Pointe Saint-Pierre (Photo de Mike Dembeck)

Pointe Saint-Pierre (Photo de Mike Dembeck)

Pointe Saint-Pierre

La pointe Saint-Pierre recèle de superbes paysages et une abondante vie sauvage, en plus d’être empreinte d’une riche histoire. (Photo de Marius Jomphe)

La pointe Saint-Pierre recèle de superbes paysages et une abondante vie sauvage, en plus d’être empreinte d’une riche histoire. (Photo de Marius Jomphe)

Ce trésor de la péninsule gaspésienne, au Québec, recèle de joyaux naturels et historiques qui méritent d’être explorés.

Située entre les villages de Gaspé et Percé, la pointe Saint-Pierre constitue l’habitat naturel de milliers d’oiseaux de mer, dont l’arlequin plongeur et le garrot d’Islande. Le phoque gris et plusieurs espèces de baleines peuvent aussi être observés le long de son littoral.

Couverte de prés et de forêts, la pointe Saint-Pierre est bordée de falaises côtières d’une dizaine de mètres. Cette pointe au paysage rude, qui se trouve dans le prolongement des Appalaches, abrite une biodiversité exceptionnelle ainsi que des peuplements denses de forêt mixte des Maritimes. Depuis 2008, CNC a conservé plus de 53 hectares (130 acres) dans la région de la pointe Saint-Pierre.

Un partimoine à conserver

En plus de receler de superbes paysages et une abondante vie sauvage, la pointe Saint-Pierre est empreinte d’une riche histoire. La Maison LeGros, avec son style loyaliste traditionnel et sa touche victorienne, témoigne en effet du patrimoine bâti de marchands jersiais jadis établis dans la région.

Les Jersiais, issus de l’île anglo-normande de Jersey, ont joué un rôle capital dans le commerce et les pêcheries en Gaspésie. Ils sont d’ailleurs les ancêtres d’un grand nombre de familles de la région. De 1880 à 1957, les Alexandre, LeMaîstre, Mouilpied, LeHuguet, LeMarquand et LeGresley et se sont souvent rendus à la maison LeGros pour y célébrer mariages, naissances, anniversaires, mais aussi pour pleurer la mort de membres de leurs familles.

Donnée à CNC en 2007, cette habitation exceptionnelle, de par la conservation de son architecture d’origine, de son intérieur et de son contenu original (meubles, photos, accessoires et grenier), semble figée dans le temps. Elle offre à ses visiteurs de plonger dans le quotidien d’une famille jersiaise de l’époque.

Un site spectaculaire à explorer

La Gaspésie regorge de merveilles naturelles à observer et à explorer. En 2011, le magazine National Geographic avait d’ailleurs désigné la région parmi les meilleures destinations touristiques au monde.

La pointe Saint-Pierre forme l’extrémité est de la péninsule gaspésienne. Plongez dans sa nature d’une grande beauté en arpentant ses sentiers où des panneaux d’interprétation vous informent sur la région.

Localisation

La pointe Saint-Pierre se trouve entre Percé et Gaspé, à 975 km au nord-est de Montréal.

La maison LeGros

  • Érigée entre 1880-1885
  • Témoin du passé jersiais
  • Cachet historique incomparable
  • Plus grande maison de la pointe Saint-Pierre

Espèces à observer

  • Courlis corlieu
  • Eider à duvet
  • Faucon émerillon
  • Garrot d’Islande
  • Phoque gris

Destination Nature

Trois sentiers d’une longueur totale de 10 km. Apportez vos raquettes et vos jumelles.

Pleins feux sur nos partenaires

Donnez aujourd'hui pour sauvegarder demain