Conservation de la nature Canada agrandit une aire de conservation près de Pugwash

11 février 2019
Pugwash, N.-É.

 

Un citoyen américain fait don d’habitats côtiers pour les oiseaux migrateurs


Une importante aire de conservation pour les oiseaux migrateurs prend de l’expansion au Canada atlantique. En effet, Conservation de la nature Canada (CNC) a reçu un don de terres côtières permettant d’agrandir la réserve naturelle de l’estuaire de la rivière Pugwash, dans l’un des derniers estuaires encore intacts sur la côte nord de la Nouvelle-Écosse.

Les deux propriétés, d’une superficie combinée de 49 hectares (122 acres), ont été données à CNC par Matthew Currie, un citoyen américain vivant au Vermont. Elles sont principalement boisées et sont bordées de milieux humides côtiers qui fournissent d’importants habitats aux oiseaux de rivage migrateurs et à la sauvagine. Ce don permet de porter à 504 hectares (1 245 acres) la superficie de la réserve naturelle de CNC à cet endroit, l’une des plus grandes que possède l’organisme en Nouvelle-Écosse.

Les propriétés nouvellement conservées longent le bras est de l’estuaire de la Pugwash, à Docherty’s Brook. Le secteur offre un habitat à l’ours noir, au cerf, au porc-épic, au lièvre d’Amérique, à la mouffette rayée, au renard et au coyote, ainsi qu’à de nombreuses espèces d’oiseaux.

L’estuaire de la Pugwash constitue une halte migratoire essentielle pour plus d’une vingtaine d’espèces d’oiseaux migrateurs, dont le grand chevalier, le chevalier grivelé et le chevalier semipalmé. Ses vastes marais salés, plages et vasières fournissent un habitat au canard noir, à la sarcelle d’hiver, à la bernache du Canada et au grand héron. Le pioui de l’Est, un oiseau désigné préoccupant en vertu de la Loi sur les espèces en péril du Canada, fréquente également le secteur.

La réserve naturelle de l’estuaire de la rivière Pugwash est populaire auprès des ornithologues amateurs et des amants de la nature et fait partie des Destinations Nature de CNC. Le programme Destinations Nature invite la population à explorer certaines des aires naturelles les plus spectaculaires au Canada, de l’intérieur de la Colombie-Britannique, aux Prairies et aux estuaires côtiers du Canada atlantique. À l’aire de conservation de l’estuaire de la rivière Pugwash, CNC entretient un sentier pour la randonnée et l’observation des oiseaux, en collaboration avec l’organisme Friends of the Pugwash Estuary.

Une partie du financement du projet de conservation de l’estuaire de la rivière Pugwash a été fournie par le Gouvernement du Canada dans le cadre du Programme de conservation des zones naturelles (PCZN). D’autres fonds ont été fournis par la Nova Scotia Crown Share Land Legacy Trust, American Friends of Canadian Nature et des donateurs privés.

Citations

« Conservation de la nature Canada tient à remercier Matthew Currie pour son généreux don. Il s’agit d’un habitat d’exception et de l’un des derniers estuaires encore intacts de la côte nord de la Nouvelle-Écosse. Nous remercions également nos nombreux donateurs privés pour leur soutien, ainsi qu’American Friends of Canadian Nature, le Gouvernement du Canada, par l’entremise du Programme de conservation des zones naturelles, et la Nova Scotia Crown Share Land Legacy Trust. »

Craig Smith, directeur des programmes pour la Nouvelle-Écosse, Conservation de la nature Canada

« Au nom de ma collègue Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, je suis ravi d’annoncer l’agrandissement de la réserve naturelle de l’estuaire de la Pugwash, ici même en Nouvelle-Écosse, afin de protéger des espèces sauvages essentielles. En travaillant avec des partenaires comme Conservation de la nature Canada et Matthew Currie, notre gouvernement fait des progrès en vue de doubler la superficie de nature protégée au sein des zones terrestres et maritimes du Canada. »

Bill Casey, député de Cumberland — Colchester

Fait saillant

  • La réserve naturelle de l’estuaire de la Pugwash de CNC fournit un habitat à de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs ainsi qu’à des oiseaux chanteurs qui s’y reproduisent, dont la paruline masquée, la paruline à flancs marron, la paruline flamboyante, le cardinal à poitrine rosée, la gélinotte huppée, le pic maculé, la paruline à croupion jaune, la paruline noir et blanc, la paruline couronnée, la sittelle à poitrine rousse, le roitelet à couronne rubis et le grand pic.

À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de plus de 1,1 million d’hectares (2,8 millions d’acres) d’un océan à l’autre, dont plus de 13 700 hectares (34 000 acres) de milieux naturels de grande valeur écologique en Nouvelle-Écosse. Pour en savoir plus, visitez conservationdelanature.ca.

Le Programme de conservation des zones naturelles du Gouvernement du Canada (PCZN) est un partenariat public-privé unique visant à accélérer la conservation des terres dans le sud du Canada. Conservation de la nature Canada (CNC) administre le programme. CNC et ses partenaires bonifient les fonds fédéraux avec des contributions de contrepartie. Les habitats protégés dans le cadre du PCZN renforcent la protection des corridors naturels et des autres aires protégées.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC (en anglais) |  twitter.com/NCC_CNCMedia (bilingue)

- 30 -

Renseignements

Kathryn Morse
Directrice des communications - Région de l'Atlantique
1 866 319-5985

Pleins feux sur nos sympathisants

Macareux de l'Atlantique (Photo de Bill-Caulfield-Browne)