Riverside-Albert, N.-B. (Photo de CNC)

Riverside-Albert, N.-B. (Photo de CNC)

Conservation de la nature Canada protège une forêt acadienne rare et contribue à la protection de l’approvisionnement en eau au village de Riverside-Albert

15 mai 2018
Riverside-Albert, Nouveau-Brunswick

 

En partenariat avec le village de Riverside-Albert, Conservation de la nature Canada (CNC) a fait l’acquisition, à des fins de conservation, de 132 hectares (326 acres) de forêt acadienne ancienne dans le sud-est du Nouveau-Brunswick. Ce projet permet non seulement de conserver un type de forêt rare, mais également de protéger les réservoirs qui alimentent en eau potable les 300 résidents de Riverside-Albert.

La propriété de 9 hectares (sur un total de 132 hectares) autour des réservoirs sera transférée par CNC au village de Riverside-Albert, à des fins de conservation et de gestion de l’alimentation en eau.

Auparavant, l’ensemble de la propriété appartenait à des intérêts privés, et l’approvisionnement en eau du village était assurée grâce un « bail hydrique » d’une durée de 100 ans, lequel arrivait à échéance en 2019.

La propriété nouvellement protégée par Conservation de la nature Canada est située entre la zone naturelle protégée de la gorge Caledonia et le village de Riverside-Albert. On y trouve 13 espèces d’arbres caractéristiques de la forêt acadienne ancienne des Maritimes, dont l’épinette rouge, l’érable à sucre, l’érable rouge et le bouleau jaune. La plupart des arbres situés dans l’aire protégée ont plus de 80 ans.

CNC a priorisé la conservation de cette propriété, car moins de 5 % de la forêt acadienne mature, une forêt d’origine des Maritimes, est toujours intacte après des siècles de colonisation et d’exploitation forestière.

Deux espèces figurant sur la liste des espèces de la Loi sur les espèces en péril ont été identifiées sur la propriété ou près de celle-ci : le martinet ramoneur (espèce menacée) et le pioui de l’Est (espèce préoccupante).

La conservation de cette propriété a été rendue possible grâce au financement du Gouvernement du Canada dans le cadre du Programme de conservation des zones naturelles (PCZN). La province du Nouveau-Brunswick, la Société de développement régional du Nouveau-Brunswick, le Fonds en fiducie pour la faune du Nouveau-Brunswick, la Fondation Crabtree, la Fondation McCain, le Chipoudy Communities Revitalization Committee, Shepody Fish & Game, EXP Services, Natural Forces Technologies Inc, Mme Margo Sheppard, Darrell et Kathy Weir, la Lockhart Foundation et de nombreux autres donateurs privés ont contribué au succès de ce projet de conservation.

CNC tient également à manifester sa profonde gratitude pour un important don effectué par un donateur du Nouveau-Brunswick qui a permis de finaliser ce projet.

Citations

« Voici une solution gagnante pour tous. Conservation de la nature Canada a conservé l’un des derniers exemples de forêt acadienne ancienne dans les Maritimes et, en même temps, ces arbres matures continueront de filtrer l’eau et de fournir une alimentation en eau potable à la population de Riverside-Albert. Nous remercions le Gouvernement du Canada et nos nombreux donateurs dans la communauté et à travers la province de nous avoir aidés à réaliser cet important projet de conservation. »

Denise Roy, représentante en conservation, Conservation de la nature Canada

« Au nom de ma collègue, l’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, je tiens à féliciter Conservation de la nature Canada et ses partenaires pour la conservation de 132 hectares d’une forêt acadienne ancienne à Riverside-Albert. Par son Programme de conservation des zones naturelles, notre gouvernement appuie la biodiversité et aide la population canadienne à entrer en contact avec la nature. »

Alaina Lockhart, députée de Fundy Royal

« Au nom des résidents de Riverside-Albert, je souhaite remercier Conservation de la nature Canada d’avoir mené ce projet pour protéger notre source d’approvisionnement en eau et la forêt qui l’entoure. Notre collaboration a donné d’excellents résultats, qui profiteront à notre communauté pour les générations à venir. »

Jim Campbell, maire de Riverside-Albert

< Je tiens à remercier les différents partenaires qui ont travaillé ensemble pour rendre possible cette importante initiative de conservation. La province du Nouveau-Brunswick est fière de travailler avec Conservation de la nature Canada. Ensemble, nous faisons une différence pour l'avenir. >

L’honorable Rick Doucet
Ministre de Développement de l’énergie et des ressources du Nouveau-Brunswick

Faits saillants

  • Des arbres matures de 80 ans ou plus recouvrent 90 % de la propriété.
  • « Forêt acadienne » est le nom donné au type de forêt qui existait dans les Maritimes, le sud du Québec et la Nouvelle-Angleterre au moment de la colonisation européenne. Elle se caractérise par sa diversité. Abritant 32 espèces d’arbres, elle comprend des espèces de la forêt tempérée plus au sud (principalement des feuillus) et des espèces de la forêt boréale (principalement des conifères).
  • L’épinette rouge, le bouleau jaune et l’érable à sucre sont les espèces les plus communes sur la propriété, parmi les 13 essences typiques de la forêt acadienne.
  • Des plantes rares à l’échelle provinciale, notamment la platanthère papillon et le polystic de Braun, se trouvent sur la propriété. Le polystic de Braun est l’une des 11 espèces de fougères qui peuvent être observées sur la propriété.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC (en anglais) |  twitter.com/NCC_CNCMedia (bilingue)

- 30 -

Renseignements

Thomas Tremblay
Agent de Communication
1 877 231-4400

Pleins feux sur nos sympathisants

Macareux de l'Atlantique (Photo de Bill-Caulfield-Browne)