Lac Caché, propriété de la Fondation écologique Barbara Richardson, Laurentides (Photo de CNC)

Lac Caché, propriété de la Fondation écologique Barbara Richardson, Laurentides (Photo de CNC)

Réserve naturelle Barbara-Richardson

Réserve naturelle Barbara-Richardson, QC (Photo de CNC)

Réserve naturelle Barbara-Richardson, QC (Photo de CNC)

Sise en plein cœur de la région des Laurentides, la réserve naturelle Barbara-Richardson est un paradis pour les espèces sauvages.

La Fondation écologique Barbara Richardson a été créée en 1969 dans le but de conserver les terres indispensables sur le plan écologique que la regrettée Barbara Richardson souhaitait protéger. Acquise conjointement par Conservation de la nature Canada (CNC) et Conservation Manitou en 2018, la réserve naturelle Barbara-Richardson se trouve à Saint-Faustin–Lac-Carré et constitue un corridor naturel qui permet de relier entre elles des propriétés déjà protégées et rehausse la connectivité des habitats des espèces présentes dans le secteur.

Conservation Manitou et CNC possèdent également des réserves naturelles totalisant 549 hectares autour du lac Manitou et près du lac Brûlé.

D’une superficie de 219 hectares (541 acres), la nouvelle aire protégée compte deux lacs : le lac Caché et le lac en Cœur. On y trouve également des milieux humides, de nombreux ruisseaux, étangs et sommets, ainsi qu’une vallée profonde, soit des milieux qui servent tous d’habitats à de nombreuses espèces animales et végétales.

Un indispensable corridor naturel

La protection de ce corridor naturel est hautement prioritaire, car il traverse la route 117, un obstacle important pour le déplacement de la faune.

L’endroit abrite notamment la gélinotte huppée, la couleuvre rayée et la grenouille des marais, une espèce susceptible d’être désignée menacée ou vulnérable en vertu de la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables (LEVM) du Gouvernement du Québec.

Les milieux humides sont des habitats indispensables pour de nombreuses espèces d’amphibiens et de sauvagine. On trouve également sur la propriété des noyers cendrés, une espèce en voie de disparition en vertu de la Loi sur les espèces en péril du Gouvernement du Canada et susceptible d’être désignée comme espèce menacée ou vulnérable en vertu de la LEVM.

En plus de contribuer au maintien d’un corridor écologique est-ouest dans la région, la réserve naturelle Barbara-Richardson est située stratégiquement à côté du Centre touristique et éducatif des Laurentides (CTEL), qui couvre une superficie de 1 768 hectares (4 370 acres). Elle se situe également à environ 5 km de la Réserve écologique Jackrabbit, qui s’étend sur 748 hectares (1 850 acres).

Remerciements

Conservation de la nature Canada et Conservation Manitou souhaitent remercier le projet Ensemble pour la nature du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, le Programme de conservation des zones naturelles du Gouvernement du Canada et le North American Wetlands Conservation Act administré par l’U.S. Fish and Wildlife Service, ainsi que les nombreuses personnes qui ont permis la réalisation de cet important projet de conservation.

Pleins feux sur nos sympathisants

Macareux de l'Atlantique (Photo de Bill-Caulfield-Browne)