Aire naturelle de la Péninsule acadienne, Pokemouche, Nouveau-Brunswick (photo de CNC)

Aire naturelle de la Péninsule acadienne, Pokemouche, Nouveau-Brunswick (photo de CNC)

Réserve Naturelle de Pokemouche

Réserve Naturelle de Pokemouche, N.-B. (Photo par CNC)

Réserve Naturelle de Pokemouche, N.-B. (Photo par CNC)

Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre dans la région de Pokemouche depuis 2003, sur trois sites qui comptent au total 189 acres (77 hectares).

Ces habitats protégés, sont connus localement sous le nom de Grand Passage et de Baie-du-Petit-Pokemouche.

Pokemouche en un coup d’oeuil

La réserve naturelle de Conservation de la nature Canada à Pokemouche est située à environ 20 kilomètres au sud-est de Caraquet.

La région fait partie d’un système de zone humide incluant des tourbières, des marais salés ainsi que des dunes de sables.

Le site contient une Zones importantes pour la conservation des oiseaux (ZICO) and est constitué de trois plage principales dont Baie-de-Petit-Pokemouche et Grand Passage.

Il y a aussi un site ZICO supplémentaire dans la région appelé « Pointe aux Rat Musqués Herony ». Cette ZICO est principalement une tourbière qui s’étend de la rive continentale jusqu’à la Baie-de-Petit-Pokemouche et qui fourni un habitat de reproduction au grand héron et à ce qui a été la plus grande colonie de bihoreau gris des Maritimes.

Valeurs de conservation

La propriété riveraine est caractérisée par un système de cordons littoraux et de dunes qui protègent le marais salé voisin des tempêtes océaniques. Cet habitat est un important lieu de nidification pour le pluvier siffleur et la sauvagine.

Le canard noir se reproduit en grand nombre dans les marais de la baie de Pokemouche avec environs 300 individus observés au cours de la saison de nidification au printemps.

Les oiseaux de rivage tels que le chevalier criard et à patte jaunes sont fréquents pendant la migration d'automne et utilise le marais salés retrouvé ici.

Le cuivré des marais salé, l'une des cinq espèces de papillons endémiques au Canada, a été observé ici.

Pleins feux sur nos sympathisants

Macareux de l'Atlantique (Photo de Bill-Caulfield-Browne)