Escarpements, Piedmont et Prévost, Québec (photo de Claude Duchaîne)

Escarpements, Piedmont et Prévost, Québec (photo de Claude Duchaîne)

Un site de conservation des Laurentides pourra être vu dans le monde entier avec Google Maps

30 août 2016
Laurentides

 

Une fois de plus, Conservation de la nature Canada (CNC) collabore avec Google pour dresser la carte virtuelle d’un magnifique milieu naturel du Québec. Une fois le projet mené à bien, les utilisateurs de Google Maps pourront faire une visite virtuelle de la réserve naturelle Alfred-Kelly, située à 60 km de Montréal, au cœur des escarpements de Piedmont et de Prévost.

Des membres du personnel de CNC au Québec utiliseront le Trekker, un appareil photo de 29 kg (monté sur un sac à dos), doté de 15 objectifs et capable de prendre des photos toutes les 2,5 secondes, ainsi que de capturer un aperçu du paysage à 360 degrés.

Conservation de la nature Canada utilise cette technologie de Google dans chaque province pour cartographier 14 de ses aires naturelles.

Les paysages rocheux de la réserve naturelle Alfred-Kelly abritent une grande variété de faune et de flore, y compris 80 % de toutes les espèces d’oiseaux de proie répertoriées au Québec. L’endroit sert également de havre pour les visiteurs désirant parcourir ses 16 km de sentiers.

Chaque image prise à l’aide du Trekker de Google est associée à des coordonnées géographiques. Google rassemble les images afin de créer des panoramas du chemin emprunté par le randonneur.

Les photos sont ultérieurement diffusées sur Google Maps pour permettre aux internautes de visionner certains des paysages les plus éblouissants et diversifiés au pays.

« La réserve naturelle Alfred-Kelly est un endroit exceptionnel. C’est incroyable de penser que même si les gens sont incapables de s’y rendre en personne, ils pourront la visiter, d’où qu’ils soient. », indique Annie Ferland, chargée de projets chez Conservation de la nature Canada.

Faits saillants :

  • La réserve naturelle Alfred-Kelly est une aire d’environ 4,7 km2. CNC et ses partenaires protègent au total 7,7 km2 de terres dans les régions escarpées de Piedmont, de Prévost et de Saint-Hippolyte.
  • La réserve présente des habitats naturels variés : peuplements forestiers divers, milieux humides, digues de castors et escarpements rocheux. Ces derniers servent à l’escalade de glace en hiver.
  • La réserve abrite 430 espèces végétales, 306 espèces aviaires, 15 espèces de mammifères et 9 espèces en péril.
  • Cette année, CNC a également pu visiter avec le Trekker les sites de Coyote Lake en Alberta, Darkwoods en Colombie-Britannique, Fairy Hill en Saskatchewan, Fort Ellice et Elk Glen au Manitoba, la baie de Fundy au Nouveau-Brunswick, St. Peter’s Harbour et Murray Harbour à l’Île-du-Prince-Édouard, Gaff Point et l’estuaire de la rivière Pugwash en Nouvelle-Écosse, la vallée de Codroy et Maddox Cove à Terre-Neuve-et-Labrador, ainsi que Backus Woods en Ontario.
  • L’été dernier, CNC et Google ont établi un partenariat qui a permis de photographier 6 sites de conservation à l’échelle du pays, y compris la réserve naturelle des montagnes Vertes, au Québec.
  • Les droits d’auteur sur tous les actifs recueillis appartiendront à Google. Le Trekker sert à obtenir des images des endroits qui sont inaccessibles aux véhicules utilisés pour Google Street View.


Citations

« La municipalité de Piedmont est très heureuse de savoir que les sentiers seront disponibles sur Google Map et permettront aux gens d’apprécier ce site enchanteur. », affirme Clément Cardin, maire de Piedmont.


« La Ville de Prévost est particulièrement fière de participer, depuis 2003, à la conservation d’une partie importante de ces magnifiques escarpements qui nous tiennent grandement à coeur! Aujourd’hui, nous réaffirmons notre appui dans la poursuite de la protection des habitats naturels de valeur comme celui-ci. », précise Germain Richer, maire de Prévost.


« Profiter de ce territoire tout en préservant son intégrité constitue un défi bien actuel. Nous voulons que les générations futures puissent observer avec ravissement érythrones et orchidées, sentir la douceur des mousses et se reposer à l’ombre des grands chênes. », affirme Claude Bourque, président du Comité régional pour la protection des falaises.


« Nous sommes les invités de la nature, tâchons de la respecter. », précise Denis Bergeron, vice-président et secrétaire des Amis de la réserve Alfred-Kelly.

À propos

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à la protection de nos milieux naturels les plus précieux et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de plus de 1,1 million d’hectares d’un océan à l’autre, dont 40 000 au Québec.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC (en anglais) |  twitter.com/NCC_CNCMedia (bilingue)

- 30 -

Renseignements

Elizabeth Sbaglia
Directrice des communications
Conservation de la nature Canada – région du Québec
514-876-1606, poste 240

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197