Réserve naturelle Dr Bill Freedman, N.-É. (Photo de Mike Dembeck)

Réserve naturelle Dr Bill Freedman, N.-É. (Photo de Mike Dembeck)

Honorer la mémoire du Dr Bill Freedman

Dr Bill Freedman, bénévole à CNC pendant 25 ans (Photo de Mike Dembeck)

Dr Bill Freedman, bénévole à CNC pendant 25 ans (Photo de Mike Dembeck)

Lors d’un évènement s’étant tenu à Halifax en avril dernier, organisé pour célébrer la vie du professeur Bill Freedman (surnommé Dr Bill), beaucoup d’anecdotes furent évoquées, provoquant rires et larmes. Scientifique respecté, écologiste optimiste et enseignant passionné, il a tenu le rôle de président du conseil d’administration régional en Atlantique puis du conseil national à Conservation de la nature Canada (CNC). Le Dr Bill est décédé d’un cancer en septembre 2015. Son départ fut une immense perte pour sa femme George-Anne, pour leurs deux enfants, Jonathan et Rachael , leur petite-fille nouveau-née, Luthien, ainsi que pour tout le reste de leur famille.

Bill Freedman a grandi à Toronto, où il a passé de nombreuses heures heureuses à explorer les rivières et les gorges cachées au cœur de la ville. Durant la célébration de sa vie, un ami d’enfance du Dr Bill se remémorait avoir capturé sa première salamandre avec lui. Il disait se souvenir aussi comme si c’était hier de voir le jeune Bill parcourir la rue Bloor avec... un raton-laveur en laisse! Voilà un des exemples les plus frappants de l’espièglerie qui caractérisait Bill Freedman.
     
Ces aventures de jeunesse dans les recoins sauvages de Toronto ont été pour le Dr Bill le début de son grand amour pour la nature, qu’il exprima de plusieurs façons tout au long de sa vie. Professeur de biologie et de science de l’environnement, auteur de plus de 100 publications référencées et de 10 ouvrages, dont le tout premier manuel canadien de science de l’environnement, Dr Bill fut honoré par la Canadian Geographic Society en 2006, qui lui a décerné le prix Or d’action communautaire pour la conservation. Pendant 25 ans, Dr Bill a joué un rôle de guide auprès de CNC, contribuant aux efforts et à la vision de l’organisme. Il a même écrit un livre sur ce dernier, intitulé A History of the Nature Conservancy of Canada (L’histoire de Conservation de la nature Canada).

« Bill Freedman était une force pour la nature », a affirmé le président et chef de la direction de CNC, monsieur John Lounds, lors de la célébration en l’honneur du Dr Bill. « Ce sont 100 000 acres (4 469 hectares) de terres qui ont été conservées au Canada grâce à lui ».  
 
En plus de sa contribution exceptionnelle au travail de CNC, Bill Freedman a influencé des milliers d’étudiants au fil des ans. Il a enseigné la biologie et les sciences de l’environnement à l’Université Dalhousie, la plus importante dans la région Atlantique. Un de ses collègues, David Patriquin, évoque le Dr Bill comme ayant « ... la chevelure d’Albert Einstein, la moustache de Groucho Marx et quelques-unes des meilleures qualités des deux personnages ». Il en dit aussi qu’il était « ... le meilleur président du département de biologie que l’Université Dalhousie ait jamais eu. Sans relâche, mais en douceur, il faisait également la promotion de Conservation de la nature Canada auprès de ses collègues ».

Afin d’honorer la contribution exceptionnelle de Bill Freedman au travail de CNC et pour l’étendre aux prochaines générations de passionnés de conservation, CNC a créé le « Stage en science de la conservation Dr Bill Freedman ». Ce stage permettra chaque année à un étudiant de travailler aux côtés d’un des membres principaux de l’équipe de conservation de CNC, afin d’acquérir des connaissances supplémentaires sur le milieu.

Le tout premier étudiant à participer au stage Bill Freedman est Lee Pominville, récemment diplômé de l’Université Dalhousie, détenteur d’une maîtrise en Gestion des ressources et de l’environnement. Travaillant du bureau de CNC à Halifax, Lee travaille sur une analyse des espèces envahissantes et des espèces en péril dans la région du Canada atlantique, ce qui permettra à l’équipe de CNC de mieux établir ses plans de conservation dans la région.

« Il s’agit d’une occasion en or », affirme Lee. « Grâce à ce stage, j’acquiers une expérience concrète en conservation, ce qui sera une excellente base pour ma carrière, qui me passionne. »
 
Le Stage en science de la conservation Bill Freedman a été mis en place grâce à un don anonyme de 50 000 $. Toutefois, CNC est toujours à recherche de fonds supplémentaires, afin d’assurer que le stage du Dr Bill puisse se poursuivre à long terme et aider à former les prochains passionnés de conservation. Donnez dès aujourd’hui pour perpétuer l’héritage du professeur Bill Freedman.

Pleins feux sur nos sympathisants

Destinations Nature - Explorez nos propriétés