Lac Caché, propriété de la Fondation écologique Barbara Richardson, Laurentides (Photo de CNC)

Lac Caché, propriété de la Fondation écologique Barbara Richardson, Laurentides (Photo de CNC)

Conservation de la nature Canada et Conservation Manitou font l’acquisition d’une propriété de la Fondation écologique Barbara Richardson

01 mai 2018
Saint-Faustin‒Lac-Carré

 

Un grand ensemble de terres conservées dans les Laurentides est sur le point d’être élargi grâce aux efforts de deux groupes de conservation. En effet, Conservation de la nature Canada (CNC) et Conservation Manitou ont annoncé leur acquisition conjointe d’une propriété de la Fondation écologique Barbara Richardson, à Saint-Faustin‒Lac-Carré.

Ce site s’ajoute à un réseau existant de terres protégées et augmente la connectivité pour les espèces sauvages qui dépendent de cette région.

D’une superficie de 219 hectares, cette nouvelle aire protégée abrite deux lacs : le lac Caché et le lac en Cœur.

On y retrouve également des milieux humides, de nombreux ruisseaux, étangs et sommets, ainsi qu’une vallée profonde, soit des milieux qui servent tous d’habitats à de nombreuses espèces animales et végétales.

Cette aire abrite notamment la gélinotte huppée, la couleuvre rayée et la grenouille des marais, une espèce susceptible d’être désignée menacée ou vulnérable en vertu de la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables (LEVM) du Gouvernement du Québec.

Les milieux humides sont des habitats indispensables pour de nombreuses espèces d’amphibiens et de sauvagine. On trouve également sur la propriété des noyers cendrés, une espèce en voie de disparition en vertu de la Loi sur les espèces en péril du Gouvernement du Canada et susceptible d’être désignée comme espèce menacée ou vulnérable en vertu de la LEVM.

En plus de contribuer au maintien d’un corridor écologique est-ouest dans la région, la propriété de la Fondation écologique Barbara Richardson est située stratégiquement à côté du Centre touristique et éducatif des Laurentides (CTEL), qui couvre une superficie de 1 768 hectares. Elle se situe également à environ 5 km de la Réserve écologique Jackrabbit, qui s’étend sur 748 hectares.

Conservation Manitou et CNC possèdent également des réserves naturelles totalisant 549 hectares autour du lac Manitou et près du lac Brûlé.

La protection de ce corridor est hautement prioritaire, car il traverse la route 117, un obstacle important pour le déplacement de la faune.

Financement

CNC et Conservation Manitou cherchent à obtenir 78 000 $ supplémentaires pour la création d’un fonds de dotation pour l’intendance. À long terme, ce fonds sera utilisé pour couvrir le coût des taxes foncières et d’autres frais, ainsi que les coûts liés aux travaux sur les sentiers et les efforts de protection des habitats. Ce fonds sera géré par Conservation Manitou.

Nous encourageons les personnes qui veulent en savoir plus ou qui souhaitent effectuer un don à communiquer avec Conservation Manitou. S'il vous plaît faire le chèque payable à Conservation Manitou (Organisme de bienfaisance : 831460936RR001), à l’adresse suivante : 1800, avenue McGill College, bureau 2102, Montréal QC  H3A 3J6.

Promotion de la protection et de l’accessibilité

Un comité de gestion regroupant les copropriétaires et des résidents locaux sera créé une fois le projet finalisé. La vision du projet comprend la création de sentiers pour lier le réseau de sentiers du CTEL et des terres de la Couronne à l’ouest, jusqu’au lac Cornu au nord-est et au lac Manitou à l’est.

L’accès au site sera autorisé pour les activités non motorisées à faible impact, y compris la randonnée, la raquette et le ski de fond.

Remerciements

Conservation de la nature Canada et Conservation Manitou souhaitent remercier le Programme de conservation des zones naturelles du Gouvernement du Canada et le North American Wetlands Conservation Act administré par l’U.S. Fish and Wildlife Service; et les nombreuses personnes qui ont permis la réalisation de cet important projet de conservation.

« Je tiens à féliciter Conservation de la nature Canada et son partenaire, Conservation Manitou, pour leur acquisition de 219 hectares supplémentaires d’habitats dans la région de Saint-Faustin‒Lac-Carré. Grâce au Programme de conservation des zones naturelles, notre gouvernement aide à protéger des corridors écologiques qui soutiennent un environnement sain et riche en biodiversité. »
‒ L’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Grâce à la création de la future réserve naturelle Barbara-Richardson, le réseau des aires protégées du Québec prend encore de l’expansion. Ces territoires s’avèrent indispensables à de nombreuses espèces, dont des mammifères qui ont besoin de grands espaces. »
‒ Annie Ferland, chargée de projet, Conservation de la nature Canada

« Nous sommes fiers d’avoir établi un partenariat avec CNC, le principal organisme de conservation au pays. Notre objectif commun est de protéger des terres écosensibles et de créer un corridor écologique est-ouest dans cette région des Laurentides. Nous sommes également reconnaissants envers feue Barbara Richardson, dont la vision a mené à l’acquisition et à la protection de cette propriété unique. »
‒ Stephen Takacsy, président, Conservation Manitou

Faits

  • La Fondation écologique Barbara Richardson a été créée en 1969 pour conserver les terres indispensables sur le plan écologique que la regrettée Barbara Richardson souhaitait protéger.
  • Cette nouvelle propriété conservée lie les forêts publiques du CTEL aux terres de la Couronne et aux propriétés protégées par Conservation Manitou autour du lac Manitou, à Ivry-sur-le-Lac. Elle fait partie d’un corridor plus vaste, qui comprend, à l’est, les réserves naturelles William R.J. Oliver et du Lac-Brûlé, protégées par CNC à Sainte-Agathe-des-Monts.

À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de plus de 1,1 million d’hectares d’un océan à l’autre, dont plus de 45 000 hectares au Québec.

Conservation Manitou est un chef de file de la protection des aires naturelles dans les Laurentides. Sa mission est de conserver et de protéger des environnements écosensibles dans la région du lac Manitou, en faisant l’acquisition de terres et de servitudes de conservation, et en fournissant des services d’intendance à perpétuité. L’organisme est actuellement propriétaire ou copropriétaire de 494 hectares de terres protégées dans les municipalités d’Ivry-sur-le-Lac, de Sainte-Agathe-des-Monts et de Saint-Faustin−Lac−Lac-Carré.

Le Programme de conservation des zones naturelles du Gouvernement du Canada (PCZN) est un partenariat public-privé unique visant à accélérer la conservation des terres dans les communautés du sud du Canada. Conservation de la nature Canada (CNC) administre le programme. CNC et ses partenaires bonifient les fonds fédéraux avec des contributions de contrepartie. Les habitats conservés dans le cadre du PCZN consolident la protection des corridors naturels et d’autres aires protégées.

Personnes-ressources pour les médias :

Conservation de la nature Canada – région du Québec
Elizabeth Sbaglia, directrice des communications
Tél. : 514 996-4440 
Courriel : elizabeth.sbaglia@conservationdelanature.ca
conservationdelanature.ca

Conservation Manitou
Stephen Takacsy, président
Tél. : 514 232-1668
Courriel : info@conservationmanitou.ca 
conservationmanitou.ca

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC (en anglais) |  twitter.com/NCC_CNCMedia (bilingue)

- 30 -

Pleins feux sur nos sympathisants

Macareux de l'Atlantique (Photo de Bill-Caulfield-Browne)