Conservation de la nature Canada protège des forêts rares, des plaines inondables et des habitats fauniques précieux

13 octobre 2016
Halifax, N.-É.

 

Nouveaux projets de conservation sur la rivière Musquodoboit


Conservation de la nature Canada protège une superficie de 70,5 hectares (175 acres) d'habitats fauniques parmi les mieux préservés et les plus intacts donnant sur la rivière Musquodoboit, près du havre Musquodoboit (Musquodoboit Harbour), à l’est d’Halifax. Quatre propriétés permettent de protéger l’habitat du saumon de l’Atlantique et de plusieurs espèces en péril, et constituent le premier jalon du plan de protection de Conservation de la nature Canada (CNC) pour les terres et les eaux de la rivière Musquodoboit.

La nouvelle aire de conservation comprend des marais riverains et des plaines inondables boisées où se trouvent des peuplements matures d'un type rare de forêt de plaine inondable, dans laquelle poussent, notamment, des cerisiers noirs. Le site sert d'habitat à diverses espèces répertoriées dans la Loi sur les espèces en péril comme étant en voie de disparition, menacées ou préoccupantes, dont la tortue des bois, la tortue serpentine et le martinet ramoneur. La montaison du saumon de l’Atlantique dans la rivière Musquodoboit est parmi les plus importantes de la côte est de la Nouvelle-Écosse. La rivière accueille également la truite de mer.

Conservation de la nature Canada assure déjà la protection de plusieurs îles dans le havre Musquodoboit, situé à proximité, une zone importante pour la conservation des oiseaux qui a été désignée zone humide d’importance internationale en vertu de la Convention de Ramsar. Au nord du havre Musquodoboit et près des nouvelles propriétés de CNC, la province de la Nouvelle-Écosse protège les terres de la White Lake Wilderness Area (aire de nature sauvage White Lake). Avec ces nouvelles propriétés, CNC est désormais responsable de la conservation de plus de 619 hectares (1 529 acres) dans la région de Musquodoboit au bénéfice de la faune et à des fins récréatives. L’accès aux environs et aux sites conservés par CNC est facilité par la présence du sentier Musquodoboit Trailway.

Le projet de conservation de la rivière Musquodoboit a été financé par le Gouvernement du Canada par l’intermédiaire du Programme de conservation des zones naturelles, du Nova Scotia Crown Share Land Legacy Trust et du United States Fish and Wildlife Service, en vertu de la North American Wetlands Conservation Act. De nombreux propriétaires et donateurs ont aussi permis à ce projet de se concrétiser. 

Citations

 « Je tiens à remercier les propriétaires et sympathisants du projet qui ont travaillé avec Conservation de la nature Canada pour conserver ces milieux naturels très particuliers, situés à seulement 30 minutes de voiture d'Halifax. Comme le cours supérieur de la rivière Musquodoboit a été altéré en grande partie par l’extraction minière, l’agriculture et la foresterie, je suis extrêmement heureux que CNC soit parvenu à protéger, pour toujours, son cours inférieur. Nous espérons travailler de nouveau sur des projets de conservation avec les propriétaires le long de la rivière Musquodoboit. Nous avons également hâte de travailler sur les prochaines étapes du projet avec la municipalité régionale d’Halifax et la Nova Scotia Habitat Conservation Foundation. »

Craig Smith, directeur des programmes de CNC en Nouvelle-Écosse

« Les marais font partie des écosystèmes les plus productifs du monde, mais figurent également au nombre des plus menacés. C’est pourquoi le Gouvernement du Canada a signé la Convention de Ramsar qui encourage la conservation et l'utilisation raisonnable des zones humides et de leurs ressources. Dans le cadre de cet engagement continu, je suis fière du soutien que nous apportons à la protection des habitats fauniques, y compris les marais riverains adjacents à un site désigné en vertu de la Convention de Ramsar et géré par la province de la Nouvelle-Écosse. » 

L’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Je souhaite remercier les nombreux donateurs qui ont rendu possible cet important projet de conservation. Le Gouvernement du Canada est fier de soutenir les efforts qu’ils ont déployés, grâce au Programme de conservation des zones naturelles. En travaillant ensemble, nous parviendrons à protéger l’habitat et les espèces diversifiées de la vallée de la rivière Musquodoboit, en particulier les espèces en péril. 

Sean Fraser, député fédéral, Nova-Centre

Faits saillants

  • La rivière Musquodoboit est l’une des plus riches de la région sur le plan biologique en raison de la présence de calcaire et de gypse dans ses sources et de ses terres fertiles situées en aval, ce qui contribue au développement d’excellentes conditions aquatiques. 
  • Une des dernières bonnes montaisons du saumon de l’Atlantique de la côte est de la Nouvelle-Écosse se déroule sur la rivière Musquodoboit. Toutefois, l’espèce a connu un déclin marqué et la pêche à des fins récréatives n’y est plus autorisée.
  • Parmi les autres espèces présentes dans le bassin versant de la rivière Musquodoboit et répertoriées dans la Loi sur les espèces en péril, se trouvent la paruline du Canada, l’engoulevent d'Amérique, le moucherolle à côtés olive, le quiscale rouilleux et l’engoulevent bois-pourri.
  • Le cours inférieur de la rivière Musquodoboit est important sur le plan de la conservation pour Conservation de la nature Canada, car il est limitrophe et relié à des aires sauvages protégées par la province de la Nouvelle-Écosse, notamment à celles de White Lake, Ship Harbour Long Lake et Tangier Grand Lake. Ensemble, ces terres protégées forment un corridor faunique clé, plus vaste que le parc national Kejimkujik et comprenant trois fois plus de lacs.

Pour en savoir plus

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, l’organisme et ses partenaires ont contribué à la protection de 2,8 millions d’acres (plus de 1,1 million d’hectares), d’un océan à l’autre. Conservation de la nature Canada a permis de conserver plus de 34 000 acres en Nouvelle-Écosse.

Le Programme de conservation des zones naturelles (PCZN) du Gouvernement du Canada est un partenariat unique entre les secteurs privé et public administré et dirigé par Conservation de la nature Canada (CNC). À ce jour, le Gouvernement du Canada a investi 345 millions de dollars dans le PCZN aux fins de la conservation de notre patrimoine naturel. De plus, une contribution additionnelle de plus de 500 millions de dollars en fonds de contrepartie a été amassée par CNC et ses partenaires, et investie dans le cadre du programme.

Visitez : www.conservationdelanature.ca/ne

Twitter : @NCC_CNC et @NCC_CNCMedia 

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC (en anglais) |  twitter.com/NCC_CNCMedia (bilingue)

- 30 -

Renseignements

Kathryn Morse
Directrice des communications - Région de l'Atlantique
1 866 319-5985

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197