Lac Whitefish, Ont. (Photo de CNC)

Lac Whitefish, Ont. (Photo de CNC)

Lac Whitefish

Lac Whitefish, Ont. (Photo de CNC)

Lac Whitefish, Ont. (Photo de CNC)

Contribuez à la protection du lac Whitefish dès aujourd'hui

Le cœur du dernier corridor forestier de l'est de l'Ontario

Sur les rives du splendide lac Whitefish, dans la région de l’arche de Frontenac, se trouvent 120 acres (48 hectares) de nature sauvage toujours intacte. Situé sur le canal Rideau, à l’est du lac Loughborough, cet ensemble de crêtes de granit, de forêts luxuriantes et de rivage long de 2,5 kilomètres soutient une grande variété de plantes et d’animaux, dont des espèces de sauvagine comme le canard colvert, le fuligule à collier et le canard branchu.

Propriété unique en son genre, le lac Whitefish abrite des arbres que l’on trouve plus communément dans les Appalaches, au sud, tels que le pin rigide, le caryer ovale, l’orme liège et l’érable noir. Plusieurs espèces floristiques et fauniques rares et en péril ont été observées à proximité de ce joyau naturel.

De vastes propriétés intactes comme celle-ci sont exactement ce que Conservation de la nature Canada (CNC) cherche à acquérir et à conserver dans l’arche de Frontenac. En achetant cette propriété et d’autres qui lui sont semblables dans le secteur, nous contribuons à la protection d’un corridor sauvage essentiel à de nombreuses espèces.

Whitefish Lake, ON (Photo by NCC)

Whitefish Lake, ON (Photo by NCC)

Participez avec CNC à la protection du lac Whitefish

Bien que CNC ait déjà passé à l’action pour assurer que cette importante portion du patrimoine naturel du Canada demeure protégée à long terme, beaucoup reste à faire. Ainsi, pour couvrir les coûts liés à l’achèvement du projet et pour que le travail d’intendance du terrain se poursuive, CNC doit encore amasser 50 000 $.

En veillant à la protection à long terme du lac Whitefish, CNC contribue au maintien de l’habitat forestier crucial qui relie l’arche de Frontenac aux monts Adirondacks.

Faites un don dès maintenant (formulaire en anglais) ou contactez Pia Kaukoranta, coordonnatrice au développement au 800 465-0029, poste 2222.

Grâce à votre soutien, nous pourrons protéger le lac Whitefish pour toujours

L'arche de Frontenac

L’arche de Frontenac constitue le prolongement le plus méridional du bouclier canadien, s’étendant des hautes terres d’Algonquin en Ontario (Algonquin Highlands) à la chaîne des Adirondacks dans l’État de New York. Ce paysage accidenté a été colonisé après la guerre de 1812, mais s’est avéré peu propice à l’agriculture. La nature a repris ses droits sur la plupart des champs défrichés à même la forêt, et il s’agit maintenant du paysage le plus boisé du sud de l’Ontario. Il s’agit également du maillon le plus essentiel du dernier corridor forestier encore intact de l’est de l’Amérique du Nord.

L’arche de Frontenac  est une région unique de chevauchement biogéographique entre les forêts du nord du Bouclier canadien et l’influence du sud des Appalaches, riche d’une grande diversité de plantes, d’insectes et d’animaux, ce qui en fait l’une des régions les plus biodiversifiées au Canada et un endroit d’une grande beauté. L’arche sert d’entonnoir pour les oiseaux, chauves-souris et insectes lors de leur migration, ainsi que pour les animaux à vaste domaine vital tels que le pékan, l’ours noir et le lynx roux.

L’étonnante richesse naturelle et historique de l’arche de Frontenac a été reconnue en 2002 quand la région a été officiellement désignée réserve de biosphère par l’UNESCO, un réseau mondial de 669 réserves de biosphère situées dans 120 pays.

Aidez-nous à protéger le lac Whitefish dès aujourd'hui!

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197