvernement du Nouveau-Brunswick et tous les donateurs pour leur appui au projet. La réserve naturelle de l’estuaire de la Musquash de CNC n’est pas seulement un magnifique endroit très apprécié, mais c’est un milieu d’une importance cruciale pour la santé de la baie de Fundy. Nous sommes donc ravis d’ajouter cette nouvelle aire côtière à notre réserve naturelle. »

Paula Noel, directrice des programmes au Nouveau-Brunswick, Conservation de la nature Canada

« Au nom de ma collègue Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, je suis fière d’annoncer l’agrandissement de la réserve naturelle de l’estuaire de la Musquash dans le but de protéger d’importants habitats de forêts et de terres humides ici, au Nouveau-Brunswick. Dans le cadre du Programme de conservation des zones naturelles, nous avons collaboré avec Conservation de la nature Canada pour réaliser des progrès vers notre objectif visant doubler la superficie de nature protégée sur les terres et dans les océans partout au Canada. Nous savons que la biodiversité est menacée, et en conservant ces importants habitats fauniques, nous protégeons la biodiversité du Canada. »

Karen Ludwig, députée de Nouveau-Brunswick-Sud-Ouest

« Nous sommes très fières d’honorer notre père, Philip E. Plante, en confiant sa propriété de l’anse Little Musquash à Conservation de la nature Canada. Nous sommes ravies de savoir que cette magnifique propriété sera toujours là, dans son état actuel, pour que les générations futures en profitent. Nous sommes aussi contentes que son statut de réserve naturelle subsiste pour continuer de soutenir les espèces sauvages et les oiseaux que papa aimait tant. Nous prévoyons visiter Musquash avec les petits-enfants très bientôt, et plusieurs fois par la suite. »

Janine Blaine et Deborah Christiansen, anciennes propriétaires

Faits saillants

  • Les vastes marais de l’estuaire de la Musquash sont des milieux rares. Plus de 85 % des marais salés sur la baie de Fundy ont été altérés par l’humain au cours des 300 dernières années.
  • Un estuaire est une portion de cours d’eau dans lequel l’eau douce provenant de rivières se mêle à l’eau salée de l’océan. Les estuaires sont considérés comme un des écosystèmes les plus productifs sur la terre et soutiennent une grande variété d’espèces sauvages.
  • L’estuaire de la Musquash est situé sur la voie migratoire de l’Atlantique, la plus importante route d’oiseaux migrateurs de l’est du Canada et du Canada atlantique.
  • Plusieurs oiseaux peuvent être observés à l’estuaire de la Musquash, dont l’eider à duvet, la macreuse, le guillemot à miroir, le plongeon huard, le bécasseau violet, le bécasseau semipalmé et le faucon pèlerin.
  • D’autres espèces vivent également à Musquash comme le phoque commun, le marsouin commun, l’ours noir et le cerf de Virginie.

À propos

Conservation de la nature Canada est le chef de file au Canada en matière de protection des milieux naturels en terres privées, ainsi que des animaux et des plantes qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont protégé plus de 1,1 million d’hectares (2,8 millions d’acres) de sites exceptionnels au pays. CNC a conservé plus de 30 500 hectares (77 000 acres) dans les provinces de l’Atlantique. Pour plus d’information, visitez www.conservationdelanature.ca.

Le Programme de conservation des zones naturelles du Gouvernement du Canada (PCZN) était un partenariat public-privé unique visant à accélérer la conservation des terres dans les communautés du sud du Canada. CNC et ses partenaires bonifiaient les fonds fédéraux avec des contributions de contrepartie. Les habitats conservés dans le cadre du PCZN consolident la protection des corridors naturels et d’autres aires protégées.

Le PCZN s’est terminé le 31 mars 2019. Il a été remplacé par le Programme de conservation du patrimoine naturel (PCPN), qui continue d’offrir du soutien aux aires nouvellement protégées et conservées par l’acquisition de terres privées et de droits sur celles-ci. Conservation de la nature Canada administrera le nouveau programme.

Une partie des fonds de ce projet ont été donnés à Conservation de la nature Canada dans le cadre du Programme des dons écologiques qui procure des avantages fiscaux bonifiés aux particuliers et aux entreprises qui font don d’une terre écosensible.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC (en anglais) |  twitter.com/NCC_CNCMedia (bilingue)

- 30 -

Renseignements

Kathryn Morse
Directrice des communications - Région de l'Atlantique
1 866 319-5985

Pleins feux sur nos sympathisants

Macareux de l'Atlantique (Photo de Bill-Caulfield-Browne)