Bromont (photo de CNC)

Bromont (photo de CNC)

Plus de boisés protégés dans le Parc des sommets de Bromont

30 septembre 2018
Bromont

 

L’organisme de bienfaisance Conservation de la nature Canada (CNC) est fier d’annoncer qu’il protège maintenant, en collaboration avec ses partenaires, 17,5 hectares d’une forêt d’une grande richesse sur le mont Bernard, l’un des sommets du mont Brome, en Montérégie.

Cette propriété fait partie du vaste Parc des sommets de Bromont, d’une superficie de 186 hectares (l’équivalent de 90% de la superficie du parc du Mont-Royal), que gèrent la ville de Bromont et la Société de conservation du Mont Brome (SCMB). La sauvegarde de ce parc contribue à préserver le plus grand noyau forestier de la région de Bromont.

Un site exceptionnel au sein des Montérégiennes

Avec ses 553 mètres d’altitude, le mont Brome est le deuxième plus haut sommet des neuf collines Montérégiennes. Son écosystème forestier exceptionnel abrite de nombreuses espèces, dont la salamandre pourpre, désignée menacée au Canada et vulnérable au Québec, et le noyer cendré, un arbre en voie de disparition selon la Loi sur les espèces en péril du Canada et susceptible d’être désigné menacé ou vulnérable selon la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables du Québec.

Alors que la conservation des Montérégiennes est prioritaire dans la province, ce projet permet d’augmenter la superficie de boisés protégés au sein du mont Brome.

Un parc pour tous

Près de quatre ans de sensibilisation et de négociation ont précédé la protection des riches milieux naturels du Parc des sommets de Bromont. Le vice-président associé de CNC au Québec, Joël Bonin, souligne le rôle crucial joué par la collectivité dans la sauvegarde et la valorisation de la dernière grande forêt non morcelée du mont Brome. « Elle s’est impliquée dans la campagne officielle de financement et a démontré son attachement à ce site remarquable, indique-t-il. Nous sommes fiers d’avoir pu contribuer à préserver ce joyau de biodiversité! »

Une entente pour le Parc des sommets

Cette acquisition fait partie d’un projet plus vaste mené par Bromont et la SCMB, auquel CNC a injecté 1,6 million de dollars provenant en partie des gouvernements fédéral et provincial, visant à protéger le Parc des sommets à perpétuité. La SCMB est donc bénéficiaire d’une servitude de conservation sur les terrains de la ville de Bromont.

Partenaires

CNC a acquis cette propriété grâce à l’immense générosité des donateurs suivants : le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (par l’entremise de son projet Ensemble pour la nature), le Programme de conservation des zones naturelles du gouvernement du Canada ainsi que plusieurs autres partenaires et membres de la collectivité.

« Au nom de ma collègue Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, je suis fier d’annoncer la protection de plus de 17 hectares de la magnifique forêt du mont Brome, qui permettent de relier d’autres aires protégées », déclare Denis Paradis, député de Brome-Missisquoi. « Par l’entremise du Programme de conservation des zones naturelles de CNC, notre gouvernement soutient les citoyens qui passent à l’action pour sauvegarder nos espèces en danger et d’importants écosystèmes. »

À propos de Conservation de la nature Canada

L’organisme de bienfaisance Conservation de la nature Canada (CNC) est le chef de file au Québec et au Canada en matière de protection des milieux naturels en terres privées, ainsi que des animaux et des plantes qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC a protégé plus de 1,1 million d’hectares de sites exceptionnels au pays, dont 45 000 hectares au Québec. C’est en acquérant et en protégeant ces milieux naturels qu’il est possible de les rendre accessibles aux générations présentes et futures.

À propos du projet Ensemble pour la nature

Le projet Ensemble pour la nature (PEPN) est une subvention de 15 millions de dollars échelonnée sur trois ans accordée à CNC par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec. Il vise l’établissement de partenariats financiers et l’acquisition de connaissances scientifiques pour assurer la conservation et la protection de milieux naturels en terres privées au Québec d’ici le 31 mars 2020. Il tend ainsi à créer une solidarité à l’égard des aires protégées en incitant la collectivité québécoise à poser des gestes qui visent à préserver l’environnement.

À propos du Programme de conservation des zones naturelles

Administré par CNC, le Programme de conservation des zones naturelles (PCZN) du gouvernement du Canada est un partenariat public-privé unique visant à accélérer la conservation des terres dans le sud du pays. Par des contributions de contrepartie, CNC et ses partenaires bonifient les fonds fédéraux. Le PCZN renforce la protection des corridors naturels et autres aires préservées.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC (en anglais) |  twitter.com/NCC_CNCMedia (bilingue)

- 30 -

Renseignements

Elizabeth Sbaglia
Directrice des communications
Conservation de la nature Canada – région du Québec
514-876-1606, poste 6240

Pleins feux sur nos sympathisants

Destinations Nature - Explorez nos propriétés