Orignaux, Corridor Forillon, QC (Photo de Serge Ouellet)

Orignaux, Corridor Forillon, QC (Photo de Serge Ouellet)

Plus de terres protégées dans la péninsule de Forillon pour faciliter le déplacement des animaux

14 janvier 2019
Gaspé

 

Conservation de la nature Canada (CNC) annonce la protection de 26 hectares supplémentaires dans le secteur de Saint-Majorique en Gaspésie, par l’acquisition de deux nouvelles propriétés. L’organisme de bienfaisance contribue ainsi à protéger plus de 170 hectares de forêts en terres privées le long de la route 197, consolidant ainsi la protection du seul lien écologique terrestre permettant le déplacement de la faune entre le parc national du Forillon et les grandes terres forestières publiques situées plus à l’ouest.

Localisées à environ 15 km du centre-ville de Gaspé et à 5 km de Rivière-au-Renard, ces deux propriétés  ont la particularité d’offrir un couvert forestier continu, dominé par le sapin baumier, l’épinette blanche et l’érable rouge. Ces milieux boisés et les cours d’eau présents constituent un environnement idéal pour une grande diversité d’animaux tels que le lynx du Canada, l’orignal, l’ours noir, le cerf de Virginie, la martre et le renard roux.

« La protection de ces deux nouvelles propriétés, situées de part et d’autre de la route 197, permet de consolider un corridor forestier d’une largeur de plus de 500 mètres, ce qui en fait le plus important corridor écologique protégé de la péninsule de Forillon » indique Camille Bolduc, chargée  de projets pour CNC en Gaspésie. Elle précise également que le maintien de corridors écologiques  vise à assurer la diversité faunique autant à l’échelle de la péninsule de Forillon qu’à l’échelle continentale.

Une mobilisation des acteurs locaux autour de l’enjeu de la connectivité écologique

En plus des initiatives de protection en terres privées, Conservation de la nature Canada travaille de pair avec différents partenaires locaux pour s’occuper de  l’enjeu de fragmentation des habitats pour la faune. Ainsi, une journée de réflexion sur le sujet de la connectivité écologique dans la péninsule de Forillon a eu lieu le 24 septembre 2018 à Gaspé. Pour cette occasion, plusieurs intervenants du secteur de l’aménagement du territoire public et privé, du parc national du  Forillon et de CNC ont pu échanger sur les différents enjeux écologiques, d’aménagement du territoire et de sécurité routière liés à la connectivité écologique le long de la route 197, et travailler à la mise en place d’un plan d’action. Cette activité s’inscrit dans le grand projet « Les corridors écologiques : une stratégie d’adaptation aux changements climatiques » coordonnée par Conservation de la nature Canada au Québec et par ses nombreux partenaires.

Remerciements

La conservation de ces propriétés est rendue possible grâce au soutien financier du projet Ensemble pour la nature du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec et du Programme de conservation des zones naturelles du gouvernement du Canada.

Le projet « Les corridors écologiques : une stratégie d’adaptation aux changements climatiques » est rendu possible grâce au programme Action-Climat Québec. La Fondation de la faune du Québec est également un partenaire financier dans ce projet.  

Merci également aux propriétaires privés qui ont contribué à la protection des corridors fauniques sur leur terrain.

« En plus de rendre de nombreux services à l’humanité, notamment en stockant le carbone, les plantes forment des ensembles qui constituent les habitats de plusieurs espèces animales, comme c’est le cas en Gaspésie. Garder des forêts intactes, c’est donc jouer un rôle clé en faveur de la lutte contre les changements climatiques et de la préservation de la biodiversité québécoise et internationale. Je suis fier que, par l’intermédiaire du projet Ensemble pour la nature, nous puissions contribuer collectivement à préserver une partie de ce patrimoine naturel important dont nous bénéficions, et ce, pour nous autant que pour les générations qui nous suivront. »

– Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

« Avec l’aide de partenaires comme Conservation de la nature Canada – région du Québec et de ses nombreux partenaires, notamment ceux situés en Gaspésie ou dans les environs, notre gouvernement réalise des progrès à l’égard de son objectif visant à doubler la superficie de nature protégée sur les terres et dans les océans du Canada. La nature est au cœur de notre identité canadienne, et en prenant dès maintenant l’initiative d’établir un corridor faunique près du parc national Forillon, nous protégeons les espèces sauvages et nous veillons à ce que nos enfants et nos petits-enfants puissent se rapprocher de la nature et explorer ses merveilles. »

– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits

  • Depuis plus de 15 ans, Conservation de la nature Canada assure la protection à long terme de milieux naturels exceptionnels en Gaspésie. À ce jour, ces efforts menés en collaboration avec des partenaires locaux et régionaux ont permis de protéger plus de 886 hectares d’habitats importants pour  28 espèces en situation précaire dans cette région.
  • La connectivité écologique est un principe fondamental dans la conservation des milieux naturels et de la biodiversité. Les corridors écologiques constituent des passages naturels par lesquels la faune se déplace d’un habitat à l’autre. Il est essentiel de protéger et de restaurer ces corridors sur les territoires fragmentés par les infrastructures humaines telles les routes et les villes.

À propos

Conservation de la nature Canada est le chef de file au Québec et au Canada en matière de protection des milieux naturels en terres privées, ainsi que des animaux et des plantes qu’ils abritent. Depuis 1962, l’organisme de bienfaisance a protégé plus de 1,1 million d’hectares de sites exceptionnels au pays, dont 45 000 au Québec. C’est en acquérant et en protégeant ces milieux naturels qu’il est possible de les rendre accessibles aux générations présentes et futures. Pour plus d’information, visitez le http://www.conservationdelanature.ca.

Le projet Ensemble pour la nature (PEPN) est une subvention de 15 millions de dollars échelonnée sur trois ans accordée à CNC par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec. Il vise l’établissement de partenariats financiers et l’acquisition de connaissances scientifiques pour assurer la conservation et la protection de milieux naturels en terres privées au Québec d’ici le 31 mars 2020. Il tend ainsi à créer une solidarité à l’égard des aires protégées en incitant la collectivité québécoise à poser des gestes qui visent à préserver l’environnement.

Administré par CNC, le Programme de conservation des zones naturelles (PCZN) du gouvernement du Canada est un partenariat public-privé unique qui vise à accélérer la conservation des terres dans les communautés du sud du Canada. CNC et ses partenaires bonifient les fonds fédéraux avec des contributions de contrepartie. Les habitats conservés dans le cadre du PCZN consolident la protection des corridors naturels et d’autres aires protégées.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC (en anglais) |  twitter.com/NCC_CNCMedia (bilingue)

- 30 -

Renseignements

Elizabeth Sbaglia
Directrice des communications
Conservation de la nature Canada – région du Québec
514-876-1606, poste 6240

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197