Gary Doer (Avec la permission de Gary Doer)

Gary Doer (Avec la permission de Gary Doer)

Gary Doer

Gary Doer en était à la moitié de son deuxième mandat de premier ministre du Manitoba lorsque le magazine américain Business Week l’a inclus dans sa liste des 20 chefs de file mondiaux dans le domaine des changements climatiques. Cela se passait en 2005, l’année où le Protocole de Kyoto, dont M. Doer avait été l’un des ardents défenseurs, est entré en vigueur.

Ces deux jalons importants permettent de mesurer pleinement l’engagement profond que l’ex-premier ministre manitobain et ambassadeur du Canada aux États-Unis a toujours ressenti envers la protection de l’environnement.

À titre de premier ministre du Manitoba de 1999 à 2009, Gary Doer a légiféré pour engager cette province à réduire les émissions de gaz à effet de serre et présenté des lois sur la protection de l’eau à l’échelle provinciale. Il a également établi un partenariat avec CNC pour créer un modèle de financement partagé prévoyant des contributions égales de la part de la Province du Manitoba, du Gouvernement du Canada et des donatrices et donateurs privés, un modèle qu’il a ensuite présenté aux autres premiers ministres au pays.

Alors qu’il était ambassadeur, de 2009 à 2016, Gary Doer a fait appel à CNC pour un autre partenariat avant-gardiste, dont l’objectif était d’aider les gouvernements de la Colombie-Britannique, de l’État du Montana, du Canada et des États-Unis à respecter une entente visant la sauvegarde de la vallée de la rivière Flathead, un milieu encore sauvage du sud-est de la Colombie-Britannique.

« J’ai vécu une excellente expérience avec CNC au fil des ans, affirme M. Doer. J’ai toujours trouvé que cet organisme savait passer à l’action et obtenir des résultats afin de créer un patrimoine naturel à long terme pour l’ensemble de notre pays. »

C’est pourquoi M. Doer a continué de collaborer avec l’organisme de bienfaisance depuis qu’il a quitté Washington pour devenir conseiller principal en affaires au sein du cabinet d’avocats international Dentons. En tant que donateur de CNC et bénévole de la campagne Laissez votre signature, il a contribué à faire progresser des projets comme ceux de l’aire naturelle des prairies à herbes hautes, au Manitoba, qui abrite 29 espèces en voie de disparition et l’un des écosystèmes les plus menacés au monde.

« CNC envoie la rondelle au fond du filet, explique-t-il de manière typiquement canadienne. Je trouve extrêmement satisfaisant de savoir que nous faisons une différence en conservant des terres d’un bout à l’autre de ce grand pays. »


Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien