Bassin versant de la réserve naturelle de Meduxnekeag (Photo par CNC)

Bassin versant de la réserve naturelle de Meduxnekeag (Photo par CNC)

Le bassin versant de la rivière Meduxnekeag

Bassin versant de la rivière Meduxnekeag, près de Woodstock, Nouveau-Brunswick (Photo de CNC)

Bassin versant de la rivière Meduxnekeag, près de Woodstock, Nouveau-Brunswick (Photo de CNC)

Le bassin versant de la rivière Meduxnekeag est l’une des plus importantes zones de forêt riveraine dans les Maritimes. On y trouve près de la moitié des forêts de feuillus des Appalaches encore intactes du Nouveau-Brunswick.

Conservation de la nature Canada (CNC) s’est jointe à la Meduxnekeag River Association avec pour objectif de participer à la protection de plus de 400 acres (167 hectares) de terres boisées pour les espèces rares et en voie de disparition qui peuplent les abords de la rivière Meduxnekeag, près de Woodstock, au Nouveau-Brunswick.

Les deux organismes avaient amorcé leur collaboration en 2004, lors de la protection d’un site de 135 acres (55 hectares) nommé « forêt Bell ». Considérée comme la forêt de feuillus des Appalaches la plus importante de tout le Canada atlantique, elle abrite une grande diversité d’espèces végétales rares. Des visites guidées y sont offertes au printemps et en début d’été.

Depuis le début de leur association, les deux organismes ont mené conjointement huit projets de protection du territoire dans l’intention d’agrandir la réserve naturelle de la Meduxnekeag. Ils ont notamment œuvré auprès de propriétaires privés qui ont accepté de vendre leurs terres.

Ces huit projets ont également reçu un appui financier du Programme de conservation des zones naturelles du gouvernement du Canada, pris en charge par Environnement Canada.

La réserve naturelle de la Meduxnekeag : un aperçu

Les terres acquises par CNC et la Meduxnekeag River Association comportent des forêts riveraines et de rares et importantes forêts de feuillus des Appalaches, ces dernières étant jadis beaucoup plus répandues.

Des noyers cendrés (en voie de disparition) croissent sur ces propriétés, ainsi que plusieurs espèces végétales rares à l’échelle provinciale, comme la violette du Canada et le galéaris remarquable.

Les rives de la rivière Meduxnekeag figurent parmi les plus importantes aires forestières des Maritimes, puisqu’elles comptent 45 pour cent des forêts de feuillus des Appalaches encore intactes. Cette aire contient aussi des espèces associées et rares, dont la concentration est la plus élevée au Nouveau-Brunswick.

La Meduxnekeag River Association a protégé plus de 750 acres (303 hectares) de terre au sein du bassin versant. CNC se réjouit de collaborer avec un groupe de bénévoles dynamiques qui mènent des travaux d’intendance dans ce corridor depuis 1998 et qui collaborent avec les écoles de façon soutenue afin de sensibiliser les jeunes à l’importance de la nature.

Valeurs de conservation

Les propriétés de CNC sont situées dans la réserve naturelle de la vallée de la Meduxnekeag.

Dans le plan de conservation des zones naturelles du bassin versant de la rivière Meduxnekeag (élaboré par CNC), la réserve est considérée comme un important corridor naturel, en raison de ses rives et de ses plaines inondables, lesquelles sont des habitats essentiels.

La région abrite 30 espèces végétales rares à l’échelle provinciale, entre autres le phryma à épis grêle, la fétuque obtuse, l’aralie à grappes, la dryoptère de Goldie et le polygale sénéca.

La forêt de feuillus des Appalaches est caractérisée par la présence de quatre essences indicatrices : le frêne blanc, le tilleul d’Amérique, l’ostryer de Virginie et le noyer cendré. Cette dernière, inscrite à la liste des espèces en voie de disparition du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada, pousse en grand nombre sur ces terres désormais protégées. 

Vingt-sept espèces de poissons ont également été recensées dans le bassin de la Meduxnekeag, y compris l’omble de fontaine, la truite brune et le saumon atlantique.

Pleins feux sur nos sympathisants

Macareux de l'Atlantique (Photo de Bill-Caulfield-Browne)