Conservation de la nature Canada agrandit une aire protégée longeant la rivière Musquodoboit et le Musquodoboit Trailway

25 juillet 2017
Rivière Musquodoboit, N.-É.

 

Encore plus d’habitats conservés pour des espèces en péril


Conservation de la nature Canada (CNC) a ajouté 67 hectares (166 acres) à son aire de conservation de la rivière Musquodoboit afin de protéger des habitats dont dépendent plusieurs espèces de tortues en péril et d’oiseaux migrateurs. Ainsi, en ajoutant deux nouvelles propriétés, CNC protège dorénavant 214 hectares (528 acres) de plaines d’inondation, de milieux humides, de forêt mature et d’espèces d’arbres rares le long du cours inférieur de la rivière Musquodoboit.

La rivière Musquodoboit fournit de riches habitats à une grande diversité d’espèces, dont plusieurs figurent sur la liste des espèces en péril du Gouvernement du Canada, comme la tortue des bois, la tortue serpentine, la paruline du Canada, le martinet ramoneur, l’engoulevent d’Amérique, le quiscale rouilleux et le moucherolle à côtés olive. La Musquodoboit accueille également l’une des meilleures montaisons de saumon de l’Atlantique que l’on peut encore trouver sur la côte est de la Nouvelle-Écosse et fournit également un habitat à la truite de mer. Le canard branchu, le grand harle et d’autres espèces de sauvagine vivent et se reproduisent également à cet endroit. Les propriétés de CNC comprennent de larges bandes riveraines sur la rivière Musquodoboit et abritent une plaine d’inondation peuplée de chênes rouges et de cerisiers noirs, un type de forêt peu commun en Nouvelle-Écosse.

Les propriétés nouvellement conservées par CNC l’ont été de manière stratégique, non seulement dans le but de protéger les habitats d’espèces en péril, mais également afin de créer des corridors fauniques et de maintenir la connectivité des espaces naturels avec la White Lake Wilderness Area, une réserve naturelle appartenant à la Province de la Nouvelle-Écosse. Les propriétés de CNC sur la rivière Musquodoboit sont accessibles au public et se situent le long du Musquodoboit Trailway, un sentier de randonnée pédestre et de vélo bien entretenu empruntant une ancienne voie ferrée, à seulement 40 minutes de route de Halifax.

La conservation de ces propriétés a été rendue possible grâce à l’appui financier du Gouvernement du Canada par l’intermédiaire du Programme de conservation des zones naturelles. Ce programme a été conçu pour accélérer la conservation de terres privées au Canada. Le Nova Scotia Crown Share Land Legacy Trust, le Nova Scotia Habitat Conservation Fund, la Municipalité régionale de Halifax et de nombreux donateurs privés ont également contribué à la réussite de ce projet de conservation.

Citations

« Nous sommes très reconnaissants du soutien que le Gouvernement du Canada a apporté, par l’intermédiaire du Programme de conservation des zones naturelles, à cet important projet de conservation d’habitats. Les propriétés que nous avons conservées abritent des habitats en milieu humide et forestier qui sont parmi les meilleurs qui subsistent le long de la rivière Musquodoboit, et nous sommes extrêmement heureux d’avoir pu les protéger au bénéfice de la faune et pour permettre aux résidents et aux visiteurs d’en profiter. »
Craig Smith, directeur des programmes, Conservation de la nature Canada – Région de la Nouvelle-Écosse

« Au nom de ma collègue, l’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, je tiens à féliciter Conservation de la nature Canada et ses partenaires pour la protection et la conservation de 67 hectares additionnels d’importants habitats en milieu humide et forestier le long de la rivière Musquodoboit. Le Gouvernement du Canada est fier de soutenir cet important projet de conservation par l’intermédiaire du Programme de conservation des zones naturelles. Ce projet démontre bien ce que nous pouvons accomplir en travaillant ensemble à la conservation et à la protection du patrimoine naturel du Canada. »
Sean Fraser, député de Nova-Centre


Faits saillants

  • On retrouve la tortue des bois en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick, au Québec et en Ontario et on estime que l’espèce compte de 6 000 à 12 000 individus adultes au Canada. La tortue des bois a un faible taux de reproduction; les dangers du trafic routier et la perte d’habitats sont les principales menaces qui pèsent sur l’espèce.
  • La paruline du Canada est un oiseau chanteur migrateur qui figure sur la liste des espèces menacées en vertu de la Loi sur les espèces en péril. Au Canada, les habitats qu’elle affectionne particulièrement sont les forêts mixtes matures et les forêts marécageuses. La perte d’habitats est la principale menace qui pèse sur l’espèce, tant au Canada que dans son habitat d’hivernage en Amérique du Sud.


À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de plus de 1,1 million d’hectares (2,8 millions d’acres) d’un océan à l’autre, dont plus de 29 500 hectares (73 000 acres) dans les provinces de l’Atlantique.

Le Programme de conservation des zones naturelles (PCZN) du Gouvernement du Canada est un partenariat public-privé unique dont l’objectif est d’accélérer la conservation des terres dans le sud du Canada. Dans le cadre de ce programme géré par Conservation de la nature Canada (CNC), le financement du gouvernement fédéral est augmenté de fonds de contrepartie recueillis par CNC et ses partenaires. Les habitats conservés dans le cadre du PCZN permettent d’améliorer des corridors naturels et d’autres aires protégées.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC (en anglais) |  twitter.com/NCC_CNCMedia (bilingue)

- 30 -

Renseignements

Thomas Tremblay
Agent de Communication
1 877 231-4400

Pleins feux sur nos sympathisants

Destinations Nature - Explorez nos propriétés