Merlebleu azuré (Photo de Leta Pezderic)

Merlebleu azuré (Photo de Leta Pezderic)

Paruline azurée (Photo de Bill Hubick)

Paruline azurée (Photo de Bill Hubick)

Paruline Azurée

La paruline azurée est un oiseau de petite taille dont on entend souvent le chant, mais qui est difficile à observer. Fréquentant la cime des plus grands arbres, elle voltige de branche en branche en quête de nourriture. Chaque fois que le docteur Henry Barnett se rend dans la forêt Happy Valley et qu’il entend son chant distinctif, il se rappelle l’unique fois où il a entrevu un de ces petits volatiles au ventre blanc et au collier noir.

« Étendus sur le dos, son ami et lui scrutaient le couvert forestier, quand ils ont finalement vu une paruline mâle. Je crois qu’il restait encore beaucoup de feuilles aux arbres pour la saison; ils ont donc été chanceux de l’apercevoir », déclare la fille du Dr Barnett, Ann Love. Elle a souvent entendu cette histoire de la bouche de son père en l'accompagnant dans la forêt Happy Valley, mais bien qu'elle ait déjà aperçu des parulines azurées lorsqu’elles se regroupent pour leur migration estivale, elle n’a jamais eu la chance d’en observer près de leur nid, à la cime des arbres.

Statut de conservation

La paruline azurée est classée vulnérable sur la Liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et en voie de disparition au Canada. Au cours de la deuxième moitié du 20e siècle, cette espèce est celle qui a connu le plus fort déclin de population en Amérique du Nord, parmi toutes les espèces de parulines des bois.

Canadian distribution of cerulean warbler (Map by NCC)

(Cliquer pour agrandir)

La paruline azurée vit principalement dans le Nord Est des États-Unis. Au Canada, sa population est estimée entre 500 et 1 000 couples et répartie entre le Québec et l’Ontario, surtout dans l’arche de Frontenac. Chaque automne, cette espèce migratrice entreprend un long périple vers ses quartiers d’hiver, soit les forêts situées au pied de la cordillère des Andes, en Amérique du Sud.

Comme de nombreuses autres espèces, la paruline azurée est menacée principalement en raison de la dégradation des milieux naturels due à la fragmentation des forêts. La perte de son habitat sur les sites d’hivernage en Amérique du Sud et la diminution des sites propices aux haltes migratoires en Amérique centrale constituent également une menace. Il en résulte que la paruline fait de plus en plus usage des plantations de café cultivé sous couvert forestier, qui remplacent les plantations traditionnelles, comme nouvel habitat.

Mesures prises par CNC pour protéger la paruline azurée

Conservation de la nature Canada (CNC) œuvre à protéger les habitats de la paruline azurée partout en Ontario, notamment dans la région de l’arche de Frontenac, dans l’aire naturelle de la plaine sablonneuse du sud de Norfolk, à Skunk's Misery et dans la forêt de Happy Valley, là où le Dr Barnett a non seulement fait généreusement don d’une propriété à CNC, mais a également contribué à convaincre d’autres propriétaires de la région de faire également don de leurs terres pour la conservation.


À l’origine, cet article a été publié dans l’édition de l’automne 2009 de l’Arche, le bulletin de CNC.

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien