facebook

Emblèmes aviaires du Canada

Mésangeai du Canada (Photo de CNC)

Mésangeai du Canada (Photo de CNC)

Tout autour de nous se trouvent des animaux parmi les plus observés au pays : les oiseaux. Leurs chants composent sans contredit la plus jolie trame sonore qui soit pour la nature. Alors que de nombreuses espèces ailées demeurent au pays toute l'année durant, d'autres le traversent par millions chaque printemps.

Carte oiseaux emblématiques du CanadaChaque province et territoire du Canada abrite une variété d'espèces. Toutefois, une seule constitue l'emblème aviaire de chacune des 13 entités qui composent le Canada (cliquez la carte pour l'agrandir). Ces oiseaux emblématiques évoquent la nature, la vie sauvage et le caractère de chaque province et territoire.

Colombie-Britannique

Geai de Steller

Geai de Steller (Photo de John D. Reynolds/iNaturalist)

Geai de Steller (Photo de John D. Reynolds/iNaturalist)

Année de désignation : 1987
Statut de conservation : Non en péril
Migrateur : Non

Description : Oiseau chanteur au plumage d'un bleu intense, sauf pour sa tête, son dos et ses pattes qui sont noirs.

Habitat : Forêts de conifères et forêts mixtes. Durant l'hiver, les quartiers résidentiels, les boisés ouverts et l'orée des forêts fournissent un habitat pour cet oiseau qui se trouve partout dans le sud de la C.-B. et dans l'ouest de l'Alberta.

Fait intéressant : Le geai de Steller peut imiter d'autres oiseaux, ainsi que le chien, le chat et l'écureuil.

Alberta

Grand-duc d'Amérique (Photo de Bill Hubick)

Grand-duc d'Amérique (Photo de Bill Hubick)

Grand-duc d'Amérique

Année de désignation : 1977
Statut de conservation : Non en péril
Migrateur : Non

Description : Comme son nom l'indique, c'est un hibou de grande taille. Sa tête est ornée de deux touffes de plumes nommées « aigrettes ». Son bec est courbé et son plumage est brun ou gris-brun, avec des taches blanches sur la gorge. Ses grands yeux jaunes, dont les pupilles s'ouvrent largement dans l'obscurité, lui permettent de chasser la nuit.

Habitat : Cette espèce est dite généraliste, c'est-à-dire qu'elle peut habiter les prairies, forêts de conifères ou de feuillus, la limite sud de la toundra, les milieux humides et les banlieues. Son habitat est à peu près toujours composé d'aires dégagées.

Fait intéressant : Bien que ses yeux ne puissent pas bouger, le grand-duc d'Amérique peut regarder dans toutes les directions, car sa tête peut tourner sur 180 degrés.

Cliquez ici, pour en savoir plus.

Saskatchewan

Tétras à queue fine mâle  (Photo de Rick Howie)

Tétras à queue fine mâle (Photo de Rick Howie)

Tétras à queue fine

Année de désignation : 1945
Statut de conservation : Non en péril
Migrateur : Non

Description : Oiseau de taille moyenne à grande, dont l'allure rappelle celle d'une poule. Le plumage de sa queue, fine et pointue comme son nom l'indique, est d'un brun clair bordé de blanc. Sa poitrine et son ventre sont blancs et marqués de taches brunes en forme de « V ». Pendant la parade nuptiale, le mâle arbore une petite excroissance jaune sur la tête et des sacs violets sur le cou.

Habitat : La prairie.

Fait intéressant : Le mâle tétras à queue fine attire les femelles par une parade nuptiale élaborée.

Manitoba

Chouette lapone

Année de désignation : 1987
Statut de conservation : Non en péril
Migrateur : Non

Description : Oiseau de grande taille avec une grosse tête, un visage rond, un petit bec, des yeux jaunes et de larges ailes. Son plumage est gris argenté, avec des stries brunes, grises et blanches le long de son corps. L'envergure de ses ailes peut atteindre jusqu'à 1,5 m.

Habitat : Forêts de conifères denses avec clairière à proximité (pour la chasse).

Fait intéressant : La chouette lapone a la capacité de localiser un son dans l'espace (ouïe directionnelle), ce qui lui permet de chasser en se fiant uniquement au son. Ses oreilles asymétriques (l'ouverture de l'oreille gauche est plus haute que celle de l'oreille droite) augmentent en effet la précision avec laquelle elle peut localiser ses proies.

Ontario

Plongeon huard (Photo de Ano Lobb/Wikimedia Commons)

Plongeon huard (Photo de Ano Lobb/Wikimedia Commons)

Plongeon huard

Année de désignation : 1994
Statut de conservation : Non en péril
Migrateur : Oui

Description : Comme son nom l'indique, c'est un oiseau plongeur. De grande taille, son corps est long et sa queue courte. Ses yeux rouges et son long bec droit le caractérisent. Le plumage de sa tête et de son cou sont de vert à noir, et celui de son dos est tacheté de blanc et de noir. L'été, il arbore un collier blanc. Pendant l'hiver, la saison de non-reproduction, le plumage de son corps et de sa tête devient gris, ainsi que son bec.

Habitat : Lacs à l'eau claire (pour mieux voir ses proies).

Fait intéressant : Des pigments dans la rétine de ses yeux, qui expliquent leur couleur rouge, filtrent la lumière, ce qui lui permet de bien voir sous l'eau.

Cliquez ici, pour en savoir plus.

Québec

Harfang des neiges (Photo de Chris Moncrieff)

Harfang des neiges (Photo de Chris Moncrieff)

Harfang des neiges

Année de désignation : 1987
Statut de conservation : Non en péril
Migrateur : Non

Description : Gand hibou au corps massif, à la tête ronde et aux yeux jaunes. Son plumage blanc est marqué de taches noires et brunes. Le plumage de la femelle a plus de taches que le mâle.

Habitat : Aires dégagées, dépourvues d'arbres. Il se reproduit dans la toundra et migre vers le sud du Canada durant l'hiver où il chasse dans les milieux de prairies et autres espaces ouverts.

Fait intéressant : Contrairement aux autres hiboux, le harfang des neiges chasse le jour et la nuit.

Cliquez ici, pour en savoir plus.

Nouveau-Brunswick

Mésange à tête noire (Photo de Cameron Curran)

Mésange à tête noire (Photo de Cameron Curran)

Mésange à tête noire

Année de désignation : 1983
Statut de conservation : Non en péril
Migrateur : Non

Description : Petit oiseau à la tête ronde et au cou court. Il a des joues blanches, une calotte et une bavette noires. Le plumage de son dos est gris et celui de son ventre blanc. Sa queue et ses ailes sont grises et bordées de blanc.

Habitat : Tous les milieux pourvus d'arbres, dont les parcs, les forêts mixtes et les forêts de feuillus, et les zones résidentielles. Elle niche dans les cavités des arbres et dans les cabanes à oiseaux.

Fait intéressant : Cet oiseau cache sa nourriture pour la manger plus tard, en se rappelant où sont ses réserves.

Cliquez ici, pour en savoir plus.

Terre-Neuve-et-Labrador

Macareux moine (Photo de Tim Frye/iNaturalist)

Macareux moine (Photo de Tim Frye/iNaturalist)

Macareux moine

Année de désignation : 1992
Statut de conservation : Non en péril
Migrateur : Oui

Description : Son bec coloré et triangulaire est distinctif. Le tour de ses yeux est marqué de rouge et de noir, ses pattes sont palmées et orange. Son plumage imperméable est noir (dos) et blanc (ventre). Durant l'hiver, le bec et les pieds de cet oiseau de mer prennent des couleurs plus ternes et il perd les marques de couleurs autour de ses yeux.

Habitat : Falaises de roches, pentes herbeuses, littoral de l'Atlantique Nord où il niche et se reproduit en colonies sur des îles isolées. Passe l'hiver en mer.

Fait intéressant : Bat des ailes au rythme de 300 à 400 battements par minute.

Cliquez ici, pour en savoir plus.

Nouvelle-Écosse

Balbuzard pêcheur (Photo de Lorne)

Balbuzard pêcheur (Photo de Lorne)

Balbuzard pêcheur

Année de désignation : 1994
Statut de conservation : Non en péril
Migrateur : Oui

Description : Rapace de taille imposante au corps élancé et au bec crochu. Ses serres sont acérées, ses pattes et ses ailes sont longues. Le haut de son corps est caractérisé par un plumage brun foncé et le dessous de son corps est blanc. Sa tête est blanche avec un masque brun sur ses yeux.

Habitat : Rives de plans d'eau comme des rivières et des lacs.

Fait intéressant : Le balbuzard plonge dans l'eau pour attraper les poissons. En plein vol, on peut voir ses ailes déployées en forme de « M ».

Île-du-Prince-Édouard

Geai bleu (Cyanocitta cristata), (Photo de NCC)

Geai bleu (Cyanocitta cristata), (Photo de NCC)

Geai bleu

Année de désignation : 1977
Statut de conservation : Non en péril
Migrateur : Oui

Description : Oiseau chanteur de taille moyenne, aux ailes bleues et noires. Le plumage de sa face est blanc, son bec est noir et épais, sa queue est ronde et ses pattes et ses pieds sont noirs. Le dessous de son corps est blanc ou gris.

Habitat : Zones forestières, et particulièrement celle de forêts mixtes et de feuillus peuplées de chênes, à l'orée des forêts et en milieu urbain.

Fait intéressant : Alors que plusieurs geais bleus demeurent au Canada toute l'année durant, de grands groupes migrent vers le sud à chaque automne.

Yukon

Grand corbeau (Photo de Judy Gallagher/Wikimedia Commons)

Grand corbeau (Photo de Judy Gallagher/Wikimedia Commons)

Grand corbeau

Année de désignation : 1985
Statut de conservation : Non en péril
Migrateur : Non

Description : Plus grand membre de la famille des corbeaux, il peut mesurer jusqu'à 70 cm de long. Son plumage est entièrement noir, son cou est large, son bec est pointu et les plumes de son cou sont hirsutes. Les ailes du corbeau sont minces.

Habitat : Montagnes, prairies, forêts de conifères, forêts de feuillus, toundra, déserts et régions rurales.

Fait intéressant : Le grand corbeau est un acrobate exceptionnel qui peut exécuter des pirouettes et des sauts périlleux en plein vol.

Territoires du Nord-Ouest

Faucon gerfaut (Photo de Joanne Redwood/iNaturalist)

Faucon gerfaut (Photo de Joanne Redwood/iNaturalist)

Faucon gerfaut

Année de désignation : 1990
Statut de conservation : Non en péril
Migrateur : Les adultes ne le sont pas, mais les juvéniles migrent

Description : Le faucon gerfaut peut mesurer jusqu'à 64 cm de long et l'envergure de ses ailes peut atteindre 123 cm. Son corps est massif et le dessous de son corps est couvert d'un plumage tacheté. Sa queue est longe et ses ailes sont pointues. C'est un oiseau aux couleurs qui varient (blanc, gris et brun foncé) dont le plumage dorsale, les ailes et la queue sont striées de ces couleurs.

Habitat : Durant la période de reproduction, on le trouve dans le nord de l'Arctique et en milieu alpin (éperons rocheux, talus de rivière et littoraux rocheux). En hiver, on le trouve plus au sud dans les milieux de prairie, sur le littoral et dans les aires ouvertes, toujours près de sources de nourriture.

Fait intéressant: Le faucon gerfaut est le plus grand faucon au monde.

Nunavut

Lagopède alpin

Lagopède alpin (Photo de Gregory Smith/Wikimedia Commons)

Lagopède alpin (Photo de Gregory Smith/Wikimedia Commons)

Année de désignation : 2000
Statut de conservation : Non en péril
Migrateur : Non

Description : Oiseau de l'Arctique au corps massif et rond avec un trait rouge au-dessus des yeux et une courte queue noire. En hiver, il est complètement blanc, sauf sa queue. Pendant l'été, son plumage est brun gris.

Habitat : Milieux arctiques et alpins, tels que des pentes rocheuses dépourvues de végétation. En hiver il se déplace vers le sud pour peupler des fourrés et des forêts.

Fait intéressant : Les pattes du lagopède alpin sont plumées, ce qui lui permet de marcher sur la neige.

Vous pouvez vous pratiquer l'observation d'oiseaux dans plusieurs Destinations Nature de CNC, dont celle de l'alvar North Bear (Ontario), Dutch Creek Hoodoos (C.-B.) ou Jean-Paul-Riopelle (Québec). Les Destinations Nature de CNC regroupent des exemples de milieux naturels parmi les plus magnifiques au pays et invitent la population à se connecter à la nature.

Pleins feux sur nos partenaires

Donnez aujourd'hui pour sauvegarder demain