Un partenariat en conservation permet la création d’un nouveau parc sauvage à Halifax

20 janvier 2020

 

Le Shaw Wilderness Park, un refuge pour les espèces sauvages et un havre de paix pour la population


Après quatre années d’efforts, un parc unique en son genre vient de voir le jour à Halifax, grâce à un partenariat exceptionnel entre la Municipalité régionale de Halifax, l’organisme de bienfaisance Conservation de la nature Canada (CNC) et The Shaw Group.

Le tout nouveau Shaw Wilderness Park (parc sauvage Shaw) est une réserve naturelle de 153 hectares (379 acres) située dans le secteur du lac Williams, à Halifax. Il protège l’habitat indigène d’oiseaux et d’autres espèces tout en étant un lieu privilégié pour les amateurs de randonnée pédestre et les adeptes de plein air. Le président de The Shaw Group, Allan Shaw, a contribué à la création du parc sauvage en acceptant de vendre le terrain à la Municipalité en vue de sa conservation plutôt que de le développer à des fins résidentielles. M. Shaw s’est également joint aux bénévoles de la campagne Keep Halifax Wild de CNC pour amasser des fonds pour la création du parc.

Lancé en 2016 par CNC et la Williams Lake Conservation Company, le projet du Shaw Wilderness Park (anciennement connu sous le nom de parc sauvage de Halifax) permet de protéger les habitats forestiers et de milieux humides de plus de 40 espèces d’oiseaux, tout en offrant des possibilités d’activités récréatives en nature à 5 kilomètres à peine du centre-ville de Halifax. Deux fois plus grand que le parc Pleasant Point de Halifax, le nouveau parc abrite un réseau de sentiers rustiques et permet d’accéder à deux lacs. Il assure aussi la protection d’un rare écosystème de pin gris et de corème de Conrad (un arbuste) unique à la Nouvelle-Écosse.

Le Shaw Wilderness Park est géré par la Municipalité régionale de Halifax, qui a acquis le site pour la somme de 6,6 millions de dollars. Les partenaires de CNC ont également fourni des fonds pour cette acquisition : le Gouvernement du Canada a contribué 1 million de dollars dans le cadre du Programme de conservation du patrimoine naturel (PCPN) du Fonds de la nature du Canada, la Province de la Nouvelle-Écosse a contribué 1 million et la Nova Scotia Crown Share Land Legacy Trust la somme de 571 000 $. Un accord juridique entre la municipalité et CNC permettra de faire en sorte que le parc demeure une aire de nature sauvage à long terme.

Des membres de la collectivité et des entreprises ont également soutenu ce projet de conservation par l’entremise de dons à la campagne Keep Halifax Wild de CNC, à savoir : Banque Scotia, Fred et Elizabeth Fountain, The Shaw Group Limited, le U.S. Fish and Wildlife Service, The John and Judy Bragg Family Foundation, GH Wood Legacy Fund, Southwest Properties Ltd., The Armour Group Limited, la Fondation Hewitt, la famille Hall et des centaines de particuliers ayant fait un don à titre personnel.

Le Shaw Wilderness Park est l’un des projets d’envergure prévus dans le cadre de la campagne Laissez votre signature de CNC, la plus ambitieuse campagne de financement caritative de l’histoire du pays pour la conservation de la nature. Ce projet a été choisi pour faire partie de la campagne en raison de son importance sur le plan de la conservation et de sa proximité d’un grand centre urbain. Il contribuera par ailleurs à l’atteinte de l’objectif de CNC de connecter plus de Canadiennes et de Canadiens à la nature. Un plan de gestion à long terme du parc sauvage sera créé par la Municipalité régionale de Halifax et CNC, en tenant compte des commentaires de la collectivité.

Citations

« Ce projet est l’un des plus importants entrepris par CNC au Canada atlantique et sa réussite repose sur une collaboration bien spéciale entre CNC, ses partenaires gouvernementaux et la collectivité. Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont partagé cette vision qui a pris naissance à l’échelle locale avec la Williams Lake Conservation Company et qui a été appuyée par le maire et le conseil municipal de la Municipalité régionale de Halifax, la Province de la Nouvelle-Écosse, le Gouvernement du Canada et de nombreux donateurs privés. Ce projet constitue un legs qui aura des bienfaits durables en protégeant l’habitat d’espèces sauvages, en fournissant un lieu où se connecter à la nature et en faisant de Halifax une ville plus verte, attrayante et résiliente. »
- Craig Smith, directeur des programmes de CNC en Nouvelle-Écosse

« Alors que notre municipalité continue de croître, il est devenu plus important que jamais de protéger ce site encore sauvage afin de permettre à la population locale d’en profiter et de maintenir à long terme l’habitat des espèces qui y vivent. L’annonce d’aujourd’hui est un merveilleux exemple de collaboration entre les secteurs public, privé et à but non lucratif, qui ont agi selon un intérêt partagé pour créer un véritable héritage vivant. Félicitations à tous ceux qui ont pris part à ce projet »
- Mike Savage, maire de la Municipalité régionale de Halifax

« Des années de travail acharné ont été récompensées par une victoire remarquable pour la conservation, pour la protection de la biodiversité et pour Halifax. Au nom du ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada, l’honorable Jonathan Wilkinson, je félicite la Municipalité régionale d’Halifax, Conservation de la nature Canada et The Shaw Group Ltd. qui nous permettent aujourd’hui de célébrer cette victoire. Grâce en partie à l’investissement de 1 million de dollars de notre gouvernement, ce nouveau parc sauvage situé à quelques minutes seulement du centre-ville d’Halifax rendra notre collectivité plus attrayante, plus saine et plus durable pour les générations à venir. Ce parc nous rapprochera également de l’objectif du gouvernement fédéral de doubler la superficie de nature protégée sur les terres et dans les océans du Canada. »
- Andy Fillmore, secrétaire parlementaire de la ministre de l’Infrastructure et des Collectivités et député d’Halifax

« Le parc sauvage urbain est un excellent ajout à notre collectivité. Il sera protégé pour que tous puissent profiter des lacs, de la vie sauvage, des milieux humides et des forêts rares qui s’y trouvent, sans quitter les limites de la ville. Des projets de conservation comme celui-ci permettent de protéger nos écosystèmes naturels et leur biodiversité. La Nouvelle-Écosse a investi 1 million de dollars pour donner plus d’occasions à tous de partir à l’aventure ou de se détendre dans ce parc, tout en conservant un secteur de la province précieux sur le plan écologique. »
- Iain Rankin, ministre des Terres et des Forêts de la Nouvelle-Écosse

À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de 14 millions d’hectares (35 millions d’acres) d’un océan à l’autre et à l’autre, dont plus de 31 500 hectares (78 000 acres) de terres de grande valeur écologique au Canada atlantique. Pour en savoir plus, visitez conservationdelanature.ca.

Le Programme de conservation du patrimoine naturel (PCPN) du Gouvernement du Canada est un partenariat public-privé unique destiné à soutenir la création de nouvelles aires protégées et de conservation par l’acquisition de terres privées et de droits sur celles-ci. Conservation de la nature Canada (CNC) administre le programme. Les fonds que le gouvernement fédéral investit dans le programme sont bonifiés par des contributions de contrepartie amassées par CNC et ses partenaires, soit Canards Illimités Canada ainsi que la communauté canadienne des organismes de conservation.

Des dons déductibles d’impôt peuvent être faits à CNC en ligne ou en appelant à son bureau de Halifax, au 1 866 319-5985. En savoir plus : keephalifaxwild.ca.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC | twitter.com/NCC_CNCMedia

- 30 -

Renseignements

Kathryn Morse
Directrice des communications - Région de l'Atlantique
1 866 319-5985

Pleins feux sur nos sympathisants