Areez Gangji (Avec la permission d'Areez Gangji)

Areez Gangji (Avec la permission d'Areez Gangji)

Areez Gangji

La pandémie de COVID-19 a permis à Areez Gangji de prendre une pause bien méritée pour réfléchir à sa vie, à sa carrière et à la place de l’humanité dans le monde. L’homme de 33 ans a décidé qu’il était temps de faire certains changements.

« En voyant ce que nous avons fait à la planète, je me suis rendu compte que nous devions faire mieux et que je dois personnellement en faire plus », déclare-t-il.

Après huit ans chez Shopify Inc., une entreprise de commerce électronique d’Ottawa, où il a travaillé plus récemment comme expert en science des données, M. Gangji a démissionné pour retourner à l’université en économie à l’automne 2021. Il a aussi commencé à faire du bénévolat auprès de plusieurs organismes locaux, en plus d’augmenter ses dons de bienfaisance. Conservation de la nature Canada se trouve au sommet de sa liste de bénéficiaires.

« On a tendance à chercher des solutions rapides et faciles aux défis environnementaux, mais on ne fait que gagner du temps sans résoudre les vrais problèmes, dit-il. CNC reconnaît qu’on doit prendre les grands moyens. »
Il respecte l’engagement de l’organisme de bienfaisance, à savoir de protéger les terres et les espèces menacées et d’atténuer les effets des changements climatiques. Ses dons flexibles lui permettent d’avoir le plus d’incidence possible dans ces domaines ainsi que partout au pays. CNC consacre les dons de M. Gangji aux projets dont les besoins sont les plus urgents.

Pourtant, la nature n’a pas toujours fait partie intégrante de la vie de ce jeune donateur. Né au Canada, ce fils d’immigrants d’Afrique de l’Est affirme que sa famille ne s’intéressait pas particulièrement au plein air. Pour lui, cet intérêt est né pendant son adolescence à Edmonton, en Alberta, lorsqu’il a commencé à camper et à visiter ses amis à leurs chalets.

Maintenant adulte, Areez Gangji préfère la randonnée pédestre, activité qu’il espère pouvoir pratiquer jusqu’à son retour sur les bancs d’école à l’automne. Il s’intéresse à quelques propriétés de CNC et compte participer au programme Bénévoles pour la conservation lorsque celui-ci reprendra après la pandémie.

« Je veux continuer à collaborer pour protéger notre magnifique petite planète bleue. »

Areez Gangji est un généreux donateur de la campagne « Laissez votre signature ». Pour en savoir plus sur cette campagne et ce que vous nous avez aidé à accomplir, cliquez ici >

Pleins feux sur nos partenaires

Donnez aujourd'hui pour sauvegarder demain