Le mot de la directrice de la rédaction

J. Bruce Falls, Richard Pough, Aird Lewis et David Fowle, première rencontre exploratoire pour Conservation de la nature Canada, 1961

J. Bruce Falls, Richard Pough, Aird Lewis et David Fowle, première rencontre exploratoire pour Conservation de la nature Canada, 1961

Le travail de conservation requiert espoir et optimisme, en dépit d’obstacles qui peuvent paraître insurmontables. Tout comme le battement d’ailes d’un papillon peut avoir de grandes répercussions, les actions d’une seule personne portée par l’optimisme et l’espoir peuvent aussi mener à de grandes choses.

Au début des années 1960, J. Bruce Falls, un jeune professeur de zoologie à l’Université de Toronto, faisait partie du petit groupe d’optimistes qui a fondé Conservation de la nature Canada (CNC). « Nous constations que beaucoup de
milieux naturels disparaissaient ou étaient altérés. Nous nous sommes dit qu’il fallait agir. »

En décembre dernier, M. Falls a été nommé membre de l’Ordre du Canada pour sa contribution à l'égard de la conservation de la nature. Voilà qui témoigne des retombées de la vision remplie d’espoir qu’il avait il y a plus de 50 ans.

Le président et chef de la direction de CNC, John Lounds, a lui aussi été reconnu récemment en recevant l’un des prix Inspiration Nature 2016 du Musée canadien de la nature. M. Lounds dirige CNC depuis 1997. Sa vision d’un organisme de conservation national doté de bureaux dans les 10 provinces a défini la portée de notre travail et aidé CNC à devenir le chef de file au Canada parmi les organismes de conservation des terres. Nous le félicitons et également Bruce Falls pour ces récompenses.

Dans ce numéro, vous apprendrez à connaître d’autres Canadiennes et Canadiens remplis d’espoir et d’optimisme, sans qui les réussites de CNC seraient impossibles. Des gens comme Danielle Robertson et Dirk van Loon qui croient qu’il est important de protéger les terres sur lesquelles ils vivent. Nous les honorons, et nous vous remercions de ce que vous faites pour soutenir notre vision d’un Canada nature.

Christine Beevis Trickett, directrice de la rédaction

Pleins feux sur nos partenaires

Renouvelez votre soutien en 2020