Bromont (photo de CNC)

Bromont (photo de CNC)

Conservation de la nature Canada s’engage à entreprendre les démarches avec la communauté pour protéger 150 hectares de milieux naturels sur le mont Brome

26 novembre 2016
Bromont, QC

 

Des fonds sont nécessaires pour y arriver !


Conservation de la nature Canada (CNC) se réjouit de l’entente favorable à la conservation conclue entre la Ville de Bromont et Bromont, montagne d’expériences.

L’organisme s’engage à entreprendre les démarches pour acquérir, d’ici février 2018, l’ensemble du flanc sud du mont Brome à Bromont.

Ces 150 hectares adjacents à la station de ski Bromont, incluent les monts Spruce, Bernard et le Val 8, en plus d’un réseau de sentiers les reliant. Advenant une acquisition, le site demeurerait accessible en tout temps aux utilisateurs.

Des rencontres régulières auront lieu avec la communauté, les utilisateurs et la Ville au cours des prochains mois pour mettre en commun les efforts de collecte de fonds requis et déterminer les étapes à franchir pour réaliser ce parc naturel.

« Conservation de la nature Canada est reconnaissant pour la contribution financière de la Ville de Bromont, ainsi que pour le délai que Bromont, montagne d’expériences nous accorde afin d’amasser les fonds nécessaires à l’acquisition. Notre objectif étant d’assurer la protection perpétuelle de ce territoire, CNC travaillera de concert avec l’ensemble de la communauté pour remplir les conditions requises à la réalisation de ce projet. », indique Joël Bonin, directeur de la philanthropie et des grands projets à Conservation de la nature Canada au Québec.

Les conditions principales sont d’aller chercher le financement nécessaire à l’acquisition et de convenir avec la Ville de Bromont des modalités de gestion du futur parc naturel.

Si en février 2018, les conditions ne sont pas remplies, Bromont, montagne d’expériences ira de l’avant avec son projet de développement immobilier.

CNC compte sur la collaboration étroite de ses partenaires de la région : Protégeons Bromont, la Société de conservation du Mont Brome, Corridor appalachien, les Amis des sentiers de Bromont. Des rencontres auront lieu régulièrement avec ces parties prenantes et la Ville, pour le financement et le développement d’un plan d’aménagement des sentiers.

«Grâce à de nombreux généreux donateurs, Protégeons Bromont a déjà réussi avec succès à amasser 1/2 millions $. Nous mettrons tous les efforts nécessaires pour atteindre notre nouvel objectif qui sera d’un million $. Nous espérons pouvoir compter sur l’engagement de la communauté élargie de Bromont au cours de la prochaine année.», indique Bertrand Lussier, président de Protégeons Bromont.


Un site à protéger au sein des Montérégiennes

Le mont Brome fait partie des Collines Montérégiennes, une formation géologique unique au monde. Des aires protégées se trouvent sur la majorité des Montérégiennes, telles que les monts Royal, Saint-Bruno, Saint-Hilaire, Shefford ou Rougemont.

Le projet permettrait au mont Brome d’atteindre un niveau de protection significatif.

L’acquisition de ces 150 hectares permettrait d’accomplir des actions importantes en matière de conservation. Au niveau du paysage, l’acquisition du site permettra de protéger une partie importante du flanc sud du mont Brome.

Aussi, en termes de biodiversité, le site présente des milieux d’intérêts élevés pour la conservation.

Des kilomètres de sentiers

Le futur parc naturel combinerait un réseau de sentiers de plus de 32 km, dont environ la moitié en servitude trois saisons sur la propriété Bromont, montagne d’expériences.

L’accès serait bien aménagé, attrayant, sécuritaire et limitant l’impact sur le milieu naturel, de façon similaire au projet de conservation du domaine du lac Gale, réalisé par CNC et la Ville de Bromont il y a quelques années.

Certains secteurs plus sensibles nécessitant davantage de protection seront accessibles que pour des activités encadrées comme la recherche universitaire, l’éducation en milieu scolaire et la découverte par la communauté et ses clubs organisés (club d’ornithologues, mycologues, botanistes).

« Nous sommes heureux de compter sur la collaboration de CNC afin que les sentiers répondent aux attentes des utilisateurs tout en respectant les milieux naturels les plus sensibles », indique Michel Matteau, président des Amis des sentiers de Bromont.

« Ce vaste territoire est adjacent à un terrain de 16 hectares protégé par la Société de conservation du Mont Brome sur le flanc sud du Massif de Bromont. Nous serons heureux de prêter main-forte à cet ambitieux projet de conservation. », indique Claudette Duclos, présidente de la Société de conservation du Mont Brome.

« Corridor appalachien tenait tellement à la protection de ce site. Nous sommes très heureux et soulagés du dénouement intervenu entre la Ville et le promoteur. À la hauteur de toute l’attention et de la mobilisation qu’a suscité l’avenir de cette propriété, la valeur écologique inestimable des milieux naturels présents sur ces terrains méritait la conclusion d'une telle entente. C’est un grand jour et un geste extraordinaire, voire sans précédent, de la part d’une Ville pour la conservation de ses milieux naturels. Nous tenons à féliciter très chaleureusement toutes les parties impliquées et à remercier tous les acteurs qui ont œuvré, dès 2013, en faveur de la protection de ce site. Conservation de la nature du Canada pourra compter sur notre entière collaboration dans ce projet. », affirme Mélanie Lelièvre, directrice générale de Corridor appalachien.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC (en anglais) |  twitter.com/NCC_CNCMedia (bilingue)

- 30 -

Renseignements

Elizabeth Sbaglia
Directrice des communications
Conservation de la nature Canada – région du Québec
514-876-1606, poste 240

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197