Kenauk (Photo de Mike Dembeck)

Kenauk (Photo de Mike Dembeck)

Conservation de la nature Canada annonce la protection de 6000 hectares sur le territoire historique de Kenauk (Seigneurie Papineau) entre Montréal et Ottawa

05 juin 2017
Montebello

 

À l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, Conservation de la nature Canada (CNC) et ses partenaires annoncent la protection de 6 000 ha (soit un corridor de près de 3 km de largeur sur 20 km de longueur) sur le territoire de Kenauk. Il est composé d’importants milieux humides et forêts, habitats de plusieurs plantes et animaux, dont le loup de l’Est, une espèce préoccupante selon la Loi sur les espèces en péril au Canada et l’ours noir. Ce site, d’une richesse écologique et historique unique, a appartenu au célèbre Louis-Joseph Papineau et est situé dans la municipalité de Notre-Dame-de-Bonsecours, à proximité de Montebello.

Ce projet est un exemple remarquable de collaboration entre divers partenaires financiers publics et privés, unis pour la conservation et le bien-être des communautés.  

Les gouvernements du Canada et Etats-Unis (par l'intermédiaire du North American Wetlands Conservation Act), ainsi qu’une multitude de donateurs privés, soit des compagnies, fondations et individus y ont contribué.

La protection de ce territoire grandiose, qui présente une nature remarquable et abrite plus de 170 espèces, s’intègre dans un corridor forestier d’importance majeure. Le plus important peuplement d’érable noir connu dans la province se trouve dans sa portion sud.

Un contexte extraordinaire de conservation

Le territoire de Kenauk est majoritairement recouvert de forêts. Plusieurs espèces rares au Québec s’y trouvent, ainsi que de très belles forêts d’érable noir, une espèce vulnérable selon la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables du Québec (LEMV). Les sols calcaires favorisent également la présence d’une flore particulière comptant plusieurs espèces désignées selon la LEMV.

Un territoire historiquement riche

Domaine seigneurial légué en 1674 par Louis XIV à monseigneur de Laval, premier évêque du Québec, Kenauk est ancré dans l'histoire canadienne. En effet, dès 1801 et durant les 100 ans qui suivirent, c’est la famille Papineau qui fut propriétaire de la seigneurie, et notamment Louis-Joseph, une des grandes personnalités politiques québécoises du 19e siècle.

Remerciements

Conservation de la nature Canada tient à remercier les donateurs suivants, sans qui la protection des 6 000 hectares n’aurait pas été possible : le Programme de conservation des zones naturelles du gouvernement du Canada, American Friends of the Nature Conservancy of Canada, Groupe Banque TD, par l’intermédiaire de son programme Forêts TD, US Fish and Wildlife Service, Fondation ECHO, et une cinquantaine de donateurs individuels.

Citations

« Aujourd’hui, alors que le Canada est l’hôte de la Journée mondiale de l’environnement,  notre gouvernement est fier de soutenir les efforts des donateurs des secteurs public et privé, dont notre partenaire du gouvernement provincial, afin de protéger les richesses nationales et historiques, telles que cet habitat faunique important sur le plan écologique dans la région de Kenauk, pour que les générations à venir puissent aussi en profiter. », indique Stéphane Lauzon, député d’Argenteuil―La Petite-Nation.

« Le gouvernement du Québec encourage toute initiative complémentaire au développement du réseau public d’aires protégées. C’est pourquoi il félicite Conservation de la nature Canada dans ses démarches concernant le corridor de Kenauk–Mont-Tremblant. Ce grand territoire, en plus de contribuer au maintien de la diversité biologique, apporte une grande variété de bénéfices et renforce la résilience des écosystèmes face aux changements climatiques. Il est une “assurance nature’’ à long terme que se donne notre société, d’autant plus importante que les pressions d’aménagement et de développement sont intenses, au Québec comme ailleurs », a déclaré le député de Papineau, M. Alexandre Iracà, présent à Montebello.

« La forêt est notre lieu de travail, notre milieu de vie et de loisirs, et elle joue un rôle essentiel de purification de l’air et de modération des conditions climatiques. Dans un contexte d’urbanisation grandissante de notre planète, la protection des forêts et des habitats essentiels qu’elles représentent est incontournable. C’est pourquoi nous avons fait de la protection des habitats forestiers essentiels un pilier du programme Forêts TD. », indique Karen Clarke-Whistler, chef de l'environnement, Groupe Banque TD.

« Les forêts profondes de Kenauk fournissent un habitat idéal pour les grands prédateurs qui ont été répertoriés sur cette propriété, tels que le loup de l'Est, une espèce préoccupante selon la Loi sur les espèces en péril au Canada. La présence de cette espèce est un indicateur important de la santé globale de l'écosystème. Des ours noirs sont également présents, y compris plusieurs individus rares de couleur cannelle.», indique Catherine Collette-Hachey, coordonnatrice de projets à Conservation de la nature Canada.

À propos

Conservation de la nature Canada est le chef de file au Québec et au Canada en matière de protection des milieux naturels en terres privées, ainsi que des animaux et des plantes qu’ils abritent. Depuis 1962, l’organisme de bienfaisance a protégé plus de 1,1 million d’hectares de sites exceptionnels au pays, dont 40 000 au Québec. C’est en acquérant et en protégeant ces milieux naturels qu’il est possible de les rendre accessibles aux générations présentes et futures. Pour plus d’information, visitez le www.conservationdelanature.ca.

Le Programme de conservation des zones naturelles (PCZN) du Gouvernement du Canada est un partenariat public-privé unique, dirigé et géré par CNC. Jusqu’à présent, 277,5 millions de dollars ont été investis dans le PCZN par le Gouvernement du Canada pour assurer la conservation de notre patrimoine naturel. Ajoutés à ce montant, plus de 500 millions de dollars en fonds de contrepartie ont été recueillis par CNC et ses partenaires pour être investis au Programme.

Lancé en 2012, Forêts TD est un programme majeur dans le domaine de la conservation. Il repose sur deux piliers : la réduction (de la consommation de papier) et l’augmentation (des superficies forestières). Conservation de la nature Canada collabore à ce second pilier dans le but d’accroître le nombre de forêts protégées et gérées à des fins de conservation au Canada et aux États-Unis, par l’intermédiaire de ses partenaires américains. Les efforts de la TD et de CNC visent aussi à accroître la participation de la population canadienne à la mission de conservation de nos forêts, non seulement pour la sauvegarde des arbres, mais aussi, pour celle de toute la faune et de toute la flore qui en dépendent. Pour en savoir plus, visitez le site de Forêts TD.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC (en anglais) |  twitter.com/NCC_CNCMedia (bilingue)

- 30 -

Renseignements

Elizabeth Sbaglia
Directrice des communications
Conservation de la nature Canada – région du Québec
514-876-1606, poste 240

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197