Monarque, Red Cloud School Road, Sud-est du lac Rice, Ont. (Photo de Cameron Curran)

Monarque, Red Cloud School Road, Sud-est du lac Rice, Ont. (Photo de Cameron Curran)

Marianne Girling (Photo reproduite avec la permission de Karen Girling)

Marianne Girling (Photo reproduite avec la permission de Karen Girling)

Marianne Girling

Au cœur du comté d’Essex, en Ontario, se trouve une propriété qui regorge de milieux humides rares et de prairies où foisonne la vie sauvage. Ces 41 hectares (102 acres) sont nichés au nord-est de Harrow, où la terre et l’eau se rencontrent le long du ruisseau Cedar.

Native de Windsor, en Ontario, la regrettée Marianne Featherstonhaugh Girling a grandi en explorant les champs et les eaux du comté d’Essex. Sa passion pour la philanthropie lui a été transmise par sa mère, qui lui a appris l’importance de redonner à sa communauté et de contribuer. Mme Girling a consacré des dizaines d’années au travail de bénévole professionnelle au sein de l’église, de l’hôpital et d’organismes communautaires locaux.

C’est à son père, Murray, qu’elle attribuait son esprit d’aventure et sa passion pour la nature. Il lui a transmis un amour profond pour un lac nommé Lake of Bays, où elle passait ses étés à pagayer et à nager près du chalet familial, dans la région de Muskoka.

Son engagement à protéger de précieux milieux naturels est un legs qu’elle a transmis à ses enfants et petits-enfants, qu’elle emmenait dans la nature chaque fois qu’elle le pouvait.

« Quand on grandit avec une mère qui est un excellent modèle, l’amour de la nature devient partie intégrante de notre identité », souligne sa fille Karen. Le don testamentaire de sa mère témoigne de son amour pour la région où elle a grandi.

Une nouvelle propriété, constituant l’habitat de nombreuses espèces, a été nommée en son honneur : la réserve naturelle Marianne Girling, créée grâce à un généreux don testamentaire.

« Elle serait si heureuse de savoir que les gens peuvent se promener sur les terres qu’elle a aidé à protéger, et qu’ils peuvent explorer la nature tout comme elle l’a fait durant son enfance. »

L’amour de Marianne Girling  pour la nature et son engagement communautaire l’ont incité à offrir un don à CNC pour soutenir la conservation d’habitats naturels en Ontario. Son don a servi à protéger une partie d’une zone humide d’importance provinciale qui abrite des espèces désignées en vertu de la Loi sur les espèces en péril, comme l’hirondelle rustique, la couleuvre fauve de l’Est, le monarque, le hibou des marais, et la paruline polyglotte. La conservation de ces terres se traduit par l’ajout d’un important tronçon d’habitat le long du ruisseau Cedar, qui comprend Marshfield Woods, une vaste forêt désignée Zone d’intérêt naturel et scientifique.

Ce milieu naturel est maintenant intimement lié à l’identité de Marianne. Son don assure que sa mémoire et sa passion pour la nature continuent de vivre et d’inspirer d’autres personnes à protéger la nature pour l’avenir.

« Elle a tenu parole. Que ce soit au chalet, en maniant la hache, ou en faisant de la course à pied, elle a toujours voulu que les gens puissent profiter des mêmes occasions qu’elle a eues d’explorer la nature quand elle était enfant. »

Le don de Marianne Girling a contribué à la campagne Laissez votre signature, le projet de financement le plus ambitieux des 57 ans d’existence de CNC. L’un des objectifs
de la campagne est d’encourager les générations futures à enrichir notre patrimoine et à mener davantage d’efforts de conservation dans les collectivités partout au pays, une passion qui a animé Mme Girling toute sa vie.

« J’espère que son don incitera les gens à faire tout ce qu’ils peuvent pour conserver les milieux naturels, souligne Karen. J’aimerais voir les gens réfléchir à l’avenir des milieux naturels et à la façon de les conserver à jamais pour honorer le patrimoine naturel du Canada. »

Pour savoir comment vous pouvez vous aussi laisser votre signature : www.conservationdelanature.ca/donsplanifies.

Marianne Girling est l'une des héroïnes de la conservation qui ont rendu notre travail possible en 2018-2019. Cliquez ici pour lire notre rapport annuel >

Pleins feux sur nos partenaires

Donnez aujourd'hui pour sauvegarder demain