Étang Reynolds, Saint-Georges-de-Clarenceville (Photo de CNC)

Étang Reynolds, Saint-Georges-de-Clarenceville (Photo de CNC)

Un investissement pour l’habitat de tortues menacées à Saint-Georges-de-Clarenceville

05 octobre 2017
Saint-Georges-de-Clarenceville

 

Le projet mené par Conservation de la nature Canada (CNC) bénéficie d’un soutien de 50 000 $ de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement. D’une valeur totale de plus de 180 000 $, il prévoit l’amélioration de l’habitat de plusieurs espèces de tortues par l’aménagement de l’étang Reynolds, situé sur une propriété du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) à Saint-Georges-de-Clarenceville.

La baie Missisquoi et ses tributaires, dont fait partie l’étang Reynolds, abritent la tortue géographique et la tortue-molle à épines. Cette dernière, qui est désignée menacée au Canada, ne se trouve au Québec que dans la région de la baie Missisquoi. Ces reptiles utilisent l’étang pour s’y réchauffer et s’y alimenter en début de saison afin de prendre des forces avant la ponte. Les bassins, les buttes et les chenaux qui seront aménagés dans l’étang fourniront un habitat optimal. Un site d’interprétation, qui permettra d’accueillir les visiteurs et de les sensibiliser à la cause, sera également aménagé à proximité.

Un projet d’envergure pour la biodiversité agricole

L’aménagement de l’étang Reynolds fait partie d’un projet d’envergure mené par CNC et le MFFP qui vise à créer un site expérimental et de démonstration d’aménagements favorisant la biodiversité agricole. Par exemple, au cours de l’été, on a procédé à la plantation de nombreux arbres afin d’instaurer un système agroforestier intercalaire, une technique agricole où des arbres cultivés dans les champs permettent une meilleure santé des sols. Des aménagements pour les oiseaux champêtres viendront compléter ce projet, ce qui rendra le lieu accueillant pour une faune diversifiée.

Remerciements

Mis de l’avant par CNC, ce projet est rendu possible grâce à la contribution de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement, du Fonds national de conservation des milieux humides d’Environnement Canada, du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, de la Fondation de la faune du Québec, du comité de rétablissement de la tortue-molle à épines au Québec ainsi que du U.S. Fish and Wildlife Service.

Conservation de la nature Canada est le chef de file au Québec et au Canada en matière de protection des milieux naturels en terres privées, ainsi que des animaux et des plantes qu’ils abritent. Depuis 1962, l’organisme de bienfaisance a protégé plus de 1,1 million d’hectares de sites exceptionnels au pays, dont 40 000 au Québec. C’est en acquérant et en protégeant ces milieux naturels qu’il est possible de les rendre accessibles aux générations présentes et futures. Pour plus d’information, visitez le www.conservationdelanature.ca.

La Fondation Hydro-Québec pour l’environnement soutient des organismes qui œuvrent concrètement à la protection, à la restauration et à la mise en valeur des milieux naturels et qui s’efforcent de sensibiliser les collectivités locales aux enjeux environnementaux particuliers de leur milieu de vie. De 2001 à 2016, la Fondation a accordé 14,1 millions de dollars à 256 projets mis en œuvre dans toutes les régions administratives du Québec. La valeur globale de ces projets est estimée à un peu plus de 46 millions de dollars. Pour en savoir plus sur les différents projets auxquels la Fondation a contribué, visitez le site www.hydroquebec.com/fondation-environnement.

En savoir plus
Trouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/NCC_CNC (en anglais) |  twitter.com/NCC_CNCMedia (bilingue)

- 30 -

Renseignements

Elizabeth Sbaglia
Directrice des communications
Conservation de la nature Canada – région du Québec
514-876-1606, poste 240

Pleins feux sur nos sympathisants

fre-2015-ad-417x197