Black Bay, Lac Supérieur, Ont.(Photo de Costal Productions)

Black Bay, Lac Supérieur, Ont.(Photo de Costal Productions)

Des milieux humides rares sont protégés sur la rive nord du lac Supérieur

14 septembre 2018
Thunder Bay, Ont.

 

Conservation de la nature Canada protège plus de 3 000 hectares (plus de 7 800 acres) près de Thunder Bay


Conservation de la nature Canada (CNC) et ses partenaires ont annoncé aujourd’hui la création d’une nouvelle aire protégée de 3 170 hectares (7 835 acres) dans le nord-ouest de l’Ontario.

Le projet Black Bay est la plus grande réalisation de CNC sur la rive nord du lac Supérieur. L’aire protégée comprend plus de 1 300 hectares (environ 3 200 acres) de milieux humides et près de 1 900 hectares (environ 4 700 acres) de forêts donnant sur les baies Black et Nipigon, soit de part et d’autre de la péninsule Black Bay. Ces forêts et milieux humides riches abritent une grande diversité d’espèces, y compris le moucherolle à côtés olives, une espèce menacée en vertu de la Loi sur les espèces en péril du Gouvernement du Canada, le pygargue à tête blanche, la paruline à couronne rousse, le bruant de Le Conte, la grue du Canada et le pélican d’Amérique.

Grâce à la contribution importante du Gouvernement du Canada par l’entremise du Programme de conservation des zones naturelles, le projet Black Bay constitue un investissement de taille dans la conservation de terres dans le nord de l’Ontario. La W. Garfield Weston Foundation a fourni l’indispensable don du secteur privé qui a permis à CNC de finaliser l’acquisition des terres dorénavant conservées.

Avec une mosaïque d’habitats naturels typiques de la rive nord du lac : milieux humides intérieurs, milieux humides riverains rares, forêts de hautes terres, rivières, ruisseaux et rives, le projet Black Bay fait partie d’une zone humide d’importance provinciale (Provincially Significant Wetland) beaucoup plus grande qui se trouve dans le nord de la péninsule Black Bay. Cette zone humide d’importance provinciale est la plus vaste aire de ce type sur la rive nord du lac Supérieur.

Situé à l’extrémité nord des Grands Lacs, le lac Supérieur est le plus grand lac d’eau douce au monde par sa superficie. Il présente une grande richesse naturelle et historique. C’est un lac pourvu d’une biodiversité exceptionnelle, qui soutient diverses espèces de poissons, de plantes et d’animaux, y compris le caribou des bois. Sa rive nord comprend différents milieux humides, de vastes plages de sable, des rivages et des îles qui abritent une végétation arctique-alpine. Le lac Supérieur est le moins perturbé de tous les Grands Lacs et plusieurs de ses habitats aquatiques, de ses bassins et de ses rives sont encore intacts et en santé. Jusqu’à présent, CNC a conservé plus de 6 228 hectares (15 664 acres) de cet écosystème unique.

Citations

« Je tiens à remercier nos généreux partenaires, soit le Gouvernement du Canada et la W. Garfield Weston Foundation, pour leur soutien à la réalisation de ce projet d’envergure et de grande importance. Pour avoir un effet durable sur le plus grand lac d’eau douce au monde, nous devons absolument voir grand. Le projet Black Bay nous donne espoir que les paysages que nous aimons aujourd’hui seront toujours là demain, afin que les autres générations puissent en profiter. » John Lounds, président et chef de la direction, Conservation de la nature Canada

« Au nom de ma collègue Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, je souhaite féliciter Conservation de la nature Canada pour son travail ayant mené à la création d’une nouvelle aire protégée privée de 3 170 hectares (7 835 acres) dans le nord-ouest de l’Ontario. Ces riches forêts et milieux humides abritent une foule d’espèces, dont le moucherolle à côtés olive, une espèce menacée, et le pygargue à tête blanche. Des projets comme celui-ci permettent de protéger des habitats importants et contribuent à la conservation du patrimoine naturel du Canada. » L’honorable Patricia A. Hajdu, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail, gouvernement du Canada

« La W. Garfield Weston Foundation est heureuse d’appuyer les initiatives de conservation qui contribuent à la santé et à la protection à long terme des Grands Lacs. L'acquisition de propriétés sur la rive nord du lac Supérieur garantira la protection de cet écosystème diversifié, encore en santé. Cela permettra également de maintenir et d’améliorer des habitats indispensables pour diverses espèces d'oiseaux et de plantes en voie de disparition. La présidente de notre projet pour les Grands Lacs, Mme Hilary Weston, est passionnée et engagée envers cette cause. Nous sommes ravis d’avoir établi un partenariat avec Conservation de la nature Canada, car nous savons que cet organisme continuera d’assurer l’intendance à long terme de ces terres, et ce, au bénéfice de tous les Canadiens. » Eliza Mitchell, directrice, W. Garfield Weston Foundation.

Faits saillants

  • Plus grand lac d’eau douce au monde par sa superficie, le lac Supérieur contient 10 % de l’eau potable du monde.
  • CNC protège 88 km sur les rives du lac Supérieur.
  • Le projet Black Bay permet de fournir un habitat à la malaxis des tourbières, l’une des espèces d’orchidées les plus rares de la province.

À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de plus de 1,1 million d’hectares (2,8 millions d’acres) d’un océan à l’autre, dont plus de 74 000 hectares (184 000 acres) en Ontario. Pour en savoir plus, visitez conservationdelanature.ca.

Le Programme de conservation des zones naturelles du Gouvernement du Canada (PCZN) est un partenariat public-privé unique visant à accélérer la conservation des terres dans les communautés du sud du Canada. Conservation de la nature Canada (CNC) administre le programme. CNC et ses partenaires bonifient les fonds fédéraux avec des contributions de contrepartie. Les habitats conservés dans le cadre du PCZN consolident la protection des corridors naturels et des autres aires protégées.

Depuis trois générations, la W. Garfield Weston Foundation poursuit sa mission, qui est d’améliorer et d’enrichir la vie des Canadiennes et des Canadiens. Mettant l’accent sur la recherche médicale, l’environnement et l’éducation, la Fondation cherche à encourager la recherche et l’innovation pour favoriser les changements à long terme. Alors qu’elle célèbre son 60e anniversaire, la Fondation continue de collaborer avec une vaste gamme d'organismes sans but lucratif canadiens pour faire avancer la recherche de pointe, explorer de nouvelles idées et créer des avantages tangibles pour les collectivités au sein desquelles elle œuvre.

Vidéos et images :

Des séquences vidéo non montées et des images sont disponibles à https://adobe.ly/2NTkZCe

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC (en anglais) |  twitter.com/NCC_CNCMedia (bilingue)

- 30 -

Renseignements

Nicole Senyi
Agente aux communications - Région de l'Ontario
Cell. : 416 937-5079

Pleins feux sur nos sympathisants

Destinations Nature - Explorez nos propriétés