Conservation de la nature Canada protège certaines des dernières forêts vierges de la Nouvelle-Écosse

05 septembre 2014
Halifax, Nouvelle-Écosse

 

Fin de la campagne pour la protection de deux zones importantes dans la région d’Halifax


L’équipe de Conservation de la nature Canada en Nouvelle-Écosse a réussi à assurer la protection de deux zones écosensibles, Fishing Lake  et l’île de Young, toutes deux situées dans la municipalité régionale d’Halifax.

D’une superficie de 465 acres (188 hectares), la propriété de Fishing Lake se trouve dans la région de Ship Harbour Long Lake, à l’est de Lower Meaghers Grant, tandis que l’île de Young  est une propriété de 84 acres (34 hectares) située à Musquodoboit Harbour, au nord de Martinique Beach.

Cette nouvelle a été annoncée aujourd’hui à Halifax en présence du président et chef de la direction de Conservation de la nature Canada, monsieur John Lounds, et du ministre fédéral de la Justice et procureur général du Canada, monsieur Peter MacKay. Était également présent de monsieur Allan Rowe, député de Dartmouth South, en qualité de représentant pour le ministre de l’Environnement de la Nouvelle-Écosse, monsieur Randy Delorey. Le conseiller de la région Eastern Shore d’Halifax, monsieur David Hendsbee, ainsi que l’administrateur du Nova Scotia Crown Share Land Legacy Trust, Dr Bill Freedman, ont également assisté à l’évènement.

  • La propriété de Fishing Lake est une étroite bande qui s’allonge sur plus de 4 kilomètres, avec une largeur moyenne de 350 mètres. Bordé par un littoral rocheux, il constitue une destination populaire pour la pêche. Ses derniers propriétaires prévoyaient subdiviser la zone en terrains individuels pour y mettre des chalets, jusqu’à ce que Conservation de la nature Canada intervienne. La propriété de Fishing Lake est entourée d’une Aire naturelle provinciale et son acquisition représentait un objectif de longue date pour les groupes de conservation en Nouvelle-Écosse. La zone est dominée par la forêt acadienne, qui est composée d’épinettes rouges, d’épinettes noires et de sapins baumiers, ainsi que de quelques mélèzes isolés et de feuillus dispersés. La région abrite plusieurs espèces en voie de disparition, dont l’orignal et l’érioderme boréal, un fragile lichen.
  • L’île de Young  était la dernière grande île non encore protégée de Musquodoboit Harbour. Elle renferme des marais salés et d’importantes vasières intertidales, un mélange de forêts côtières composées d’épinettes noires et de sapins baumiers, ainsi que des écosystèmes de landes côtières. La région abrite d’importantes populations de sauvagine, d’oiseaux et d’animaux marins. L’île de Young est célèbre pour ses paysages magnifiques et est fréquentée par les plaisanciers et les kayakistes. 

Conservation de la nature Canada désire remercier les organisations suivantes pour leur généreuse participation à faire de ces projets de conservation une réalité : le gouvernement du Canada, par l’entremise du Programme de conservation des zones naturelles; l’Habitat Conservation Fund du gouvernement de la Nouvelle-Écosse; Nova Scotia Environment; le Nova Scotia Crown Share Land Legacy Trust; le programme de subventions communautaires de la municipalité régionale d’Halifax; Nova Scotia Fishermen; la Fondation Sobey; la Davis Conservation Foundation; monsieur et madame Fred et Elizabeth Fountain; The William P. Wharton Trust; CBCL Limited; le United States Fish and Wildlife Service, par l’entremise de la North American Wetlands Conservation Act (NAWCA), ainsi que plusieurs autres donateurs privés.

Citations :

« Réussir à protéger ces deux sites représente un progrès considérable dans la tâche continue de protection de la nature et des aires naturelles de cette province », affirme Craig Smith, directeur des programmes à Conservation de la nature en Nouvelle-Écosse. « Nous sommes reconnaissants envers les différents groupes de partenaires qui ont appuyé ces projets et qui nous ont aidés à les mener à terme. »

« La protection du patrimoine géographique et naturel de la Nouvelle-Écosse que pourront savourer les générations de Canadiens à venir et les touristes est une grande priorité pour notre gouvernement. Parmi les caractéristiques uniques de l’île Young, des terres humides abritent de nombreuses espèces de sauvagine et d’échassiers et d’innombrables autres espèces, a déclaré l’honorable Peter MacKay, ministre de la Justice, procureur général du Canada et député de Nova‑Centre. Cet important investissement dans une grande beauté naturelle de la Nouvelle-Écosse souligne les récents engagements que nous avons annoncés dans le Plan de conservation national. Il renforce en outre l’engagement de notre gouvernement à préserver la prospérité à long terme du Canada en assurant la conservation et la restauration de nos terres et de nos eaux, et en rapprochant les familles canadiennes de nos espaces naturels. »

«Nous félicitons Conservation de la nature Canada pour leurs accomplissements en matière de protection de nos sites naturels les plus précieux. Ensemble, nous contribuons à ce que les plantes, les animaux et les oiseaux en péril puissent prospérer et à ce que tous les Néo-Écossais puissent bénéficier de nos fabuleux espaces sauvages. », a déclaré le ministre de l’Environnement de la Nouvelle-Écosse, monsieur Randy Delorey.

« Le Nova Scotia Crown Share Land Legacy Trust est heureux d’appuyer l’acquisition de l’île de Young par Conservation de la nature Canada afin de contribuer à son travail de conservation d’habitats essentiels dans l’estuaire Musquodoboit et la région Eastern Shore, en Nouvelle-Écosse », a annoncé Karen Beazley, présidente du conseil d’administration. « La richesse de l’estuaire Musquodoboit lui a valu le titre de Zone humide d’importance internationale de Ramsar, ainsi que la désignation de Zone importante internationale pour la conservation des oiseaux (ZICO). »

« La région d’Eastern Shore regorge de sites naturels extraordinaires, où il est possible d’admirer leurs caractéristiques écologiques uniques, demeurées intactes. Avec la protection des aires naturelles de Fishing Lake et de l’île de Young, Conservation de la nature Canada a fait en sorte que ces joyaux de la nature seront conservés pour des générations à venir. », a souligné monsieur Michael Savage, maire de la municipalité régionale de Halifax.

Faits :

  • Le littoral de Fishing Lake fournit abri et nourriture aux oiseaux aquatiques, dont le grand harle et le canard noir. D’autres espèces, comme la sarcelle d’hiver, fréquentent l’endroit en période de migration.
  • La propriété de Fishing Lake a été transférée à la province de Nouvelle-Écosse afin d’être désignée Aire naturelle protégée. Il est prévu que des activités récréatives pourront y être encore permises, après une consultation adéquate.
  • Conservation de la nature Canada est actif dans la région de Ship Harbour - Long Lake depuis 2011, où il a antérieurement acquis 270 acres (109 hectares) tout près de Fishing Lake.
  • Conservation de la nature Canada travaille à Musquodoboit Harbour depuis 2000, et a réussi à y protéger dix îles et plus de 1 500 acres (607 hectares) de terres, en partenariat avec le ministère des Ressources naturelles de la province.
  • La rivière Musquodoboit, qui traverse l’Aire naturelle provinciale, est la plus riche vallée fluviale dans cette partie de la province. Ses rives comportent des plaines inondables et de riches milieux humides adjacents. Des espèces fragiles comme l’omble de fontaine y vivent, ainsi qu’une population de saumons de l’Atlantique relativement en santé et plusieurs populations de tortues des bois, une espèce menacée à l’échelle nationale.

Pour en savoir plus

Conservation de la nature Canada est le chef de file en matière de conservation de terres privées au pays, œuvrant pour protéger nos milieux naturels les plus précieux et les espèces qu'ils abritent. Depuis 1962, l’organisme et ses partenaires ont contribué à la protection de plus de 2,7 millions d’acres (1,1 million d’hectares), d’un océan à l’autre. Conservation de la nature Canada a permis de conserver à ce jour plus de 31 800 acres (12 869 hectares) en Nouvelle-Écosse. Pour en savoir plus, visitez le site www.conservationdelanature.ca/nouvelle-ecosse.

Le Programme de conservation des zones naturelles (PCZN) est un partenariat public-privé unique, lancé par le gouvernement du Canada en 2007. Géré et dirigé par Conservation de la nature Canada (CNC), ce programme permet d’accélérer le rythme de conservation des terres ayant une grande valeur écologique dans tout le sud du pays. Jusqu’à présent, 345 millions de dollars ont été investis par le gouvernement du Canada dans le PCZN, avec des fonds jumelés de plus de 400 millions de dollars, recueillis par CNC et ses partenaires pour la protection de notre patrimoine naturel. En mai dernier, un investissement supplémentaire de 100 millions de dollars a été annoncé dans le cadre du nouveau Plan de conservation national. Ces fonds permettront à CNC de poursuivre ses projets de conservation.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC (en anglais) |  twitter.com/NCC_CNCMedia (bilingue)

- 30 -

Renseignements

Elizabeth Joubert
Agente aux communications
1 877 231-4400

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197