Propriété Stehelin, N.-É. (photo de Mike Dembeck)

Propriété Stehelin, N.-É. (photo de Mike Dembeck)

Conservation de la nature Canada (CNC) protège un habitat côtier important pour les oiseaux aquatiques et les plantes rares en Nouvelle-Écosse

15 avril 2016
Roberts Island, Nouvelle-Écosse

 

À l’occasion de la Semaine nationale de la protection de la faune, Conservation de la nature Canada (CNC) est fière d’annoncer qu’elle a finalisé l’acquisition d’un site de 20 hectares (50 acres) sur l’île Roberts, située sur la rive ouest de Lobster Bay, dans le comté de Yarmouth, en Nouvelle-Écosse.

Cette propriété renferme un important marais salé, fréquenté tout au long de l’année par le canard noir et de façon saisonnière par le harelde kakawi et la sarcelle à ailes vertes.

Ce marais salé sert également d’habitat au baccharis à feuilles d’arroche, une plante arbustive rare qui fait partie de la flore particulière de la plaine côtière de l’Atlantique.

Lobster Bay est le seul endroit où l’on trouve la baccharis à feuilles d’arroche au Canada. La propriété renferme entre 20 et 30 plants de cette espèce, dont la population canadienne totale est d’environ 3 000 arbustes.

En plus de ces marais salés écologiquement productifs, le site renferme une forêt côtière peuplée d’épinettes noires, d’épinettes blanches et de sapins baumiers.

Ce projet de conservation a bénéficié du soutien financier du Gouvernement du Canada par l’entremise du Programme de conservation des zones naturelles, du Nova Scotia Crown Share Land Legacy Trust, du United States Fish and Wildlife Service en vertu du North American Wetlands Conservation Act et de la société Nova Scotia Fisherman, en plus d’autres donateurs et partenaires.

Ce projet a été en partie financé grâce au Gouvernement du Canada, par l’entremise du Programme des dons écologiques, qui procure des avantages fiscaux à valeur ajoutée aux individus ou entreprises faisant don de terres écosensibles.

Citations :

« Conservation de la nature Canada est heureux de pouvoir protéger ce précieux habitat côtier de l’extrémité sud de la Nouvelle-Écosse. Nous tenons à remercier nos donateurs privés et gouvernementaux de leur soutien. Il existe de nombreux autres sites dotés d’une grande importance d’un point de vue écologique que CNC aimerait préserver en Nouvelle-Écosse. Nous invitons les propriétaires intéressés à communiquer avec nous pour en savoir plus sur les options de conservation qui s’offrent à eux pour le maintien à long terme de leurs terres. »

Craig Smith, directeur des programmes à CNC en Nouvelle-Écosse

 « Alors que nous célébrons la Semaine nationale de la protection de la faune, le Gouvernement du Canada est fier de collaborer avec Conservation de la nature Canada à la protection de cet important habitat humide de la Nouvelle-Écosse. La protection de terres côtières comme celle-ci profite également aux collectivités locales, en contribuant à atténuer les impacts des tempêtes et de l’élévation du niveau des océans associés au changement climatique. »

L’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Grâce au Programme de conservation des zones naturelles et au Programme des dons écologiques, le Gouvernement du Canada contribue à la protection de cet important habitat et à la conservation de la beauté naturelle de la région de Nova-Ouest pour les générations futures. »

Colin Fraser, député de Nova-Ouest

Faits :

• D’autres espèces animales sont présentes sur ces terres, dont le cerf de Virginie, le garrot à œil d’or, la macreuse à front blanc et la bernache du Canada, des pics et des oiseaux chanteurs.
• La flore de la plaine côtière de l’Atlantique est un groupe de plantes à fleurs, d’arbustes et d’herbes qui sont à la limite nord de leur aire de répartition en territoire canadien. Des 90 plantes formant ce groupe, onze sont ciblées par la Loi sur les espèces en péril.
Pour plus d’information, consultez ce document (anglais seulement) : ACPF Sara registry.
• Ce projet a été complété sous l’égide du Plan conjoint des habitats de l’Est (PCHE). Depuis 1989, les partenaires du PCHE réalisent des projets de conservation des habitats humides dans les six provinces de l’est du Canada, dans le cadre du Plan nord-américain de gestion de la sauvagine (PNAGS). Pour plus d’information, visiter le www.ehjv.ca.

Pour en savoir plus :

Conservation de la nature Canada est le chef de file en matière de conservation de terres privées au pays, œuvrant pour protéger nos milieux naturels les plus précieux et les espèces qu'ils abritent. Depuis 1962, l’organisme et ses partenaires ont contribué à la protection de plus de 1,1 million d’hectares (2,8 millions d’acres), d’un océan à l’autre. En Nouvelle-Écosse, c’est plus de 13 355 hectares (33 000 acres) de terres qui ont été conservées. Pour plus d’information, visiter le www.conservationdelanature.ca/ne.

Le Programme de conservation des zones naturelles (PCZN) du Gouvernement du Canada est un partenariat public-privé unique, dirigé et géré par CNC. Jusqu’à présent, 345 millions de dollars ont été investis dans le PCZN par le Gouvernement du Canada pour la conservation de notre patrimoine naturel. De plus, 400 millions de dollars additionnels en fonds jumelés ont été recueillis par CNC et ses partenaires pour être investis au programme.
Pour en savoir plus sur le Programme des dons écologiques, visiter le www.ec.gc.ca/pde-egp.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC (en anglais) |  twitter.com/NCC_CNCMedia (bilingue)

- 30 -

Renseignements

Kathryn Morse
Directrice des communications - Région de l'Atlantique
1 866 319-5985

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197