L'orignal est en voie de disparition dans la partie continentale de la Nouvelle-Écosse, avec une population de moins de 1 000 individus. (Photo de Mike Dembeck)

L'orignal est en voie de disparition dans la partie continentale de la Nouvelle-Écosse, avec une population de moins de 1 000 individus. (Photo de Mike Dembeck)

CNC conserve 2 sites d’exception et 132 hectares dans le sud-est du Nouveau-Brunswick

20 avril 2018
Moncton, NB

 

La conservation de ces habitats forestiers et marais salés protégera un corridor naturel essentiel


Dans le cadre de son projet en cours visant la protection d’habitats au sein d’un corridor naturel essentiel, Conservation de la nature Canada (CNC) conserve maintenant 132 hectares (325 acres) de marais salés et de forêt dans le sud-est du Nouveau-Brunswick.

L’organisme sans but lucratif a en effet acquis 79,5 hectares (197 acres) de milieux humides et de forêt à Halls Hill, près de Sackville, un ajout important aux aires de conservation existantes de CNC sur l’isthme de Chignectou, l’étroit lien terrestre entre le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse.

D’une largeur d’environ 25 kilometres en son point le plus étroit, l’isthme de Chignectou constitue le seul lien terrestre entre les populations fauniques et floristiques de Nouvelle-Écosse et celles du reste de l’Amérique du Nord.

Jusqu’à présent, CNC y a conservé plus de 1 376 hectares (3 400 acres) de part et d’autre de la frontière entre la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick, contribuant ainsi à relier des aires déjà conservées et à établir un corridor naturel permanent.

L’aire de conservation de Halls Hills consiste en un mélange de forêts matures et en régénération qui jouxte d’autres terres protégées par CNC.

Cette nouvelle propriété de CNC se trouve entre la réserve nationale de faune de Tintamarre, au Nouveau-Brunswick (de compétence fédérale) et la Chignecto Isthmus Wilderness Area (« aire naturelle de l’isthme de Chignectou ») en Nouvelle-Écosse (de compétence provinciale).

La protection des habitats de forêt mature qui s’y trouvent est essentielle à la bonne santé, au déplacement et au renouvellement des populations des espèces sauvages, en particulier pour l’orignal continental, en voie de disparition en Nouvelle-Écosse. Si cette étroite bande de milieux sauvages n’est pas conservée, la Nouvelle-Écosse finira par devenir une « île écologique » pour les espèces sauvages.

En plus de Halls Hill, CNC a acquis une propriété côtière tout près, à Shemogue Harbour, au Nouveau-Brunswick. Cette propriété fournit un habitat à de nombreuses espèces d’oiseaux de rivage et migrateurs. Située sur la pointe Comeau, cette propriété de 52 hectares (128 acres) présente 1,5 kilometres de littoral, incluant un marais salé intact important à l’échelle provinciale, un habitat de plus en plus rare dans le détroit de Northumberland.

Deux espèces d’oiseaux en déclin ont été observées sur la propriété, c’est-à-dire le chevalier semipalmé et le bruant de Nelson.

La conservation de ces deux propriétés a été rendue possible grâce à l’appui financier du Gouvernement du Canada dans le cadre du Programme de conservation des zones naturelles, établi pour accélérer la conservation de terres privées au pays.

Le projet a également bénéficié d’un don partiel dans le cadre du Programme des dons écologiques du Gouvernement du Canada, qui procure des avantages fiscaux bonifiés aux particuliers et aux entreprises qui font don d’une terre écosensible. Le Open Space Institute, le U.S. Fish and Wildlife Service, la Fondation Crabtree, la Fondation McCain et de nombreux donateurs privés ont également appuyé ces projets de conservation.

Citations

« Conservation de la nature Canada tient à remercier le Gouvernement du Canada de nous avoir aidés à conserver ces habitats sauvages exceptionnels grâce au Programme de conservation des zones naturelles et au Programme des dons écologiques. Nous remercions également le Open Space Institute et nos nombreux donateurs et sympathisants de nous avoir aider à conserver ces habitats d’exception sur le détroit de Northumberland et l’isthme de Chignectou. Nous sommes très heureux de pouvoir protéger ces milieux sauvages au profit de la flore et de la faune, et pour le plaisir des résidents et des visiteurs. »
Paula Noel, Directrice des programmes du Nouveau-Brunswick, Conservation de la nature Canada

« Notre gouvernement est fier de travailler avec Conservation de la nature Canada dans le cadre du Programme de conservation des zones naturelles afin de protéger des habitats essentiels à travers le pays. Ces projets à Shemogue et près de Baie Verte contribuent à protéger des forêts et réseaux hydrographiques dont dépendent des plantes et des animaux. Je souhaite également féliciter les familles de la région qui ont pris part à la conservation de leurs terres. Prises ensemble, nos actions contribuent à la sauvegarde des milieux naturels au Canada, aujourd’hui et pour que les générations futures puissent en profiter. 
L’hon. Dominic LeBlanc, député fédéral de Beauséjour et ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits saillants

• L’isthme de Chignectou se trouve le long du corridor migratoire de l’Atlantique, une importante voie migratoire pour les oiseaux. Ses vastes milieux humides offrent des habitats de repos et d’alimentation indispensables à de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs.
• CNC a maintenant porté à 1 385 hectares (3 420 acres) la superficie des terres qu’il conserve sur l’isthme de Chignectou, soit au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse.

À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de plus de 1,1 million d’hectares (2,9 millions d’acres) d’un océan à l’autre, dont 29 500 hectares (74 000 acres) dans les provinces de l’Atlantique. 

Le Programme de conservation des zones naturelles du Gouvernement du Canada (PCZN) est un partenariat public-privé unique visant à accélérer la conservation des terres dans le sud du Canada. Conservation de la nature Canada (CNC) administre le programme. CNC et ses partenaires bonifient les fonds fédéraux avec des contributions de contrepartie. Les habitats conservés dans le cadre du PCZN consolident la protection des corridors naturels et des autres aires protégées.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC (en anglais) |  twitter.com/NCC_CNCMedia (bilingue)

- 30 -

Renseignements

Thomas Tremblay
Agent de Communication
1 877 231-4400

Pleins feux sur nos sympathisants

Macareux de l'Atlantique (Photo de Bill-Caulfield-Browne)