Bateau près de l’île aux sternes, Tabusintac, N.-B. (Photo par CNC)

Bateau près de l’île aux sternes, Tabusintac, N.-B. (Photo par CNC)

La Péninsule acadienne

Depuis 1993, en collaboration avec les communautés de la Péninsule acadienne, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à l’identification et à la protection de sites naturels exceptionnels, avec lesquels la population locale entretient un lien unique.

Un sentiment de fierté communautaire se développe suite aux activités d’intendance et de conservation qui mettent l'accent sur la préservation de la beauté naturelle de cet endroit spécial.

La Péninsule acadienne en un coup d’œil

Située sur la côte nord-est du Nouveau-Brunswick, la Péninsule acadienne contient certains des habitats naturels non développés parmi les plus importants des Maritimes. En raison de leur beauté et de leur valeur récréative, les régions côtières sont de plus en plus convoitées et les pressions engendrées par le développement du territoire s’accroissent.

Conservation de la nature Canada est actif auprès de nombreuses communautés de la région, avec plus de 30 projets de conservation pour la région.

Valeurs de conservation

La Péninsule acadienne se distingue par ses milieux humides fertiles, tourbières, habitats côtiers et cordons littoraux de sable blanc qui bénéficient de pratiques d’utilisation des terres soigneusement gérées telles que les activités d’écotourisme. La région contient huit Zones importantes pour la conservation des oiseaux (ZICO) ainsi qu’une zone humide d'importance internationale de Ramsar.

Les plages sablonneuses de la région offrent aux pluviers siffleurs des aires de nidification essentielles. Ces oiseaux sont en voie de disparition à l’échelle nationale et il n’en resterait plus que 6 000 dans le monde. La région comprend plusieurs autres espèces importantes incluant:

  • bihoreau gris
  • grand héron
  • cormoran à aigrettes
  • sterne pierregarin
  • satyre fauve des Maritimes
  • l’aster du golfe Saint-Laurent

Menaces

L'utilisation de véhicules tout-terrain (VTT) sur les plages a augmenté dans les dernières années. Les VTT ont le potentiel de perturber la nidification des pluviers siffleurs, ce qui peut conduire à l'abandon des nids et une baisse de la productivité. La circulation des VTT dans les tourbières détruit la végétation, causant parfois des dommages irréparables. Bien que la principale menace pour les tourbières est l'extraction de la tourbe, l'élévation du niveau de la mer a également le potentiel d'affecter les zones côtières et se traduit ensuite par une augmentation du taux d'érosion.

Notre vision pour la Péninsule acadienne

Les principaux objectifs de CNC dans la Péninsule acadienne sont de maintenir l'intégrité écologique des écosystèmes côtiers et des tourbières et de s'appuyer sur les travaux existants avec les partenaires afin de maximiser les effets positifs sur les paysages. CNC travaillera également à promouvoir l'écotourisme compatible et l'intendance des terres publiques afin de réduire la perturbation des habitats.

Aires naturelles de la Péninsule acadienne

Île Tern, Tabusintac, Nouveau-Brunswick (photo de CNC)

Île Tern, Tabusintac, Nouveau-Brunswick (photo de CNC)

Tabusintac

L’estuaire de Tabusintac est un environnement naturel spectaculaire rempli de beauté sauvage. Protégé du golfe du Saint-Laurent par un cordon littoral sableux de 15 kilomètres, il abrite certaines des espèces les plus vulnérables du nord-est du Nouveau-Brunswick.

Suite >

 

 

Réserve naturelle de l'Île Miscou, N.-B. (Photo par CNC)

Réserve naturelle de l'Île Miscou, N.-B. (Photo par CNC)

 L’île de Miscou

CNC possède actuellement 600 acres (243 hectares) à l'île Miscou et y travaille depuis 2006.

Suite >

 

 

 

Réserve Naturelle de Neguac, N.-B. (Photo par CNC)

Réserve Naturelle de Neguac, N.-B. (Photo par CNC)

Néguac

CNC protège présentement deux sites à Néguac, composé de tourbière côtière, forêt, estuaire et de dune de sable. Les tourbières côtières sont essentielles pour de nombreuses espèces et font partie du paysage culturel du Nouveau-Brunswick. 

Suite >

 

 

Réserve Naturelle de Pokemouche, N.-B. (Photo par CNC)

Réserve Naturelle de Pokemouche, N.-B. (Photo par CNC)

Pokemouche

La réserve naturelle de CNC à Pokemouche, située à environ 20 kilomètres de Caraquet, contient 189 acres (77 hectares) d’habitat protégé. Ce système de dunes de sable est un site essentiel pour la nidification des pluviers siffleurs et de la sauvagine.

Suite >

  

 

Réserve Naturelle de Pointe-à-bouleau, N.-B. (Photo par CNC)

Réserve Naturelle de Pointe-à-bouleau, N.-B. (Photo par CNC)

 Pointe-à-Bouleau

CNC travaille avec fierté à la réserve naturelle de Pointe-à-Bouleau depuis 2004, situé à moins de cinq minutes de la ville de Tracadie-Sheila. Les dunes de sable, les vasières et les marais salés accueillent des centaines d’oiseaux migrateurs par année.

Suite >

Pleins feux sur nos sympathisants

Macareux de l'Atlantique (Photo de Bill-Caulfield-Browne)